Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Grippe H1N1, la réalité des chiffres

Publié par wikistrike.com sur 21 Mars 2012, 12:01pm

Catégories : #Santé - psychologie

 

Grippe H1N1, la réalité des chiffres

 

h1n1.jpgIl y a trois ans, 60 % des Suédois ont été vaccinés contre la grippe A. Pour faire le point sur l’efficacité des campagnes de vaccination, il faut donc se procurer les taux d’infection et de mortalité pour chaque pays. De tels chiffres existent, puisque les pays étaient tenus de les transmettre en temps réel au CEPCM et à l’OMS au cours de la pandémie. On les trouve soit sous la forme de nombre total de cas, soit sous la forme de taux d’incidence [le nombre de personnes malades dans une population donnée] pour 100 000 habitants. Le plus frappant est la grande similitude de ces chiffres entre les pays malgré des stratégies de vaccination différentes.

 

Avec ses 60 % de vaccinés, la Suède affiche le même taux – 0,31 pour 100 000 – que l’Allemagne, qui n’a pourtant traité que 8 % de sa population. La Pologne, qui n’a distribué aucun vaccin, présente un taux de mortalité de 0,47, ce qui la place en bas du tableau, pas très loin de la Suède.

 

Comment cela s’explique-t-il ? “Le CEPCM poursuit ses analyses et nous n’avons aucune réponse à apporter à ce jour”, justifie Johan Giesecke, directeur de recherche au CEPCM. L’autre grande question concerne le nombre de vies sauvées grâce à cette opération monstre qui a vu la vaccination d’un peu plus de 5 millions de Suédois. “Nous sommes arrivés à la conclusion que le programme avait permis d’éviter 6 décès”, annonce Lisa Brouwers, de l’Institut suédois de contrôle des maladies infectieuses.

 

Cette campagne de vaccination a été de très loin l’opération la plus coûteuse de l’histoire de la santé publique suédoise. Et encore, on ne tient pas compte ici des coûts supplémentaires engendrés par les cas de narcolepsie [trouble neurologique qui se traduit par des accès subits, répétés et irrépressibles de sommeil] chronique constatés chez des enfants [de 2009 à 2010, en Suède, Finlande et Islande, des centaines de cas de narcolepsie ont été constatés chez des enfants traités au Pandemrix, vaccin antigrippal du laboratoire Glaxo­SmithKline].

 

Source: commentaire liesi

Archives

Articles récents