Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Hongrie : Les sans-abri sont désormais considérés comme des criminels

Publié par wikistrike.com sur 7 Octobre 2013, 07:00am

Catégories : #Social - Société

Hongrie : Les sans-abri sont désormais considérés comme des criminels


 

 

 

Stupeur pour les organisations de défense des Droits de l’Homme. Les parlementaires du gouvernement hongrois de Victor Orban ont voté lundi une loi permettant la criminalisation des sans-abri.

La loi qui autorise les municipalités à poursuivre les sans-abri qui vivent sur l’espace public ou fouillent les poubelles a été acceptée par 245 voix pour et 45 contre ce lundi 30 septembre. Le gouvernement a prétexté un maintien de l’ordre public, de la sécurité, de la santé et des valeurs culturelles en faisant adopter cette loi. « Ils veulent cacher les SDF, en pensant que cela va améliorer l’image de la ville. C’est très problématique, parce que cela va à l’encontre de droits humains tels que la liberté de mouvement » a dénoncé Rita Bence, responsable de TASZ, l’Union hongroise pour les libertés civiles.

Pour l’ONG Human Rights Watch, cette décision est insupportable. Les sans-abri qui sont déjà souvent victimes de leur situation pourront être condamnés à des travaux d’intérêt général, voir même à de la prison s’ils récidivent. Il y a quelques mois déjà, la municipalité de Budapest avait fait voter un décret permettant d’emprisonner les SDF qui ne paieraient pas leur amende de 180 € pour avoir occupé l’espace public.

Pourtant, la cour constitutionnelle hongroise avait rejeté une loi similaire en 2012, estimant qu’elle serait une violation de la dignité humaine. « Plutôt que de respecter la décision de la cour, le gouvernement, grâce à sa majorité absolue au Parlement, a répondu en faisant inclure au mois de mars une disposition dans la Constitution permettant la criminalisation des sans-abri » dénonce Human Rights Watch.

Pour les 30 000 sans-abri hongrois, l’arrestation est maintenant un risque de tous les jours.

Source : Human Rights Watch

 

http://citizenpost.fr/hongrie-les-abri-desormais-consideres-criminels/

Commenter cet article

lesage 07/10/2013 19:33


Si j'en arrive un jour a ce stade, promis je ne mendierai pas, je me servirai... 

Leveilleur 07/10/2013 19:33


Les Prédateurs Satanistes qui sont au gouvernement montrent leur vrai visage : ils sont méchants, tordus, glacials, cruels, impitoyables, effrontés,
traîtres, inhumains, manipulateurs ... 


Mais leurs actions et leurs temps sont comptés.

Stanislas Bauer 07/10/2013 18:04


Tout à fait, Big Brother. Ce qui me rassure c'est que ce genre de loi ne tient jamais très longtemps face à une Cour Constitutionnelle et il se trouve toujours bien un avocat emm... pour
l'attaquer

Big brother 07/10/2013 12:16


Non mais sérieux...  C'est juste une atteinte à tous les principes fondamentaux des droits naturels.


La discrimination paroxistique de la logique  capitaliste (antropofage) dite libérale. Le droit des pauvres et des faibles n'est plus. La loi garantie leur oppression quand elle devrait être
le rampart contre la persécution des conditions les plus humbles, les plus fragiles.


Plus aucune morale n'anime les lois, une regression juridique de la sorte équivaut à un retour éhonté à la barbarie organisée, étant l'exact contraire de ce que les plus modeste comme les plus
grande civilisations ont porté tant bien que mal, en leur sein.


 


 "Et, parce que l'iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira."(Mat 24.12)

Stanislas Bauer 07/10/2013 11:21


Ou vont ils les mettre s'il y en a 30.000 ? Qu'ils ne fassent rien, seulement ! A Charleroi, Belgique, la mendicité est maintenant réglementée: il est maintenant interdit de mendier où ont veut ,
quand on veut, les mendiants étant priés de respecter une tournante dans les différentes communes de l'agglomération. La mendicité est autorisée dans Charleroi Centre ville le mercredi ( zut, ils
ont choisi le jour où les mamans vont faire leurs courses avec les enfants )et interdite dans toute l'agglomération le dimanche. Sous peine d'arrestation administrative toute la journée et de
confiscation de la recette.

Antoine 07/10/2013 09:33


Surtout, vous inquiétez pas... le Web c'est "Totalement Secure"...  !!!!!


http://www.journaldunet.com/solutions/saas-logiciel/adobe-pirate-avec-acrobat-et-coldfusion-1013.shtml?utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml49_marchenavigateu


Les codes sources d'Acrobat et ColdFusion sont désormais dans la nature. Les informations bancaires chiffrées, mais aussi les identifiants de près de 3
millions de clients, ont aussi été volés à Adobe.


 


Adobe a dû admettre avoir été victime d'un énorme piratage. Des pirates se sont introduits dans son système, vraisemblablement mi-août, et ont pu accéder à
des informations particulièrement sensibles. A commencer, surtout, par les codes sources de plusieurs de ses produits. Au moins Acrobat, ColdFusion et ColdFusion Builder sont concernés. C'est
peut-être le code d'Acrobat qui pose le plus problème : les pirates vont pouvoir étudier le code en détail, ce qui leur facilitera grandement la tâche pour y trouver des failles critiques. Or,
les ordinateurs utilisant Acrobat se comptent par dizaines, voire centaines de millions dans le monde.


Ce n'est pas tout : les pirates ont également mis la main sur des informations bancaires chiffrées et des données concernant 2,9 millions clients Adobe. Plus
précisément, Adobe explique que les pirates ont dérobé le nom des clients, le numéro chiffré de leur carte de crédit avec leur date d'expiration. "Pour le moment, nous ne croyons pas que les
pirates aient eu accès à des informations bancaires décryptées", indique Adobe. Un e-mail va alerter les comptes concernés, qui vont devoir changer leur identifiant/mot de passe, non seulement
pour les services d'Adobe mais aussi partout ailleurs où ils sont utilisés. Apparemment, les utilisateurs d'Adobe Revel ou de la suite Creative Cloud sont affectés.


L'enquête d'Adobe est encore en cours. Reste encore notamment à déterminer si d'autres codes sources ont été dérobés, comment les pirates ont pu accéder à
autant d'informations sensibles, et pourquoi Adobe a mis autant de temps avant de lancer l'alerte.


Le spécialiste Brian Krebs a pu mettre la main sur une partie du butin des pirates sur un forum privé souterrain : 40 Go de code source ont été découverts
sur un serveur utilisé par des cybercriminels qui avaient déjà piraté cette année LexisNexis, Dun & Bradstreet et Kroll. Brian Krebs a bien montré à Adobe une partie des codes sources volés.
L'éditeur a confirmé qu'il s'agissait bien des codes d'Acrobat et ColdFusion. Il se trouv

Archives

Articles récents