Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une planète en formation observée pour la toute première fois

Publié par wikistrike.com sur 1 Mars 2013, 16:27pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Une planète en formation observée pour la toute première fois


 

 

conception-d-artiste-de-la-planete-aspirant-le-gaz-et-la-po.jpgUne équipe internationale d'astronomes semble avoir, pour la première fois, observé en direct une planète en formation, incrustée dans une épaisse couche de gaz et de poussière.

C'est encore une fois grâce au VLT, un puissant télescope installé au nord du Chili que la découverte a été réalisée : une équipe internationale d'astronomes estime avoir pu, pour la première fois, observé en direct une planète en formation. En vérité, les chercheurs menés par Sascha Quanz de l'ETH de Zurich en Suisse, étudiaient un disque de gaz et de poussière entourant la jeune étoile HD100546 et se trouvant à 335 années-lumière de la Terre dans la galaxie de la Voie lactée.

Au cours de leur étude, ils ont alors constaté, avec surprise, que ce disque abritait ce qui a semblé être une planète en plein processus de formation. Selon eux, il pourrait s'agir d'une "géante gazeuse similaire à Jupiter". L'Observatoire européen austral (ESO) serait ainsi le premier à avoir pu observer une étoile en formation puisque jusqu'à présent, l'étude de la formation des planètes n'était que simulée sur des ordinateurs, a déclaré l'astronome Sascha Quanz, de l'Université ETH de Zurich.

"Si notre découverte est réellement celle d'une planète en formation, les scientifiques pourront ainsi pour la première fois étudier le processus de formation d'une planète ainsi que son interaction avec son environnement naturel de manière empirique au tout début du phénomène", a également souligné l'astronome cité dans un communiqué de l'ESO. 

Une planète qui grandit en capturant du gaz et de la poussière

HD 100546 est une étoile qui a été étudiée à de nombreuses reprises et les astronomes ont déjà supposé qu'une planète géante orbitait autour d'elle à une distance six fois supérieure à celle qui sépare la Terre du Soleil. Toutefois, son existence n'a jamais été prouvée. La potentielle nouvelle planète est elle, localise dans les régions externes du système, au moins dix fois plus loin. Par ailleurs, les premiers éléments de l’observation tendent à conforter la théorie sur la formation des planètes géantes.

En effet, les astronomes estiment aujourd'hui que ces corps grandissent en capturant le gaz et la poussière restants après la formation d'une étoile. Or, les chercheurs ont constaté plusieurs éléments concordants avec cette théorie dans l'image du disque situé autour de HD100546 : notamment des indices d'interactions entre la planète et ce fameux disque. Ils ont également observé des éléments suggérant que les environs de la protoplanète sont potentiellement réchauffés par le processus de formation. 

Une existence qui reste à confirmer

"La recherche d'exoplanètes est l'une des nouvelles frontières les plus excitantes en matière d'astronomie, et l'observation directe de planète est encore un nouveau champ, bénéficiant grandement des améliorations récentes des instruments et des méthodes d'analyse de données. Dans cette recherche, nous avons utilisé des techniques développées pour la recherche cosmologique, montrant ainsi que la fertilisation croisée des idées entre des domaines peut mener à des progrès extraordinaires", a expliqué Adam Amara, scientifique enthousiaste qui a participé aux travaux. 

Reste donc maintenant à confirmer la découverte. Bien que l'existence d'une protoplanète soit l'explication la plus probable des observations réalisées, les autres scénarios doivent encore être écartés. Il est notamment possible que le signal détecté provienne d'une source plus lointaine ou que la protoplanète soit en réalité une planète pleinement formée mais éjectée de son orbite original.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents