Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Hollande, Sarkozy, Batho, Vallourec: Je t'aime, moi non plus

Publié par wikistrike.com sur 5 Juillet 2013, 08:23am

Catégories : #Politique intérieure

 

Hollande, Sarkozy, Batho, Vallourec: Je t'aime, moi non plus

 

Ou quand Vallourec se fait politique...


 

vallourec.png

 

 

1 - Dans le nouveau code minier, on trouve le maintien de l'interdiction de la fracturation hydraulique, un code qui doit être remis le 15 juillet et qui ne plaît pas au lobby gazier. Adieu manne financière.

 

2 – Cela peut-il changer entre le limogeage de Madame Batho et le 15 juillet ? Bien sûr. « J’espère que ça ne changera pas » (Batho, BFM, 5 juillet).

 

3 -  Qui a abattu Batho ? On peut imaginer aisément que le PDG de Vallourec, Mister Hubac (industriel gazier), dont la femme, S. Hubac, est directrice de cabinet à l’Elysée au côté du Président Hollande, n’y est pas étranger.

Le PDG de Vallourec n’a-t-il pas sous-entendu le 20 juin dans le magazine Challenges que Madame Batho dérangeait par ces termes: « Le problème de Batho est en passe d’être réglé. »

Et Dephine Batho de s’exprimer : « Est-il normal que la patron de Vallourec dise que je suis un désastre car je fais rempart au gaz de schiste ?»

Vallourec salue le départ forcé de Batho en prenant la tête du CAC40 ce matin à l’ouverture.

 

4-  L’offensive des pétroliers est totale. Un rapporteur du Conseil d’Etat a jugé la plainte d'un pétrolier américain,  Schuepbach Energy   digne d'être examinée par le Conseil constitutio,nnel. Ce sinueux chemin juridique pourrait déboucher sur le retour de cette technique controversée.

Le Conseil Constitutionnel pourrait remettre en cause la loi Jacob. En savoir plus ici http://www.wikistrike.com/article-la-fracturation-hydraulique-peut-etre-a-nouveau-autorisee-en-septembre-118885513.html

 

5- L’état a une participation de 5% sur Vallourec. En septembre 2010, Sarkozy, chef de l'Etat, s'exprimait devant les ouvriers d'une filiale du groupe, il avait indiqué que le FSI sortirait du capital une fois que celui-ci sera stabilisé mais qu'il était prêt aussi à y renforcer sa position si nécessaire. 

Créé fin 2008, le FSI détient environ 5% de Vallourec de concert avec la Caisse des dépôts, Nicolas Sarkozy indiquant qu'il avait décidé lui-même cette prise de participation pour protéger un groupe dont 85% du capital est flottant. 

"Ce n'est pas avec 5% et quelque qu'on contrôle votre entreprise mais c'est un signal que nous envoyons : pas touche !", a-t-il dit. "S'il faut faire plus, on fera plus ! Je considère que le groupe Vallourec, c'est stratégique pour la France". "Si on venait vous chercher, on serait aux côtés de l'équipe de direction pour vous aider", a-t-il encore dit. 

Pour Nicolas Sarkozy, des solutions comme la promotion de l'actionnariat salarié devraient permettre de stabiliser à terme le capital de Vallourec. "Une fois que ce sera stabilisé, on pourra s'en aller. Tant que ce ne sera pas stabilisé, non seulement on ne part pas mais on est prêt à augmenter s'il le faut."

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/09/03/97002-20100903FILWWW00467-sarkozy-vallourec-est-strategique.php?cmtpage=0

 

6- Sarkozy qui a soutenu Vallourec puis l’a laissé en partie tombé se voit aujourd’hui chahuté par le Conseil Constitutionnel, ce même conseil (qui doit statuer sur une autorisation ou non d’autorisation de fracturation hydraulique pour septembre 2013) qui a annulé ses comptes de campagne mettant l’UMP dans le rouge total. Un rapport ? Un début de complot ?

 

En effet, en 2012, les actionnaires ont râlé quant au salaire du PDG de Vallourec, Sarkozy en premier. Le FSI (L’état) lui-même, propriétaire de 7% du capital avec la CDC, a fait état de ses inquiétudes quant à la bonne gestion du groupe. Par la voix de Thomas Devedjian, son directeur, en charge des investissements et des participations, qui s’est ainsi exprimé : "Comme le marché, nous avons été surpris par l’ampleur du dérapage des coûts des investissements. Quelles mesures avez-vous prises pour assurer que cela ne se reproduise pas." C’est que l’heure est grave chez Vallourec. »

 

Et tout ce qui est ici n'est que la face visible de l'icerberg lobbyesque

Marc Bildermann pour WikiStrike

Commenter cet article

Laurent Franssen 06/07/2013 01:38


Qui s'attaque à la Terre,
S'attaque à son maîitre.
Nos gouvernement devraient commencer par se dominer eux-mêmes... 

Archives

Articles récents