Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Handicapée à cause de sa pilule, une femme attaque Bayer

Publié par wikistrike.com sur 17 Décembre 2012, 08:36am

Catégories : #Santé - psychologie

Handicapée à cause de sa pilule, une femme attaque Bayer


 

media_xll_5402862.jpgVictime d'un accident vasculaire cérébral qu'elle impute à sa pilule dite de troisième génération, une jeune femme attaque au pénal Bayer, une première en France, même si le laboratoire est l'objet de plusieurs actions en justice aux Etats-Unis.

Marion Larat, 25 ans, handicapée à 65% depuis son AVC, a décidé de porter plainte contre le directeur général de Bayer Santé pour "atteinte involontaire à l'intégrité de la personne humaine", ont indiqué ses avocats, Me Philippe Courtois et Me Jean-Christophe Coubris, confirmant une information du Monde. 

Sa plainte, qui devait être déposée vendredi au parquet de Bobigny et que l'AFP a pu consulter, vise aussi le directeur général de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), qui n'a pas demandé le retrait de cette pilule du marché, contrevenant ainsi au principe de précaution, selon les avocats. 

Sollicité par l'AFP, le groupe de chimie-pharmacie Bayer n'a pas souhaité faire de commentaire. Marion Larat prenait depuis quatre mois la pilule de 3ème génération Meliane, commercialisée par le groupe de chimie-pharmacie Bayer, lorsqu'un AVC l'a plongée dans le coma, le 13 juin 2006. 

Elle souffre depuis cette date de nombreuses séquelles, dont des troubles du langage et de la mémoire. "Son quotidien est un cauchemar: elle est fatigable au dernier degré, souffre de crampes", a raconté à l'AFP son père, André Larat, qui pointe la responsabilité du laboratoire pharmaceutique et du corps médical dans le handicap de sa fille. 

Saisie par la jeune femme, la commission régionale de conciliation et d'indemnisation (CRCI) Aquitaine a reconnu en mai 2012 qu'il existait des "présomptions graves, précises et concordantes permettant d'imputer la survenue de l'AVC à l'administration de la Méliane", selon le texte de la plainte. 

13.500 plaintes aux Etats-Unis 
"Les pilules de troisième génération ne sont pas plus efficaces que les autres, et sont plus dangereuses", conclut de son côté Me Jean-Christophe Coubris. "On ne comprend pas pourquoi elles ne sont pas retirées du marché", ajoute-t-il. 

Selon l'avocat, une nouvelle plainte pourrait être déposée dans les prochaines semaines, cette fois-ci pour "homicide involontaire". Les parents d'une jeune fille décédée d'une embolie pulmonaire en 2007 accusent en effet la pilule de troisième génération d'être responsable de la mort de leur fille. 

Ces démarches judiciaires viennent relayer des critiques contre ces pilules contaceptives de 3ème génération, notamment aux Etats-Unis, ou pas moins de 13.500 plaintes ont été déposées contre la pilule YAZ, également commercialisée par le laboratoire Bayer. Face à ces critiques, l'agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) a annoncé en avril un renforcement de l'avertissement sur certaines pilules contraceptives, qui accroîtraient le risque de caillots sanguins. 

En France, la sonnette d'alarme a également été tirée. La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé mi-septembre la fin du remboursement par la Sécurité sociale de ces pilules, qui ne prendra cependant effet qu'à compter du 30 septembre 2013. 

Cette décision a été prise après les conclusions rendues par la Commission de transparence de la Haute autorité de santé (HAS), qui a estimé insuffisant le service médical rendu (SMR) de ces pilules et relevé "un risque de complications thrombo-veineuses (les phlébites) deux fois plus élevé que chez les femmes sous pilules de 2e génération". 

"Ce risque reste toutefois très faible, de 3 à 4 cas pour 10.000 utilisatrices", selon le ministère de la Santé. Entre 1,5 et 2 millions de femmes utilisent aujourd'hui une des nombreuses pilules de 3e génération sur le marché, dont la moitié ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale.

 

Source: 7s7

Commenter cet article

Arlette 22/12/2012 03:51


Dans les années 1970 j'avais rencontré un veuf, 1 fils, Visiteur Médical. Sa femme est morte suite à la prise de la pilule anticonceptionnelle qu'il disait. Je lui avais dit :
"Des comme Vous, on en trouve dans les photos-romans" - vous êtes trop beau, je ne prends pas le risque.

Archives

Articles récents