Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

« Il faut baisser le SMIC de 300 Euros ! »

Publié par wikistrike.com sur 7 Décembre 2012, 10:38am

Catégories : #Economie

« Il faut baisser le SMIC de 300 Euros ! »

 

La semaine dernière, The Economist a consacré un papier au salaire minimum, se demandant s’il en fallait un et si oui, à quel niveau il fallait le mettre. Une plongée glaçante dans la pensée néolibérale.


(Pierre Moscovici à l’Assemblée Nationale, 5 décembre – WITT / SIPA)

 

Les penseurs néolibéraux ont au moins un mérite. Ils osent tout. L’économie n’est qu’une science abstraite faite de chiffres, totalement désincarnée et déshumanisée. C’est bien ce qui ressort de ce papier de la bible des élites mondialisées sur le salaire minimalThe Economistcite Milton Friedman, pour qui il est « une forme de discrimination contre les travailleurs sans qualification ». Qualifier de « discrimination » le fait d’empêcher de payer un salaire de misère en dit déjà long…

Mais l’hebdomadaire souligne que d’autres économistes affirment que quand les employeurs ont un fort pouvoir, ils peuvent fixer les salaires à un niveau trop faible, ce qui a poussé les gouvernements à instaurer un salaire minimal dans un nombre grandissant de pays. La Nouvelle-Zélande a été la première en 1894, suivie par les Etats-Unis de Roosevelt en 1938, la Grande-Bretagne patientant jusqu’en 1999. Le SMIC étasunien, très bas, a été relevé de 40% depuis 2007.
Les économistes ont mené des études divergentes sur le niveau du salaire minimum aux Etats-Unis, du fait des différences entre Etats. Deux économistes ont démontré que les différences de niveau du salaire minimum n’ont pas d’impact sur le niveau de l’emploi dans la restauration entre 1990 et 2006 mais deux autres ont démontré l’inverse. En Grande-Bretagne, les études sont plutôt positives et soulignent un effet d’entraînement pour les salaires supérieurs au SMIC.
Ce qu’il y a de terrifiant dans ce papier, c’est son aspect clinique, froid et finalement inhumain. Aucune question n’est posée sur le niveau du seuil de pauvreté, ou même de l’évolution du salaire médian (qui baisse), base contre laquelle il faudrait fixer le SMIC. Réfléchir à l’impact que tout cela a sur les travailleurs pauvres ne semble pas effleurer une seconde l’auteur du papier. La conclusion est glaçante : « Quels que soient leurs défauts, les salaires minimums vont persister ».
Il est difficile de ne pas y voir un regret de la part de The Economist, comme s’il indiquait qu’il n’était malheureusement pas possible politiquement de les supprimer… Mais le pire est à venir au sujet du niveau souhaitable du SMIC. L’hebdomadaire néolibéral indique que pour l’OCDE et le FMI, « un salaire minimum modéré fait probablement plus de bien que de mal », avant de préciser que la définition d’un salaire minimum modéré signifie entre 30 et 40% du salaire médian.
The Economist reconnaît que le cas britannique (à 46% du salaire médian) démontre que l’on peut aller un peu plus haut. Les Etats-Unis et le Japon restent sous le cap des 40% alors que la France se distingue avec le niveau le plus élevé de la sélection avec un SMIC à 60% du salaire médian. Bizaremment, pas d’information sur les pays scandinaves. En clair, pour The Economist, en France notre SMIC est trop élevé de 25 à 30% ! Cela veut dire qu’avec un SMIC à 1118 euros nets par mois, ils recommandent une baisse d’environ 300 euros. Voilà le fond de la pensée néolibérale…

Voilà sans doute pourquoi Pierre Moscovici valorise la miniscule hausse du SMIC de juin, pourtant trois fois moins importante que celle de Jacques Chirac en 1995. On aimerait que les donneurs de leçon néolibéraux essaient de vivre ne serait-ce que quelques semaines avec le SMIC qu’ils recommandent…

 

 

Source : Marianne

Commenter cet article

Deckard 15/12/2012 10:33


Ah ben c'est simple, si le smic baisse de 300 € alors en ce qui me concerne je prendrais des mesures !


Genre des "à-côtés"...

Nymp 10/12/2012 00:46


Oui et augmenter leur salaire de 3000 euros ! quelle bande de ...

Bill 07/12/2012 20:07


Comme me le dit mon épouse régulièrement, c'est avec le RSA et en HLM que nos dirigeants devraient essayer de vivre, et carrément pendant un an. Ce serait un peu comme un stage qui leur
donnerait le sens des réalités et la capacité de comprendre ceux qu'ils dirigent. Mais il ne faut pas rêver. Ces privilégiés n'ont pas pour objectif de bien gouverner, mais de  garder
leurs privilèges, comme tout être dominé par son cerveau reptilien. Ensuite, ils inventent des pseudo-motivations permettant de justifier leurs actes, et nous font croire que c'est pour
notre bien qu'ils agissent. Beaucoup trop de gens acceptent ces explications vaseuses, et préfèrent laisser faire par peur de la Vérité. Cette Vérité étant que pour la plupart, nous
sommes devenus trop lâches pour réagir autrement qu'en ouvrant notre g... sur les forums. C'est si facile de se croire évolués et de croire que nous vivons dans une vraie démocratie. Oui, il
y a pire, mais cela ne dispense pas de s'améliorer. Il est bien pratique, ce discours culpabilisateur qui nous fait obéïr comme de petits moutons bien dociles. Cela nous dispense d'agir et
nous conforte dans nos certitudes rassurantes.


Dormez, braves gens, et surtout, n'oubliez pas d'allumer votre télé chaque jour pour ingurgiter l'opinion officielle de nos dirigeants. Oui, "ingurgiter", car la télé neutralise les
capacités critiques du cerveau, c'est prouvé scientifiquement. On le sait, mais trop de gens continuent de la regarder. S'installer devant la télé, c'est un peu comme dire adieu à sa liberté
de penser. Tant que l'on n'éteindra pas cette machine là, la plupart des gens approuveront bêtement les politiques, voteront et bêleront en coeur.

macullo 07/12/2012 18:42


pauvre con va baisse ton salaire avant de baisser le smic , j aimerai vous voir vous les politicien avec un salaire de misère comme le notre , si vous voulez on échange nos place hein ne serait
ce que quelque mois pour voir comment vous allez vous en sortir pffff puré ça me révolte ça moi de voir des abérations pareille

Tipol 07/12/2012 16:13


Les smicards devraient de leur côté abaisser le seuil de tolérance pour l'usage de la guillotine.

EGO 07/12/2012 16:01


si je dois être pauvre .très bien je le saurais .mais assis a ne rien faire.


on verras bien qui a besoin le plus de l'autre, pour ceux qui ne saves rien faire a par du bruit avec la bouche.

Tipol 07/12/2012 15:52


Tout ça, c'est n'a rien de néolibéral, c'est actualibéral, et même archélibéral.

rii 07/12/2012 15:06


ça veux surtout dir que les dépenses sont trop élever par rapport au PIB de 25-30%


cqfd


faut pas oublier les aides aussi qui vont avec le smic par exemple  APL ça veut dire aussi que le logement est trop élever de 40-60 %

saperlipopette 07/12/2012 14:51


tout ça est prévu depuis le debut , comme en gréce et en espagne , mais les moutons pensaient qu'ils etaient des priviliégiés en france , et ben non , ça va vous tomber dessus comme pour les
autres 

Archives

Articles récents