Vendredi 4 mars 2011 5 04 /03 /Mars /2011 15:18
Période proto et indo-Européenne (foyer Europe de l’Est)
et indo-Iranienne et jusqu’a nos jours

 


> Entre 15 à 5000 av. J.-C. – Période Pré et Proto-indo-Européenne en Europe orientale. Dont début Proto-indo-Européens (future ethnogenèse indo-Européenne) vers et à partir de 10/8 000 av. J.-C.


> Vers 5000/4000 av. J.-C. – Europe,domestication du cheval et invention de l’équitation (en), comprenant et assez rapidement au cours du temps, l’invention du harnachement (selles, étriers, mors, etc.) (Européens d’Europe orientale et d’Asie septentrional).

 

> Vers 4200 av. J.-C. – Europe (Ukraine/Danube), bien que la paternité avec la Mésopotamie ne soit pas encore établie, 1re utilisation d’animaux de trait pour le labourage.

 

> Vers 4200 av. J.-C. – Europe orientale, à Aibounour et Rudna Glava, exploitation des premières mines de cuivre connues au monde.

 

> Vers 4000/3100 av. J.-C. – Europe, invention de la roue, du chariot et un peu plus tard du char de combat (et ici Culture d’Andronovo). Quasi-certitudes qu’ils ont été inventés en Europe de l’Est (en) (voir paragraphe "Rolling along") et/ou Sibérie occidentale septentrional (occupé à l’origine par des peuples Européens, entre autres la Culture d’Andronovo). Seules les plus anciennes représentations graphiques de la roue et du chariot ont été retrouvées à Sumer. D’où l’erreur de paternité et bien qu’une représentation est été aussi retrouvée datant de la même époque, sur une poterie de Pologne. (Ce qui ne change pas grand-chose pour moi puisque je suis persuadé que les Sumériens étaient Europoïdes). La datation à l’aide du carbone 14 des restes organiques trouvés à côté de cette poterie Polonaise a démontré que les dessins sur le vase datent du début de l’ère du transport par roues en Europe et dans le monde. Les découvertes archéologiques de roues en Suisse, en Allemagne, et en Slovénie confirment cette datation.

Les habitants (inconnus mais surement de type pré-indo-Européens) de ce qui est aujourd’hui la région Petite-Pologne de la Pologne, ont probablement été les premiers au monde à adapter la roue à la construction des véhicules tirés par des bêtes. Ceci a eu lieu il y a 5 500 ans, à l’époque néolithique.Les dessins des Sumériens, ainsi que leurs jouets sur roues sont apparus plusieurs centaines d’années plus tard. La plus ancienne roue elle, a été retrouvée en Europe de l’Est dans la culture Européenne deCucuteni-Trypillians (plus complet sur Wiki en) et sa plus ancienne représentation sous forme a priori d’un jouet (image ci-contre, n° 6 de ce slideshows sur l’art de cette culture) date de 3950 à 3650 av. J.-C.. Qui plus est, cette culture Proto-Indo-Européenne utilisait déjà a priori des mots pour désigner la roue.

Roue inventée de plus en plus probablement en Europe, apparaissant un peu plus tard en Mésopotamie, et très explicitement, jusqu’à preuve du contraire, dabord et uniquement dans ces 2 régions du globe. Confortant l’hypothèse, parallèlement et comme pour l’écriture (voir page 4), d’un lien entre ces 2 régions et peut-être même d’une migration de peuples Européens vers la Mésopotamie à cette période (peut-être ayant fuit des invasions, nombreuses en Europe de l’Est à ces périodes). Ayant donc entre autres pu y apporter, la roue et la proto écriture. Peut-être y devenant les futurs Sumériens ?

 

A partir de 4000/3000 av. J.-C. et jusqu’à nos jours.
Période indo-Européenne sur toute l’Europe et bien au-delà. 
Par migrations et indo-Européanisation, des autres peuples pré et proto-indo-Européens déjà sur places (eux-mêmes déjà de race Europoïde bien entendu). 
Excepté, pour la toute 1re fois de notre Histoire, les 50 dernières années actuelles, dues à l’immigration et naissances massives, en France et Europe de l’Ouest en particulier, de peuples de races et de cultures non Européennes.

 

> Vers 3500 av. J.-C. – Europe, peut-être paternité de l’invention de l’araire.

 

> Vers 1600 av. J.-C.
Europe, Disque de Nebra (bronze), la plus ancienne représentation 
au monde de la voûte céleste.

Pour ce qui est des inventions dues aux peuples Européens je m’arrêterais là. 
À partir de cette période et de manière exponentielle jusqu’aux Temps modernes, elles deviennent bien trop nombreuses…

 

Civilisations et cultures issues des Proto et/ou indo-Européens (4(ici illustrations
Europe de l’Ouest, centrale, Russie et Anatolie
. (groupe Centum) (4) (de race Europoïde) (5

Fin paléolithique (vers à partir de 10 000 av. J.-C.)
Culture de Seroglazovo (XI/IXe mill. av. J.-C. – Russie) (Wiki en)
Néolithique (vers à partir de 6000 av. J.-C.) 
– Indo-Européens I (2) – Indo-Européens II (2)
– Culture de Samara (Ve mill. av. J.-C. – Russie) (Wiki en)
– Culture Cucuteni-Trypillia (Ve mill. av. J.-C. – Russie, Balkans, Ukraine) 
– Culture Khvalynsk (Ve mill. av. J.-C. – Russie) (Wiki en)
– Culture Yamna (IVe mill. av. J.-C. – Russie, Ukraine) 
Antiquité (vers à partir de 3000 av. J.-C.) 
(Comprenant en Europe l’âge du bronze, lui-même englobant la Civilisation des tumulus

elle-même englobant certaines civilisations/cultures listées ci-dessous ou plus anciennes page 4)
– Civilisation des champs d’urnes (IIe mill. av. J.-C. – Europe centrale et sud)
– Culture d’Andronovo (IIe mill. av. J.-C. – Russie, Sibérie)
– Troyens (Priam), HittitesHourrites (Hurrites), Mitanni - (Anatolie)
– Civilisation Mycénienne (Grèce)
– Peuples de la mer (dont les futurs Philistins… Palestine)
– ThracesDaces (Gètes), Illyriens – (Balkans)
– PhrygiensLydiensLyciensGalates – (Anatolie)
– Urartu (Ourartou) (Transcaucasie)
– Scythes (Ukraine, Russie)
– Cimmériens (Ukraine, Russie)
– Celtes (Ouest et Centre Europe)
– Portail Grèce ancienne – Grande Grèce (Wiki en)
– Grèce Hellénistique – Période Hellénistique (Wiki en)
Civilisation Villanova et Etrusques (Ier mill. av. J.-C. – Italie) (Surement proto-indo-Européenne)
– Rome antique – Portail Rome antique 
– Portail civilisations Classiques (Wiki en)
Médiévale (Moyen-âges)
– Empire Byzantin - Portail Empire Byzantin
– Ancienne culture Germanique (Wiki en) – Peuple Germanique
– ScandinavesVikingsVarègues 
– SlavesBaltesFinno-Ougriens
– Epoque Médiévale – Portail Médiévale 
Renaissance
– Renaissance (XIV/XVIe)
– Révolution scientifique (XV/XVIIIe)
Epoques moderne et comtemporaine
– Expansion et conquêtes Européennes (XV/XXe) (Wiki en)
– Grand Siècle (XVIIe) – Lumières (XVIIIe)
– Révolution industrielle (XIXe)
– Peuples Européens (Wiki en) – Portail Europe
– Civilisation Occidentale - Monde Occidental (Wiki en)

 

Civilisations et cultures issues des Proto et/ou indo-Européens. (de race Europoïde)
(Langue groupe Satem (4) ou dite indo-Iranienne (5)) 
Scythes de l’Est – Russie/Europe orientale/Asie centrale :
– Sauromates/Sarmates (AlainsRoxolans…) – Massagètes – Saces (Sakas)
Asie centrale/Chine : 
(Sûrement largement de race Europoïde au début, mais largement métissés pour les peuples existants encore ou totalement disparus/absorbés depuis.)

– Tokhariens - Yuezhi/Yue-tche - Kouchans – Sogdiens

[Paragraphe complémentaire ajouté après les suivants ci-dessous "Note importante" : 
L'hypothèse, qui n'en est plus vraiment une maintenant, deviens de plus en plus une certitude avec les découvertes s'accumulant, dont certaines très récentes. Hypothèse qui vient encore d'être corroborée, et incroyablement très clairement et sans ambiguïté possible, par un documentaire se nommant "Aux frontières de la Chine : Loulan, les princesses endormies" (1/4), que j'espère mettre en ligne prochainement et mettre en lien ici même, passé récemment (09/2010) sur la chaîne FR5. 
Ces "princesses" étant bien entendu des (indo)Européennes et documentaires expliquant que la métallurgie, en tout les cas le bronze, et le blé (synonyme de sédentarisation, donc de civilisation) et a priori bien d'autres techniques (roue, tissage, domestication cheval et équitation) et "pensées", ont bien été transmise aux chinois par les (indo)Européens arrivés entre 2 et 3000 av. J.-C., et peut-être bien avant, au Nord de la Chine dans le bassin du Tarim. CQFD
.]


Note importante : 
Une vérité historique qui n’est, encore une fois de plus, jamais dite et pourtant prouvée par les peuples ci-dessus. Les 1ers "Peuples des steppes" furent les Européens, de l’Est de l’Europe (pré, proto, et plus tard indo-Européens), les derniers représentants en furent les Scythes. "Peuples des steppes" Européens qui furent tout autant les 1ers fondateurs des routes de commerces d’Ouest en Est en Eurasie, dont l’une des plus connues sera plus tard nommée "Route de la soie", jusqu’aux derniers représentants Européens l’occupant et la gérant en son centre dans la région du bassin du Tarim, les Tokhariens, descendants sûrement de fondateurs Européens plus anciens. Jusqu’à ce que les peuples Asiatiques (ou +/- croisés Européens/Asiatiques, comme les Turcs) à partir du dernier millénaire av. J.-C., ne deviennent à leurs tours les maîtres des steppes et de la route de la soie. Jusqu’au retour, au cours des 4 derniers siècles et jusqu’à nos jours, des indo-Européens, avec les conquêtes Russes jusqu’au Pacifique.

Ce qui corrobore l’hypothèse forte probable (et ici) que se sont les peuples Européens des steppes de l’époque (Tokariens ou ancêtres de ceux-ci, ayant migrés vers l’Est de l’Eurasie) qui ont transmis la civilisation et une bonne partie des techniques et innovations de celle-ci (métallurgie, équitation, blé, écriture…) à la Chine par le Nord-Ouest jusqu’au centre et surtout Nord-Est de la Chine, aux environs du IIIe millénaire av. J.-C. Qui leur ont aussi sûrement transmis une bonne part des aspects religieux et symbolique. C’est sûrement pour cette raison que l’on retrouve en Chine le symbole néolithique indo-Européen du svastika.

D’ailleurs, des spécialistes comme S. Papillon reconnaissent dans la mythologie chinoise du 1er empereur "l’empereur jaune" (et ici) (certains pensent que ce nom serait due à la couleur de sa chevelure ?) nommé Huángdìles, des traces d’une influence Tokharienne. Cet empereur est considéré par les Chinois comme le père de la civilisation chinoise. Les Chinois lui attribuent entre autres et comme par hasard, l’invention de la monnaie et de la métallurgie. Il aurait enseigné aux hommes la culture des cinq aliments de base, la fabrication des arcs et des flèches, des bateaux et chars (chars dont je rappelle qu’ils sont, jusqu’à preuve du contraire, une invention indo-Européenne…). Il aurait écrit le premier traité de médecine chinoise et serait l’inventeur des Arts martiaux. Son ministre Linglun aurait inventé les instruments et les notes de musique et Cang Jie, autre ministre, l’écriture (instrument de musique et écritures connues depuis bien plus longtemps par les civilisations d’Europe et d’Asie occidentales). Son épouse Leizu aurait enseigné aux femmes l’élevage des vers à soie…

> Civilisations et cultures issues des proto et/ou indo-Européens.
(Groupe Satem) (4) (Celles-ci définissant particulièrement les termes "Indo" et "Indo-Iranien")(3
Iran/Asie centrale :
 

Sûrement largement de race Europoïde au départ mais largement métissé depuis pour les peuples existants encore. Peuples très liés aux "Scythes de l’Est", et aux indo-Européens d’Asie centrale (voir plus haut).
- Mèdes – Perses – Parthes – Iraniens
Inde (Nord-Ouest) :
Très influencée culturellement et partiellement de race Europoïde au départ (ou par arrivée de groupe dominant), mais totalement métissée et diluée depuis.
– Inde Védique

 

 

Liens

 


 

> (1) "Nouvelles perspectives sur le passé lointain." 
Excellent site de référence sur les débuts de l’histoire de l’Europe et du Proche-Orient 
(en).

Pour le traduire, utilisez ce site qui traduit entierement les pages (a contrario des sites type Google), mais avec un temps d’attente de traduction un peu plus long.     

 

> Portails historiques 
Cliolamuse (Civilisations antiques - très bon site réellement complémentaire de Wikipédia)

Galerie Paléolitique (magnifiques illustrations et reconstitutions des nombreuses et très riches cultures Européennes de cette immense période)
Histoire de l’Europe (Wiki)
Portail du Proche-orient ancient (Wiki) 
March of the Titans (en) (La marche des Titans, ceux-ci étant les Européens bien entendu)
Site très complet et très intéressant, abordant entre autres des théories hors des sentiers battus ouvrant d’intéressantes perspectives de réflexions. Mais site très "engagé", donc à prendre avec des pincettes pour certaines de ces affirmations (parfois en totale opposition avec certaines théories généralement admises) et sûrement parfois sans vraiment de preuve scientifique et de sources. Donc comme toute information, à "recouper" avec d’autres bien entendu.
Histoire du Monde (site aux nombreux très bon articles)

 

> Articles de mon blog liés à ce thème
Hypothèse sur les 1res civilisations.

Les Etrusques, pas Européens ? La preuve quasi irréfutable du contraire
Reconsidérations sur l’Antiquité Européenne

 

> Autres
Conférence d’un généticien (extraits vidéo)

 

Notes de texte :
(Utilisez la flèche "retour" de votre navigateur pour retrouver votre lecture précédente)


(2a)
 Quand je parlerai de pré-indo-Européens, proto-indo-Européens ou indo-Européens, cela ne concernera pas spécialement la naissance d’individus sur le continent Européen, mais bien entendu d’un peuple de type Europoïde, donc blanc (dit aussi "Caucasien" ou "Cro-magnoïde"), né sur le sol Européen ou pas. Et ceci n’est pas propre aux Européens, mais admis pour de nombreux autres peuples. Quand on parle "africains" on pense "noirs africains" (subsahariens) et type "négroïde", quand on parle "juifs", "arabes", "maghrébins" ou "nord-africains" on pense type "sémites" ou "berbères", quand on parle "asiatiques" on pense type "mongoloïdes", tous nés sur leur continent respectif d’origine ou pas. Ces distinctions faites comme cela par les hommes sûrement depuis des millénaires. Qu’on le veuille ou non ou qu’idéologiquement on l’accepte ou pas (la science elle est neutre), c’est uniquement un fait, jusqu’à présent visible physiquement (il faudrait être aveugle pour ne pas le voir) et décelable physiologiquement, biologiquement et morphologiquement et maintenant aussi démontré génétiquement, les différents types de peuples existent bel et bien dans l’espèce humain. Déjà tout simplement parce que la séparation pendant des millénaires entre différents groupes d’une même espèce, à long terme finit par créer des peuples et qu’à très long terme finit par créer des espèces différentes. C’est la loi de la nature, la loi de l’évolution des espèces, qu’on l’aime ou pas, nous n’y pouvons rien c’est comme cela. Et donc que la longue séparation après notre (peut-être) dernière sortie d’Afrique, déjà avec ceux restés en Afrique, c’est effectué il y a environ 100 à 60 000 ans. Laps de temps de séparation largement suffisant pour créer des peuples et surtout des cultures et mentalités… très différentes pour ces dernières…. Tout comme les Asiatiques partirent dans la foulée, évoluer au Sud-Est de l’Eurasie.La vie c'est donc la diversité, respectons-la en vivant dans l'amour et la sagesse.


(2) Indo-Européens : 
Ce terme, que personnellement je considère comme ambigu (voir pourquoi plus bas) et parfois un peu difficile à appréhender, est attribué à l’émergence démographique, culturelle/civilisationnelle, technique et linguistique (sûrement due à un certain degré de sédentarisation) aux Européens issus de l’Est de l’Europe (Russie/Ukraine, Nord de la Mer Noire et jusqu’à l’Oural et sûrement jusqu’en Sibérie). Émergence (et ethnogenèse) ayant débuté aux environs de 10/8 000 ans av. J.-C.. D’abord apparu comme Pré puis Proto-indo-Européens, dont en partie sûrement issue de leur retour vers le Nord après le dernier grand refroidissement du "Dryas récent". Leurs principale expansion ou foisonnement (avec leur nouvelle langue) et fondatrice de nos peuples Européens, ayant commencée vers 4/3000 av. J.-C. et perduré jusqu’au dernier millénaire av. J.-C..

Bien que l’expansion Européenne n’est jamais vraiment cessée par la suite avec les "Peuples de la mer", les Scythes, Cimmériens, Grecs, Celtes, Romains, Germains, Vikings… et ceci, jusqu’à l’expansion Européenne contemporaine sur une partie du monde, dont en particulier les Amériques, l’Australie et l’Afrique du Sud… Indo-Européens ayant pris l’ascendant démographiquement et culturellement sur les anciennes cultures Européennes (pré-indo-Européennes) déjà existantes sur le continent Européen (Mégalitique, Campaniforme, Balkano-Danubienne, Cycladique, Finno-Ougriens, etc.). Soit en les faisant disparaître (et les chassant ?), soit sûrement plutôt en les indo-Européanisant (indo-Européens ayant pris l’ascendant démographique et culturel sur ces peuples). La majeure partie des cultures Européennes actuelles sont d’origine indo-Européenne et/ou issue du mélange de ces derniers avec les peuples pré-indo-Européens déjà présents avant leur arrivée. 

Bien entendu nombres de peuples de ces époques étaient encore nomades et des pré-indo-Européens (de l’Est de l’Europe) et proto-indo-Européens, issus des futurs indo-Européens, avaient sûrement déjà commencé à migrer, mais sûrement par plus petits groupes et sans encore la langue indo-Européenne dans leurs bagages, ou alors balbutiante ou pas encore finalisée. C’est leur principale expansion (la plus connue et la plus significative, sûrement due à un foisonnement culturel et démographique) qui a débuté vers 4000/3000 av. J.-C.. Ce répartissant en 2 tendances migratoires et linguistiques. L’une dénommé "Centum" ayant migré vers l’Europe de l’Ouest et au Sud-Ouest en Anatolie et Nord du Proche-Orient et l’autre dénommée "Satem" ayant migré à l’Est et au Sud-Est, ce qui créera dans cette direction la dénomination «Indo» incluant les peuples dits indo-iraniens, peut-être excepté les Scythes de l’Est et les Tokariens, un peu à part et a priori restés très Européens. La différence entre les migrations Centum et Satem est que les indo-Européens de l’Ouest se sont mélangés avec les populations génétiquement similaires (pré et proto-indo-Européennes) et sûrement inférieures numériquement. Alors que ceux de l’Est et surtout Sud-Est, se sont mélangés, et ont finalement été submergés, par des populations génétiquement dissemblables et a priori numériquement supérieures. 

Je trouve pour ma part (mais j’ai peut-être tort ?) que ce terme d’indo-Européens est ambigu (volontairement par son créateur ?), voire inadapté. Seuls les peuples indo-iraniens devraient être nommés de cette manière, ayant en effet une part d’Européens et "d’indos" dans leurs cultures et leurs veines. L’émergence et ethnogenèse dite "indo-Européenne", elle était bien composée au départ uniquement d’Européens et pas encore "d’indos". Seuls les Européens dits du groupe "Satem" parti à l’Est et surtout au Sud-Est, en ce mélangeant +/- génétiquement et culturellement avec les peuples rencontrés, deviendront "Indo-Européens". C’est à dire tous les peuples situés de l’Iran à l’Asie centrale, en passant par l’Afghanistan, le Tibet et l’Inde. Je parle des régions et peuples de l’époque, qui ne portaient pas encore ces noms pour la plupart et peuples ayant bien changé depuis. Les invasions et cultures arabes, turques et mongoles, sont passées par ces régions tout autant depuis et ont joué leurs rôles de métissage culturel et biologique. Comme les peuples de races Européennes l’avaient fait plusieurs millénaires auparavant.

 

 
Bien sûr, la France, l’Angleterre et l’Espagne, non incluses dans la migration indo-Européenne de cette carte, sont aussi considérées comme indo-Européennes, mais cette partie de l’histoire de l’Europe est considérée comme l’expansion Celtique (continuité de l’expansion IE …).   

Et comme je l’ai déjà dit dans les paragraphes précédents, il y eut plusieurs vagues de migrations indo-Européennes au cours des millénaires et à partir de cette principale, qui parfois remplacèrent et/ou chassèrent une précédente migration indo-Européenne. 
Pour les principales :
IIIe mill. av. J.-C. : Hittites/Hourrites en Anatolie (Asie Mineure) – IIe mill. av. J.-C. : Achéens (Mycéniens)/Doriens/Ioniens (futurs peuples Grecs) – Ier mill. av. J.-C. : "Peuples de la mer" (invasions par la Méditerranée.). La colonisation de Chypre et de la Crète par les Minoens est peut-être plutôt due à des pré (ou proto ?)-indo-Européens, au cours du courant "Cardial".

Certains chercheurs, partisans (comme moi) qu’il n’y a pas eu foisonnement multiple de civilisations, mais bien une "civilisation mère" ayant influencée toutes les autres, émettent que certains peuples IE (ou plutôt proto-IE, voire sûrement pré-IE issue de la plus ancienne civilisation jusqu’à présent, celle des Mégalithes) issue de cette 1re civilisation, ont migré entre 5/3000 av. J.-C. vers l’Afrique du Nord, y compris l’Égypte (1res dynasties de pharaons étaient blancs, Lybiens antique identiquement)… et la Mésopotamie (Sumériens).

Certains émettent l’hypothèse d’une influence sur les peuples d’Amérique, soit par l’Est (Sibérie et détroit de Béring) et/ou soit par l’Ouest par/vers les îles Canaries, le long du corridor dominé au centre-Sud Atlantique par les vents d’Est, comme Christophe Colomb l’emprunta quelques milliers d’années plus tard. Ce qui expliquerait cette incroyable similitude des pyramides égyptiennes et amérindiennes et leurs systèmes hiéroglyphiques. Deux hypothèses connues sous les noms de "Kurgans aux pyramides" (hypothèse proto-IE ou IE) ou des "Mégalithes aux pyramides" (hypothèse pré-IE). Personnellement vu les dates j’estime la seconde plus probable, bien que les "kourganes" (tumulus/tombeaux proto-IE et IE) soient plus proches de la forme des pyramides que les tumulus (tombeaux) mégalithiques. Mais sachant aussi que ces tumulus mégalithiques, eux sont plus proches des "Mastabas" (1ers tombeaux égyptiens de forme rectangulaires, ayant parfois la forme d’une pyramide tronquée, d’avant les pyramides). Les kourganes comme les mégalithes sont plus anciens que les 1ers mastabas égyptiens et bien sûr que les pyramides.



L’Histoire occultée des peuples Européens(I) 

Par wikistrike.over-blog.com - Publié dans : Civilisations anciennes
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés