Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Haute-Egypte (droit de suite): Les « pyramides » découvertes grâce à Google Earth… n’en sont pas

Publié par wikistrike.com sur 29 Août 2012, 19:12pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

 

 

 

Mise à jour 29 août 2012

 

Les « pyramides » découvertes grâce à Google Earth… n’en sont pas

 

Vous vous souvenez peut-être de la possible découverte, mi-août, de pyramides dans le désert égyptien grâce à Google Earth. De son bureau de Caroline du Nord, une archéologue américaine avait cru repérer deux sites dans le bassin du Nil, à 150 kilomètres l'un de l'autre, présentant des monticules de forme inhabituelle. L'un trois fois plus grand que le site de Gizeh, l'autre à la disposition semblable à ce même site.


Mais en fait, non. Paola Davoli, une égyptologue italienne de l'université de Salento qui a longtemps étudié la région, a écrit à NBC News pour expliquer que s'il y a peut-être quelques ruines dans ces zones, il ne s'agit pas de pyramides. "Les sites visibles sur Google Earth sont bien connus depuis 1925, quand ils ont été étudiés par Gertrude Caton-Thompson et Elinor Wight Gardner [deux archéologues britanniques], assure-t-elle. Ce sont des monticules naturels surmontés d'une construction (pour le plus grand) et des puits creusés (pour les autres). Ce ne sont certainement pas des pyramides, mais leurs âges et leurs fonctions ne sont pas connus."

Angela Micol, l'archéologue américaine, avait également ciblé une zone du désert égyptien où apparaissent quatre monticules et un large plateau en triangle. Ces derniers ont en réalité été dessinés par l'érosion naturelle.

 

Source: Big Browser

 

 

Voici l'ancien texte

 

 Deux complexes pyramidaux découverts. Une pyramide de trois fois la taille de Khéops !


 

00000000000000000000000000000000000000000000000000-copie-3.jpg

 

Deux complexes pyramidaux auraient été découverts en Egypte, selon un visionnage satellite sur Google Earth. 

Angela Micol de Maiden, archéologue de l’université de Caroline du Nord  révèle que les deux sites, en Haute-Egypte, à environ 7,5 kilomètres de la ville d'Abu Sidhum le long du Nil, disposent de quatre monticules de forme triangulaire chacun dont l’un domine les autres,

Les monticules feraient entre 100 pieds et 250 pieds de largeur.

Le complexe est disposé dans une formation très claire avec le grand monticule s'étendant sur une largeur de 620 pieds environ, près de trois fois la taille de la Grande Pyramide !

 "Un examen plus approfondi de la formation, montre que ce monticule semble avoir un sommet très plat et une forme curieusement triangulaire, symétrique, fortement érodée avec le temps,"

Plus d’infos sur  des anomalies de Google Earth. *

 

Si cette découverte est confirmée, quel chamboulement !

Source: Discovery news  (A lire ci-dessous)

 

Joseph Kirchner pour WikiStrike

 

 

Lost Egyptian Pyramids Found?

In english

 

Lost Pyramids_1
© Angela Micol
The site near Abu Sidhum contains four mounds with a larger, triangular-shaped plateau.

Two possible pyramid complexes might have been found in Egypt, according to a Google Earth satellite imagery survey. Located about 90 miles apart, the sites contain unusual grouping of mounds with intriguing features and orientations, said satellite archaeology researcher Angela Micol of Maiden, N.C. 

One site in Upper Egypt, just 12 miles from the city of Abu Sidhum along the Nile, features four mounds each with a larger, triangular-shaped plateau. 

The two larger mounds at this site are approximately 250 feet in width, with two smaller mounds approximately 100 feet in width. 

The site complex is arranged in a very clear formation with the large mound extending a width of approximately 620 feet -- almost three times the size of the Great Pyramid. 

"Upon closer examination of the formation, this mound appears to have a very flat top and a curiously symmetrical triangular shape that has been heavily eroded with time," Micol wrote in her website Google Earth Anomalies

Intriguingly, when zooming in on the top of the triangular formation, two circular, 20-foot-wide features appear almost in the very center of the triangle. 

Lost Pyramids_2
© Angela Micol
Enhanced image of the 150 foot wide, four-sided mound near the ancient town of Dimai.

Some 90 miles north near the Fayoum oasis, the second possible pyramid complex contains a four-sided, truncated mound that is approximately 150 feet wide. 

"It has a distinct square center which is very unusual for a mound of this size and it almost seems pyramidal when seen from above," Micol wrote. 

Located just 1.5 miles south east of the ancient town of Dimai, the site also contains three smaller mounds in a very clear formation, "similar to the diagonal alignment of the Giza Plateau pyramids," Micol stated in a press release. 

"The color of the mounds is dark and similar to the material composition of Dimai's walls which are made of mudbrick and stone," the researcher wrote. 

Founded in the third century B.C. under the Ptolemaic king Ptolemy II Philadelphus (309 B.C. - 246 B.C.), Dimai was built on top of an earlier neolithic settlement. 

Also known as Dimeh al-Siba, Dimeh of the Lions, the town is surrounded by a mudbrick wall that stretches up to 32 feet high and 16 feet thick, and features at its center a ruined stone temple dedicated to the crocodile god Soknopaios. 

Indeed, the town's Greek name, Soknopaiou Nesos, means "Island of Soknopaios."

Lost Pyramids_3
© Angela Micol
The site also contains three smaller mounds in a formation similar to the diagonal alignment of the Giza Plateau pyramids.

Well known to scholars for the amount of papyri and other inscribed material found among its ruins, Dimai reached its peak during the first and second century A.D. thanks to a major trade route. It was abandoned during the mid-third century A.D. 

According to Micol, both sites have been verified as undiscovered by Egyptologist and pyramid expert Nabil Selim, whose findings include the pyramid called Sinki at Abydos and the Dry Moat surrounding the Step pyramid complex at Saqqara. 

Selim found that the smaller 100-foot mounds at the site near Abu Sidhum are a similar size as the 13th Dynasty Egyptian pyramids, if a square base can be discovered. 

"The images speak for themselves. It's very obvious what the sites may contain but field research is needed to verify they are, in fact, pyramids," Micol said. 

The researcher has previously located several possible archaeological sites with Google Earth, including a potential underwater city off the coast of the Yucatan peninsula. 

She believes the use of infrared imagery will allow scientists to see the extent of the complexes in greater detail. 

The sites have been sent to Egyptologists and researchers for further investigation and "ground truthing," she said.

Commenter cet article

steph 12/08/2012


c'est comme même étonnant que c'est seulement maintenant qu'ils fassent ce genre de découverte et pas vant. Quelque chose de 3 fois plus grand que la pyramide de Keops ne passe pas inaperçu même
sur les photos satelites non?

CarinaNebula 12/08/2012


Je me disais bizarrement la même chose que Steph... à moins qu'elles soient ensevelies en partie?

Radwulfr 12/08/2012


Ce que je trouve encore plus étonnant, c'est que des mecs comme steph, malgré l'accompagnement scolaire que propose nos sociétés occidentales, puissent encore confondre "quand même" et "comme
même".


La verité est ailleurs, surement.

retry 13/08/2012


@Radwulfr


"l'accompagnement scolaire que propose nos sociétés occidentales" est fait pour détruire totalement l'instruction humaine, et pour faire des enfants des futures esclaves totalement manipulés...

retry 13/08/2012


@Radwulfr


"l'accompagnement scolaire que propose nos sociétés occidentales" est fait pour détruire totalement l'instruction humaine, et pour faire des enfants des futures esclaves totalement manipulés...

Resistant 13/08/2012


"On" ne veut peut-être tout simplement pas les découvrir.... Du moins officiellement.


D'accord avec retry, mais apprendre à lire et à écrire est tout de même important...

kimy 13/08/2012


... finalement, on prefere sur ce site, critiquer les fautes d'orthographes des autres, plutot que d'échanger ses idées ou d'essayer de vérifier les sources ou par sois meme ... affligant ...
j'ai du faire quelques fautes aussi, mais excusez moi je ne suis qu'une pauvre femme hein ça vous donnera de quoi me taper dessus ;) bref d'accord avec steph, c'est bizarre, vais faire quelques
recherche vérifié tout ça

Liberté 13/08/2012


@retry


Ou comment trouver une excuse conspirationiste/bidon pour expliquer son inculture et sa bêtise...
Etre un cancre n'a jamais voulue dire qu'on est un rebel ! 

Laurent Franssen 13/08/2012


Retry ne ment ni ne conspire quand il dis que l instruction s est degradee enormement.

On forme des ouvriers passif.

manu.f 13/08/2012


une info a classer avec celle des pyramides sous la mer, j'ai la chance d'avoir des amis archéologues je leur ai poser la question si le milieu était en ébuition depuis cette découverte, quelques
mail et conp de fil plus tard ont m'a confirmé que ce n'était rien d'autre qu'une rumeur internet (encore une!!!) et que ce genre d'info semble émergé (si je puis dire) régulièrement. Dans le cas
présent ,comme l'ont souligné les autres intervenants , il est bien étrange qu'une aussi grosse structure n'est jamais put etre repérer

LMarc 13/08/2012


@stef : Je pense que la réponse est toute simple, le satellite utiliser n'a été mis en service que dernièrement, il est exclusivement réservé à cela. Avant il fallait détourner un satellite
espion, donc militaire pour une recherche, ce qui demandait du temps pour les autorisations, et surtout était limité à un ou deux passages. L'archéologie satellite, n'avait pas non plus les
moyens d'acheter du temps, mais avec se satellite, offert au scientifique archéologues, nous trouvons ce que sur place on ne voit pas.


C'est du reste la même archéologue qui a redécouvert la cité perdue dans le delta du Nil. Tentez une recherche sur YouTube ou daylimotion, vous allez trouver ce filme, et vous aurez aussi les
images de cette "pyramide" ça date de quelque mois tout de même. Bon aller, je vous donne les liens.


http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/homme/d/des-pyramides-et-des-tombes-egyptiennes-decouvertes-par-satellite_30457/


Au cas où vous ne connaissez pas très bon site en tout genre.


http://www.mystere-tv.com/l-incroyable-decouverte-de-sarah-parcak-v2075.html


http://www.passion-archeologie.com/article-les-derniers-tresors-d-egypte-23-12-2011-france-5-90724085.html


Bon, ça devrait suffire pour éclairé vos chaumières, et stopper la spéculation du on nous cache tout..


LM

emmanuelle 13/08/2012


Bonsoir,


Moi j'ai pris quelques minutes pour aller sur google earth et je n'arrive pas à trouver les pyramides. J'ai bien trouvé la montagne triangulaire, mais après rien! Si quelqu'un peut m'aiguiller...


Pour le reste, je pense sincèrement que nous n'avons pas découvert le dixième des richesses de la civilisation Egyptienne, et je pense aussi que les nouvelles technologies telles que les
satellites peuvent nous aider dans ce domaine.


Quand au débat sur l'orthographe sur les différents commentaires, je trouve cela bien bas, et je pense que le plus important sur ce type de blog c'est de participer et de faire avancer le débat.
Après, qu'on écrive sans fautes ou pas, l'essentiel est que l'on reste poli et respectueux vis-à-vis des autres participants...

juju 14/08/2012


tout a fait emmanuelle, et j'ai fait la meme choses que toi sur google earth mais rien trouver non plus ... et si certains prenez plus le temps de faire de meme on pourrait déméler le vrai
du faux, sur chaque articles ! merci a Marc au passage pour ces liens utiles. je pense aussi qu'ils restent enormement de merveilles a découvrir, egyptienne (qui me passionne depuis mon
enfance...) et d'autres ...

LMarc 14/08/2012


Juste pour dire une petite chose.


Googleearth est un logiciel, il ne faut pas croire que vous piloter un satellite avec votre ordi. Ceci veut dire que l'image qui vous est fournie est un passage datant, pas du temps réel. C’est
la raison de nombreuse erreur de Googleearth.


De plus il ne donne pas tous les détails en raison du poids et des résolutions, les zones désertiques et océaniques, sont ainsi peu travaillées, mais les villes passent en 3D.


Ça reste un bon outil tout de même.


LM

barbalala 14/08/2012


merci à lmarc pour les liens, quant aux fautes d'ortho, franchement on s'en fout :-)

anon 15/08/2012


Les articles qui reprennent l'article original oubli le "?" au sujet du mot pyramides, c'est découverte de formes pyramidales trop parfaite pour etre naturelle peut etre qu


e cela est un vestige egyptiens
article original : http://news.discovery.com/history/lost-egyptian-pyramids-found-120810.html

post sur : hoaxbuster (au cas ou pour avoir un peut plus de point de vu) >
http://www.hoaxbuster.com/forum/lost-egyptian-pyramids-found

LMarc 15/08/2012


PHARAONIQUE – De nouvelles pyramides découvertes en Egypte grâce à Google Earth ?



Google Earth a peut-être permis l’une des découvertes les plus importantes du siècle. L’archéologue américaine Angela Micol a patiemment étudié les images satellite du désert égyptien sur
Google Earth pendant 10 ans, dans son bureau de Caroline du Nord. 15 août 2012
                                 


L'image laisse imaginer les quatre coins de ce qui pourrait être une pyramide. Angela Micol/Google Earth




Cette photo montre l'alignement des possibles pyramides. Angela Micol/Google Earth.



Sans fouille ni expédition, la chercheuse a découvert deux sites qui semblent bien abriter des pyramides encore inconnues. Situés dans le bassin du Nil, à 150 kilomètres de distance l'un de
l'autre, ils présentent tous les deux des monticules de forme inhabituelle. Le premier site repéré par le satellite fait trois fois la taille de la grande pyramide de Gizeh : il inclut un
plateau triangulaire de près de 200 mètres de large. Si ce plateau correspond bien aux restes d'une pyramide, il s'agirait de la plus grande jamais découverte jusqu'à présent. Sur le second
site, on aperçoit distinctement une forme carrée, et trois autres formes dont la disposition semble similaire à celle de Gizeh, où trônent les grandes pyramides de Khéops, Khéphren et
Mykérinos, indique Télérama en se fondant sur les précisions de la chercheuse transcrites sur le site Google
Earth Anomalies.


Angela Micol va partir à l’assaut de ces monticules pour vérifier qu'il s'agit bien de pyramides. Pour l’instant, les archéologues examinent les images qu'elle a compilées avant d'entamer des
fouilles plus approfondies. Mais déjà, la découverte crée la controverse. Selon certains chercheurs, ces monticules ont des structures rappelant les pyramides de la 13e dynastie qui
couvre la période de - 1801 à 1786. Pour d'autres, il est encore prématuré d'évoquer une découverte historique. "Il y a une chance infime qu'une ou deux de ces formes soient des
pyramides, mais ce n'est pas mon avis", a déclaré l'égyptologue américain Bob Brier à NBCNews.com.


En mai 2011, dix-sept pyramides, plus de 1 000 tombeaux et 3 000 villages avaient déjà été identifiés en Egypte grâce à des images satellites infrarouges observées par un laboratoire
financé par la NASA, rappelle le Huffington
Post.

juju 16/08/2012


Bizarre ... ça me rappelle une constellation leur positionnement ... la petite ourse ????

LMarc 29/08/2012


Et comme je le disais, je doutais d'une telle découverte, c'est fait, elles sont connue de puis 90ans, et ne sont pas des pyramides, voyez par vous même.


LM


29 août
2012


DROIT DE SUITE – Les « pyramides » découvertes grâce à Google Earth… n’en sont pas


Vous vous souvenez peut-être de la possible
découverte, mi-août, de pyramides dans le désert égyptien grâce à Google Earth. De son bureau de Caroline du Nord, une archéologue américaine avait cru repérer deux sites dans le bassin du
Nil, à 150 kilomètres l'un de l'autre, présentant des monticules de forme inhabituelle. L'un trois fois plus grand que le site de Gizeh, l'autre à la disposition semblable à ce même site.





Mais en fait, non. Paola Davoli, une égyptologue italienne de l'université de Salento qui a longtemps étudié la région, a écrit à NBC News pour expliquer que s'il y a peut-être quelques ruines dans ces
zones, il ne s'agit pas de pyramides. "Les sites visibles sur Google Earth sont bien connus depuis 1925, quand ils ont été étudiés par Gertrude Caton-Thompson et Elinor Wight
Gardner [deux archéologues britanniques], assure-t-elle. Ce sont des monticules naturels surmontés d'une construction (pour le plus grand) et des puits creusés (pour les
autres). Ce ne sont certainement pas des pyramides, mais leurs âges et leurs fonctions ne sont pas connus."


Angela Micol, l'archéologue américaine, avait également ciblé une zone du désert
égyptien où apparaissent quatre monticules et un large plateau en triangle. Ces derniers ont en réalité été dessinés par l'érosion naturelle.

STEPH 30/08/2012


et hop! Voilà comment on met en place la désinformation...

Blog archives

Recent posts