Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Il n'y a qu'un seul type de cholestérol : voici pourquoi

Publié par wikistrike.com sur 25 Octobre 2012, 16:05pm

Catégories : #Santé - psychologie

Il n'y a qu'un seul type de cholestérol : voici pourquoi


 

Deep_Fried_Butter.jpgNous n'arrêtons pas d'entendre parler de différents types de cholestérol. C'est de la bêtise. Il n'existe qu'une seule molécule de cholestérol, il n'y a donc qu'un seul type de cholestérol. D'où vient cette stupidité de plusieurs types de cholestérol ? 


Combien de types de cholestérol y-a-t-il ? Plus nous sommes endoctrinés avec le mythe d'un cholestérol-poison, plus on semble en découvrir des types. HDL (high density lipoprotein). LDL (low density lipoprotein). VLDL (very low density lipoprotein). Et ces fichus triglycérides : sont-ils un type de cholestérol ? Voici la vérité : 


Aucun d'eux n'est du cholestérol, et il n'y a qu'un seul type de cholestérol ! C'est la vérité. HDL, LDL, et VLDL ne sont pas du cholestérol. Et le cholestérol n'est pas une graisse. 

Toute cette absurdité qui a circulé pour vous faire peur, que votre taux de cholestérol est trop élevé...bon, à moins que ce soit le ''bon type'' de cholestérol... ou peut-être c'est pour être sûr qu'ils soient en bon équilibre... ou quelle que soit la dernière lubie des médecins...ce n'est que pure et totale stupidité. C'est une totale confusion voulue, faite pour que vous, mais aussi votre médecin, soyez en déséquilibre et désorientés afin que vous achetiez avec l'idée que vous devez vraiment prendre leurs poisons...heu, médicaments, sinon vous pourriez mourir demain. 

Un seul type de cholestérol 

Les éléments du cholestérol, ce sont 27 atomes de carbone, 45 atomes d'hydrogène et une paire oxygène-hydrogène. Cela fait 27 carbones, 46 hydrogènes et 1 seul oxygène. 

Une molécule de cholestérol se compose de 4 structures en anneaux hexagonaux, comme on le voit sur la zone teintée de mauve du schéma de gauche. Ces anneaux mettent le cholestérol dans la famille des hormones stéroïdiennes. En fait, toutes les autres hormones stéroïdiennes, y compris l'oestrogène et la testostérone, sont faites de cholestérol.

Le groupe hydroxyle est indiqué par un HO (hydrogène-oxygène) en bas du schéma. Toute molécule qui a un groupe hydroxyle est défini comme un alcool. L'alcool est soluble dans l'eau. 

Le cholestérol possède une traîne de carbone et d'atomes d'hydrogène qui se prolonge derrière les anneaux. Aussi bien la traîne que les anneaux sont de caractère non-polaires, ce qui veut dire qu'ils se dissolvent dans l'huile, mais ne peuvent se dissoudre dans l'eau. 

Ceci est une molécule de cholestérol. Il n'existe pas d'autre sorte de molécule de cholestérol. Il n'existe donc qu'un seul type de cholestérol. On peut regarder autant qu'on veut, mais on ne trouvera pas d'autre modèle de molécule de cholestérol. 

Confusion 

D'où est donc venue l'idée qu'il existe plus d'une sorte de cholestérol ? 

Souvenez-vous que le cholestérol se constitue de trois parties. Deux sur les trois ne peuvent être dissoutes dans de l'eau. Cela rend totalement impossible que le cholestérol se dissolve dans le sang. Il a donc besoin d'un convoyeur pour être transporté dans le corps. Ce convoyeur est une lipoprotéine. Et c'est là que vient l'idée de plusieurs types de cholestérol. 

Il y a différents types de lipoprotéines. Chacune transporte le cholestérol, mais elles ne sont pas du cholestérol. D'où vient donc l'idée qu'il y a différents types de cholestérol ? 

Histoire du mythe du cholestérol 

Une série d'événements et d'études a conduit au mythe d'un cholestérol nuisible. En 1889, les chercheurs Lehzen et Knauss ont fait une publication sur un enfant qui est mort subitement à l'âge de 11 ans. L'enfant était né dans un état appelée hypercholestérolémie, qui engendre une surproduction importante de cholestérol. Ceci semble avoir été l'origine du concept d'un cholestérol mauvais. 

Ensuite, une série d'expériences ont été faites sur des animaux de laboratoire. Nikolai N. Anistschkow a nourri des lapins avec du cholestérol purifié, démontrant qu'ils développaient de l'athérosclérose. Bien sûr, les lapins ne mangent habituellement pas ce régime - mais ce petit détail semble avoir été ignoré. D'autres expériences ont donc été menées sur des chèvres, des poules, des perroquets, des cochons d'Inde, des pigeons et des singes rhésus. Idem sur des chiens, mais comme ce sont des mangeurs naturels de viande, cela n'a pas marché. Bien sûr, cette petite information a été ignorée. 

En 1955, Ancel Keys était déjà convaincu que les matières grasses dans l'alimentation étaient déterminantes pour les taux de cholestérol. Il fit une étude épidémiologique prétendant montrer qu'une forte consommation de graisses était directement liée à des crises cardiaques. Le problème est qu'il a triché. Il a réuni des données de 22 pays, nombre d'entre elles en désaccord important avec sa conclusion, qu'il n'avait basé que sur 7 pays ! Il avait sélectionné ses données pour produire les résultats qu'il souhaitait. Néanmoins, sa prétendue recherche fait loi aujourd'hui. 

À partir de là, la médecine moderne devint accro à la théorie du vilain cholestérol. La question est : pourquoi ? Pourquoi était-il si important d'accepter une science de pacotille défectueuse ? Comme toute autre industrie, la médecine moderne veut vendre des produits, ce qui signifie aller en visite chez le médecin et pousser aux médicaments. Traiter le cholestérol de vilain a conduit à un courant de personnes transformées en patients, qui remplissent les salles d'attente médicales et prennent des médicaments, essentiellement des statines, mais beaucoup d'autres aussi, avec l'idée d'une prévention qui a fait son chemin. 

C'est donc une pseudo-science travaillant à produire fausse étude sur fausse étude dans le but de démontrer que le cholestérol cause des crises cardiaques. Dans la foulée, ils ont commencé à découvrir différents ''types'' de cholestérol. Comme c'est manifestement absurde, à quoi exactement se réfèrent-ils ? 

Les lipoprotéines 

Vous rappelez-vous que le cholestérol n'est pas soluble dans l'eau ? Ce qui l'oblige à être convoyé par quelque chose d'autres pour voyager dans le sang. Ces choses sont les lipoprotéines, ainsi nommées parce qu'elles sont un mélange de graisse (lipo-) et de protéines. Comme il se doit, il y a différents types de lipoprotéines. Donc, quand vous entendez parler de différents types de cholestérol, c'est qu'on se réfère en réalité aux lipoprotéines qui charrient aussi bien le cholestérol que les graisses dans les cellules. Cette association de lipoprotéines avec l'ensemble graisses et cholestérol a conduit à l'idée que le cholestérol est une graisse, mais c'est également faux. 

Il y a plusieurs types de lipoprotéines, plus en fait que ce qui est dit habituellement. Déjà entendu parler de chylomicrons ? C'est le type le plus gros de lipoprotéine - mais on n'en entend pas parler parce que personne n'a imaginé comment le mesurer dans un test sanguin. Vous devriez maintenant en savoir un peu plus sur le grand mythe du cholestérol. Les seules lipoprotéines dont nous allons être informés sont apparemment celles qui peuvent être mesurées. S'ils ne peuvent les mesurer, il n'y a donc aucun moyen de déterminer si vous avez besoin d'un médicament pour les augmenter ou les abaisser 

On entend peu parler des VLDL (lipoprotéines de très basse densité). C'est parce que personne n'a vraiment imaginé une manière facile de les mesurer. Quand on nous donne une mesure, c'est presque toujours au pifomètre, en se basant sur une supposée proportion avec les triglycérides. 

Les VLDL transportent les graisses sous la forme de triglycérides dans les cellules du corps. Elles convoient aussi le cholestérol, mais ne le libèrent pas. Quand les VLDL ont libéré la plupart des graisses, on les appelle des IDL (lipoprotéines de densité intermédiaire). Les IDL libèrent plus de graisses aux cellules et deviennent des LDL (lipoprotéines de basse densité). 

Ce sont les LDL qu'on appelle le mauvais cholestérol. Certains éléments indiquent qu'après avoir distribué leur cholestérol, les LDL deviennent assez petites pour s'enfouir dans les parois des artères et s'oxyder, résultant en cette inflammation qui est si dommageable. Que cela soit vrai ou non, il est tout à fait clair que le cholestérol n'est pas un problème. En tout cas, les LDL répartissent les molécules de cholestérol aux cellules qui en ont besoin. 

Les HDL (lipoprotéines de haute densité) sont souvent appelées le ''bon'' cholestérol. Elles ont plusieurs fonctions, transport du cholestérol inclus. Pourtant, plutôt que de le transporter aux cellules, les HDL transportent le cholestérol des cellules et le ramènent au foie, où ce dernier détermine s'il faut le recycler ou le mettre à disposition. C'est le foie qui contrôle la quantité de cholestérol dans le corps et non les lipoprotéines. 

Parmi les fonctions des HDL il y a celle du transport d'enzymes anti-oxydantes. Ceci pourrait expliquer pourquoi les HDL sont considérées comme bonnes : elle peuvent aider à neutraliser un préjudice possible causé par l'oxydation de LDL amoindries. 

Le cholestérol, un ami et non un ennemi 

Le cholestérol a été diabolisé. Pourtant plus on le diabolise, plus on voit de maladies cardiaques. Il y a manifestement quelque chose qui cloche avec la théorie. Malheureusement, les intérêts ancrés ne feront pas lâcher le combat. Il y a tout simplement beaucoup trop d'argent à l'appui de cette fausse hypothèse. Donc on découvre de plus en plus de détails, ce qui permet de découvrir de plus en plus de soi-disant types de cholestérol - bien que le concept soit clairement absurde. Il n'y a qu'un et un seul type de cholestérol. 

Ce type unique de cholestérol est extrêmement important pour la survie. Il est nécessaire à la fabrication de la vitamine D3, indispensable au cerveau et à la fonction nerveuse. Sans elle, on ne peut créer la mémoire, il n'est donc pas étonnant que les statines, qui interfèrent avec la formation du cholestérol, peuvent donner des problèmes de mémoire. Le cholestérol est nécessaire à la formation des corticostéroïdes, à la testostérone et à l'oestrogène. Nous avons besoin de cholestérol, et interférer avec lui donne des résultats de santé dévastateurs. Il ne devrait pas être surprenant que les statines causent autant de préjudices.

 

Source: Gaia health 

Vraiment, si vous tenez à votre santé, ignorez les avertissements concernant les taux élevés de cholestérol. Sauf si vous souffrez d'hypercholestérolémie, une anomalie congénitale, les risques d'un excès de cholestérol sont très minces. Si vous avez un problème de lipoprotéines, réduire le cholestérol ne va pas aider, et prendre des statines, qui réduisent le cholestérol comme on le prétend, pourrait faire des choses terribles à votre santé. 

Vous avez juste à vous rappeler que le cholestérol n'est pas mesuré par les tests sanguins. Ce sont les lipoprotéines qu'on mesure et elles ne sont pas du cholestérol.

 

Source: Gaia health

Commenter cet article

Levieux 27/10/2012 23:03


Quel plaisir de lire cet article ! Comme cela fait du bien !


Je suis en ALD pour un problème coronaire et des statines, j'en ai pris des quantités. Mais je me suis aperçu que je perdais toutes mes forces : impossible d'ouvrir un pot de
confiture ou de cornichons, mes jambes musclées par le vélo fondaient à vue d'oeil, toujours fatigué, je devenais grabataire, etc.


C'est le cardiologue, le Professeur de Lorgeril qui a jeté le pavé dans la mare en disant que le cholestérol n'avait rien à voir avec les maladies cardiaques.


Trés intéressé par ses exposés, j'ai arrêté progressivement le zocor et j'en remercie tous ceux qui, comme vous, donne des renseignements médicaux valables pour notre santé et
non pas pour la santé financière des actionnaires.


J'ai vu, dans le journal,


- qu'il fallait taxer les retraités pour réduire le déficit de la Sécu,


- qu'il y a 2 000 médicaments inutiles et 58 dangereux pour la santé,


- qu'il y a 2000 à 3000 cas d'hypercholestérol à soigner en France,


- qu'on en soigne 4 millions avec des statines,


- que le non remboursement de ces médicaments inutiles rapporteraient 10 à 15 milliards à la Sécu.


Résultat : plus de déficit à la Sécurité sociale !


Mais il plus facile de taxer les retraités que les multinationales qui nous empoisonnent avec leurs médicaments et leurs vaccins.


Leur but est de rendre les gens malades car plus ils sont malades, plus cela leur rapporte. Donc surtout pas de bonne santé !


C'est pourquoi, avec l'aide de sites comme le vôtre, nous devons prendre notre santé en main car cela n'intéresse que nous-même. C'est grâce à votre travail et à celui des autres sites qui nous
forment et nous conseillent que nous avançons vers une vie sans soucis de santé.


Je me soigne par homéopathie (sans aucun effet secondaire) la phytothérapie, l'aromathérapie et autres méthodes naturelles refusées par les sectaires de la médecine chimique.


D'ailleurs, d'après un sondage que j'ai vu, de plus en plus de gens ne font plus confiance à leur médecin traitant (+ de 60%) et prennent des médicaments naturels sans le dire à leur médecin car
ils savent qu'il va les détourner de cette médecine.


C'est triste d'avoir ainsi trahi son Serment d'Hyppocrate : NE PAS NUIRE !


 

Laurent;El,roi et Prophete;Imam Mahdi... 27/10/2012 11:28


Si votre bouffe dois traversez des dizaines de kms pour vous arrivez, c'est déja un signe...

Relocalisez les productions de nourriture . 

XAAL 25/10/2012 21:38


le véritable poison sont les céréales et les sucres.

Tipol 25/10/2012 20:22


Enfin un article qui rétablit la réalité. Merci.
Le système de véhicule des molécules grasses dans le sang est un système de régulations complexes et absolument vitales, allié de la santé, qu'il vaut mieux ne pas perturber durablement.
Si le système est fortement déréglé, il est urgent de ne pas écouter les lobbies de la finance pour se soigner, mais de rectifier les habitudes de vie, alimentaires principalement.
Le principe des systèmes de régulations complexes est qu'ils s'adaptent en renforçant l'action en cas de manque. Donc, il ne faut pas toucher à la régulation des boucles naturelles, sauf cas
médical exemplaire, ou urgence vitale.
En général, pour la large majorité des cas, la santé irait beaucoup mieux s'ils arrêtaient leurs substances de labo-financiers, s'ils jetaient en priorité toute l'alimentation industrielle, pour
la remplacer par des éléments maisons, avec toutes les huiles bio variées.

Archives

Articles récents