Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Hausse de 26% des superficies OGM en Afrique

Publié par wikistrike.com sur 24 Février 2013, 10:54am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Hausse de 26% des superficies OGM en Afrique, selon l’ISAAA

 

 

OOOGM65eaaa8dcaf7b90afdbd6863e860077a_L.jpgMême si les Etats-Unis demeurent chef de file mondial, c’est depuis l’année dernière dans les pays en développement que plus de la moitié, 52%, des superficies mondiales de cultures OGM se situent, a annoncé cette semaine Clive James, président d’International Service for the Acquisition of Agri-Biotech Applications (ISAAA). Présentant leur étude annuelle des cultures OGM dans le monde, le patron de l’organisation pro-OGM a souligné: « Les évolutions de ces cinq prochaines années seront en faveur des pays en développement. C’est là où les bouches que nous avons à nourrir se trouvent. »

Au plan mondial, 2012 a été une année record avec 170,3 millions d’hectares (Mha) ensemencés en OGM, en hausse de 10,3 millions par rapport à 2011. Les Etats-Unis à eux seuls recensent 69,5 Mha d’OGM. En total mondial, 17,3 millions de fermiers ont recours à ces semences génétiquement modifiés, soit 600 000 de plus que l’année précédente. Les cultures visées sont essentiellement le maïs, le soja et le coton.

Et donc pour la première fois dans l’histoire, ce sont les pays en développement qui, collectivement, obtiennent la palme d’or. L’Inde (10,8 millions ha), la Chine (4 millions ha), le Brésil (36,6 millions), l’Argentine et l’Afrique du Sud totalisent 78,2 Mha d’OGM, soit 46% des superficies mondiales. Le Brésil, n°2 derrière les Etats-Unis, est en tête des pays du Sud avec une progression de 6,3 Mha par rapport à 2011, et représente 21% du total mondial.

En Afrique, le Soudan a planté des OGM pour la première fois l’année dernière, devenant le quatrième pays à y recourir après l’Afrique du Sud (2,9 Mha de maïs, soja et coton, soit +600 000 ha sur 2011), le Burkina Faso (300 000 ha de coton) et l’Egypte. Le Soudan a ainsi ensemencé 20 000 ha de coton Bt en zones irrigué et pluviale. Quelque 10 000 producteurs y ont eu recours, chacun sur une superficie allant de 1 à 2,5 ha.

Quant à l’Afrique du Sud, c’est sa 15ème année consécutive de croissance de ses superficies d’OGM. A noter que l’Egypte a planté moins de 50 000 ha de maïs BT l’année dernière, en nette baisse par rapport à 2011.

Au total, les superficies africaines en OGM atteignent 2,9 Mha en 2011/12 contre 2,3 millions en 2011/12, une hausse massive de 26% sur un an, selon ISAAA.

Source : Agence Ecofin

Commenter cet article

Archives

Articles récents