Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Il n'y aura bientôt plus assez d'emplois dans le monde

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 2 Novembre 2011, 00:44am

Catégories : #Social - Société

 

 

Il n'y aura bientôt plus assez d'emplois dans le monde

 

plusdeboulotpourtous.jpgFace à l'aggravation du chômage mondial et des risques d'agitation sociale, le Bureau international du travail (BIT) exhorte les pays du G20 à plus de cohésion dans leurs politiques en matière d'emploi. Il prévient que 40 millions d'emplois devraient manquer d'ici deux ans.


Alerte à l'emploi !, prévient ce lundi le Bureau international du travail (BIT). Le chômage mondial est à son plus haut niveau jamais atteint, dépassant fin 2010 la barre des 200 millions de sans emploi. Sans avoir les chiffres définitifs pour cette année, les experts ne sont guère optiimistes et craignent que le nombre ait encore gonflé.

"Nous estimons que pour les deux prochaines années les besoins en emplois de l'économie mondiale s'élèvent à 80 millions (...) pour ramener le taux d'emploi à ce qu'il était avant la crise", en 2007, a déclaré lors d'une conférence de presse le directeur de l'Institut international d'études sociales (IIES) du BIT, Raymond Torres. Mais "si les tendances se confirment", a-t-il ajouté, "l'économie mondiale ne créerait que 40 millions d'emplois". Soit 40 millions d'emplois manquants.

Il est grand temps pour les gouvernements des pays du G20 de ne plus agir de manière isolée et d'intégrer davantage l'emploi dans leurs politiques économiques, conclut le BIT. D'autant plus vigilants que le "risque d'agitation sociale s'amplifie". Le BIT souligne d'ailleurs que la grogne monte, le mouvement des "indignés" concerne ainsi 45 sur 118 pays étudiés, soit plus du tiers. En particulier dans les pays de l'Union européenne et dans le monde arabe. En revanche, le risque de troubles sociaux est "stable voire plus faible" en Afrique subsaharienne et en Amérique latine".

Pour le BIT, la création d'emplois passera notamment par le soutien de l'investissement à travers une réforme financière du système de crédit et par la mise en place d'une "corrélation plus étroite entre salaires et productivité".

 

Source: Latribune.fr

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents