Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Hollande nomme un proche du PS au CSA… et double son indemnité

Publié par wikistrike.com sur 4 Février 2013, 11:26am

Catégories : #Politique intérieure

 

Hollande nomme un proche du PS au CSA… et double son indemnité... ou comment musuler un peu plus les médias

 

olivier-schrameck_518736_510x255.JPGNommé début janvier par François Hollande à la tête du CSA, l'ancien "dir'cab" de Lionel Jospin continue de provoquer des remous. Un décret paru ce week-end au Journal Officiel, doublant son indemnité annuelle, n'est pas passé inaperçu.

L'arrivée d'Olivier Schrameck à la tête du CSA ne cesse de créer des polémiques. Entré en fonction jeudi 24 janvier après sa nomination par l'Elysée dans les premiers jours de 2013, le nouveau président du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel remplace Michel Boyon, nommé en janvier 2007 par Jacques Chirac.

L'arrivée de ce proche du PS à la présidence de l'autorité de régulation de l'audiovisuel ne sera pas passée inapercue. Schrameck a été considéré par de nombreux observateurs comme "trop proche" du pouvoir, après avoir notamment été directeur de cabinet de Lionel Jospin, lorsque celui-ci était Premier ministre entre 1997 et 2002, après avoir été secrétaire général du Conseil constitutionnel dans les années 90, alors que l'instance était présidée par Roland Dumas.

Un "ami de la famille"

Une décision qui aura d'autant plus contrarié que François Hollande, alors premier secrétaire du PS, avait été très critique en 2007, après le choix de Michel Boyon. Il s'était alors déclaré "consterné" par cette nomination, et inquiété du "respect du pluralisme" de cette nomination venant de la droite. Noël Mamère parlait alors de "république bananière".

Le site du quotidien Direct Matin signale aujourd'hui que l'indemnité annuelle d'Olivier Schrameck pour ses nouvelles fonctions sera quasiment doublée par rapport à celle de Michel Boyon. Ainsi, un décret du 1er février 2013, et publié samedi au Journal Officiel, prévoit que "l'indemnité de fonction" annuelle du Président du CSA passe à 100 500 €. Un quasi-doublement pas rapport à la rémunération précédente, fixée en 2002 à 55 307 €.

Ancien ambassadeur à Madrid et conseiller d'Etat, Olivier Schrameck n'a aucune expérience dans l'audiovisuel. Lors de sa nomination, il a cependant assuré de son attachement au "respect constant de la liberté et l'indépendance des médias", et rappelé son "impartialité".

 

Source: Midi-Libre

Commenter cet article

Athos 05/02/2013 09:47


@Hercobulus


+++1

Hercobulus 04/02/2013 21:43


C'est l'Etat PS qui s'installe partout. Les têtes tombent et sont remplacées


par les obligés des socialistes. Quand on pense que la droite la plus bête du


monde enmenée par Sarkozy pratiquait l'ouverture à gauche, on se rend


compte que cette gauche maçonnique n'a aucun état d'âme.

Athos 04/02/2013 19:27


Et bientot ils paieront aussi les concierges, comme au bon vieux temps de la russie rouge

Jean Yves 04/02/2013 15:02


Aucune compétence ! Les juifs ont toutes les compétences c'est bien connu. La "mafia" toujours à l'oeuvre pour tout contrôler en France.

STEPH 04/02/2013 13:53


La chanson de Georges Brassens prend tout son sens :" Les copains d'abord..les copains d'abord"... Entre pourris on s'entraide

Archives

Articles récents