Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

HORRIBLE: Mais de quoi est fait ce steak haché de bœuf ?

Publié par wikistrike.com sur 18 Février 2013, 12:09pm

Catégories : #Santé - psychologie

 

 

Mais de quoi est fait ce steak haché de bœuf ?

 

Viande hachée de boeuf chez un boucher de Londres, le 13 février. (REUTERS/Toby Melville)

Le bœuf haché était du cheval. Certes, maisderrière cette fraude – symptomatique d'une industrie agro-alimentaire qui semble avoir perdu de vue la qualité des produits qu'elle vend, et le respect des consommateurs à qui elle les vend, et ce à un niveau européen –, ne suffit-il pas de regarder ce que contient un steak haché de (vrai) bœuf, acheté dans un supermarché, pour ressentir un dégoût salutaire ?

Rue89 a tenté l'expérience, en retraçant l'itinéraire d'un biftek haché, de la ferme au rayon frais. Première étape, l'animal vivant. Né quelque part en France, sans qu'il soit possible de connaître pus précisément le lieu où il a vu le jour, le bœuf que l'on destine à finir en steak haché n'était certainement pas des plus fringants. "Ce sont plutôt les vieilles vaches qui partent en steaks hachés, des animaux qui sont en bout de course, usés par la production ; dans notre jargon on appelle ça des 'tréteaux'", explique un éleveur normand au site d'information.


Le bovin est ensuite acheté par un négociant, qui le revend à un abattoir, dont le niveau d'exigences varie, suggère Rue89, selon sa taille. "Moi j’ai le temps de faire mon travail et de vérifier. Les industriels eux, s’ils ont 200 carcasses à inspecter, c’est plus compliqué...", note un boucher travaillant dans un abattoir.


"Quand on désosse un morceau de viande, il y a toujours des petits morceaux qui ne sont pas présentables, c’est broyé et on les met dans les steaks hachés : c’est ça, le minerai", explique le même boucher.


Sur le blog Atabula, le boucher Yves-Marie Le Bourdonnec précise : "Il s’agit d’un magma de marchandises assez indéfini, dans lequel nous retrouvons du maigre, du gras et du collagène. Cela existe dans tous les abattoirs et avec toutes les espèces de viandes abattues." Dans un autre article de Rue89, un certain Constantin Sollogoub, ancien vétérinaire et inspecteur des abattoirs, donne sa définition du minerai : "Ce sont des bouts de machin, de gras notamment. En fait, c’est catégoriquement de la merde. Il y a 40 ans, cette matière allait à l’équarrissage pour être brûlée. Les industriels n’osaient même pas en faire de la bouffe pour chat. Là-dessus, nos grandes maisons auréolées de luxe et de qualité, comme Picard, ont décidé que c’était du gâchis... Avec les progrès de la chimie additionnelle, c’est devenu possible d’en faire quelque chose." 


 Car s'il ne s'agissait que de collagène et de gras... Il y a quelques années, Rue89relatait par exemple la fronde d'eurodéputés contre la thrombine, une sorte de colle servant à agglomérer des morceaux de viande. Dans un autre article de Rue89, le journaliste Fabrice Nicolino, auteur de l'enquête sur l'industrie de la viande "Bidoche", cite d'autres produits, assimilés cette fois par l'animal avant sa mort : "anabolisants, hormones de croissance, antibiotiques qui, dans certains cas, peuvent également doper la croissance des muscles"...


Bref, une fois cette matière broyée pour fabriquer le rose steak haché, ce dernier se retrouve, sous plastique, au rayon frais du supermarché, termine Rue89. Mais son enquête bute ici sur l'étiquette même qui doit garantir sa traçabilité. Du moins, le service consommateur du supermarché n'a-t-il pas réussi à trouver à quoi correspondait le code  qui indique le lieu d'emballage du produit. "Cela peut prendre plusieurs jours visiblement : je suis toujours sans nouvelles", note la journaliste.


>> Sur les circuits empruntés par la viande des lasagnes de Findus, voir l'infographie du Monde.fr : "Findus : des lasagnes, deux traders, quatre entreprises et cinq pays"


Mais là encore, derrière les soupçons qui se portent, après les abattoirs de Roumanie, sur la société Spanghero, derrière la désignation de coupables isolés, ne faut-il pas voir, dans cet "horsegate", le signe d'une crise plus généralisée de l'industrie agro-alimentaire ? C'est ce que suggère Fabrice Nicolino, dans son entretien sur Rue89  ("On produit de la viande comme on fabrique des bagnoles") : "Aujourd’hui, on peut dire que la viande a atteint la perfection industrielle, c’est une industrie mondialisée, qui appartient souvent à des fonds de pension ou des organismes financiers et qui pose les mêmes problèmes que l’économie financiarisée : la nécessité de dégager des taux de rentabilité de 8 à 10%... Peut-être que Spanghero a été pris à la gorge par ce système. Se plaindre de cela, c’est remettre en cause l’ensemble du système industriel", estime-t-il.


Conclusion du blog "Les dessous de l'assiette", hébergé par Rue89 :  "D’où vient cette matière animale ? Que contient-elle ? Dans quel plat tout prêt finira-t-elle ? Si vous n’avez pas envie de le savoir, c’est très simple : remettez-vous à cuisiner".

 

 

Source: Big browser

Commenter cet article

babboy 19/02/2013 08:42


@max


et oui le boycott (plutot l appel au boycott) est interdit en france  depuis la loi d alliot marie (qui a été cree pour empecher le boycot des produits d
israel) que ce soit pour un état, une sté commeciale...


c est etonnant ? non ?   ;)

nano 19/02/2013 00:10


entierement  d'accord avec Cassie...


le pouvoir doit etre en soi et non pas "vendu"....surtout en notre folle epoque; l'homme aime faire des choix mais pas en avoir la responsabilité alors faut pas s'étonner de ce qui se passe: ya
aura tjs une contrepartie (dualité) pour profiter, c'est a nous seul, individuellement et collectivement de maintenir l'equilibre le plus haut possible


et puis il ya un gros manque d'éducation et de sensibilté: on voit encore par ex des gens manger du foie gras comme s'il s'agissait d'une tartine à la confiture, c'est tout dire...ont pense au
plaisir immediat sans se soucier du reste, en se disant quil ya les (fausses) traditions pour faire passer le vice


ben oui tant qu'il ya aura une majorité de la population manipulé par le bas et prete à se laisser faire je vois pas comment ont s'en sortira...alors qu'il sufirait d'etre attentif et responsable
au moment de nos achats (boycott efficace et indetectable!)


bon appetit malgré tout (et desolé pour deventuel fautes d'ortho)

Max 18/02/2013 20:51


Il peut aussi y avoir du boeuf cloné autant chez le
boucher que dans les plats préparés. Mais les plats préparés contiennent des additifs alimentaires qui nous empoisonnent.  Est-ce indiqué sur l'emballage quand c'est de la viande cloné ? (ou du lait de vache cloné ?)





 





Le boycott fait parti du pouvoir du consommateur, est-il interdit en France ?

Cassie 18/02/2013 20:08


hé moi je travaillais 12 heures par jour, et je me suis toujours cuisiné mes plats, et une lasagne ça coûte bien moins cher de la faire soi-même que de l'acheter toute faite.


et entretemps, les gens regardent de plus en plus la tv...........

Rensk 18/02/2013 19:18


@ Cassie,


 


Le pouvoir des consomateurs se limite a l'argent et le temps (pour pouvoir cuisiner au lieu de se déplacer 4 heures par jour pour du boulot)... Reviens sur terre.

Cassie 18/02/2013 18:22


oui je suis d'accord, mais justement on continuera a mettre de la merde dedans tant qu'il y aura de la demande, z'avez toujours pas compris que ceux qui ont le pouvoir en main ce sont les
consommateurs???? en continuant a dire que ce n'est pas de notre faute, c'est sûr qu'on ne mangera que de la merde

XAAL 18/02/2013 18:06


non mais c'est vrai, il faut arrêter de dire que ceux qui mangent des plats préparés méritent de manger de la merde. Ce n'est pas parcequ'on mange une lasagne surgelée qu'on mérite qu'on nous
mettre n'importe quoi.

Cassie 18/02/2013 17:04


oh hé ça va hein, combien de fois on n'a pas dit que la viande en barquette ce n'est pas bon, qu'il y a plein de saloperies dedans, faut être naïf pour croire le contraire


quant au PDG, c'est toi qui va le manger, m'est avis que c'est encore pire comme viande que ce qu'on veut nous faire avaler en barquettes

chubaka 18/02/2013 16:30


ton raisonnement est completement con, sous prétexte que certaines personnes ne sachant pas ou ne voulant simplement pas se prendre la tete à cuisiné, on doit nous VENDRE de la merde? jsuis
désoler payer du charal reviens quasi au meme prix qu'un steak haché du boucher, donc je suis désoler mais ces entreprise fons des bénéfices collossaux sur le dos des gens et ils en
veulent encore plus!?, c'est ce genre de PDG qu'il faudrais haché!

Cassie 18/02/2013 13:59


je sais pas moi, mais j'achète un morceau de viande normale et je demande qu'il soit haché, ça se fait devant moi, et voilà


Pas de conservateurs, de morceaux bizarres, faut juste avoir la patience d'aller chez le boucher et d'attendre son tour, et ne pas prendre de barquettes toutes faites, si les gens bouffent ça,
c'est qu'ils le veulent bien

Archives

Articles récents