Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Il y a 15 000 ans, les peuples d'Europe et d'Asie parlaient la même langue

Publié par wikistrike.com sur 19 Mai 2013, 14:27pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Il y a 15 000 ans, les peuples d'Europe et d'Asie parlaient la même langue


 

selon-une-nouvelle-etude-les-ancetres-des-europeens-et-des-.jpgIl y a 15.000 ans, les ancêtres des peuples européens et asiatiques parlaient la même langue, selon une nouvelle étude scientifique.

 D'un continent à l'autre, d'un pays à l'autre, existe une remarquable diversité linguistique qui n'en finit pas de fasciner les chercheurs. Selon les estimations, il existerait aujourd'hui entre 3.000 et 7.000 langues parlées à travers le monde. Et pourtant, il y a 15.000 ans, les ancêtres de la plupart des peuples européens et asiatiques parlaient bien la même langue. C'est du moins ce qu'affirme une nouvelle étude scientifique publiée cette semaine dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.


"Nous pouvons retrouver des échos d'une langue existant il y à 15.000 ans ce qui correspond à la fin du dernier âge glaciaire", explique Mark Pagel, biologiste spécialiste de l'évolution de l'Université de Reading, au Royaume-Uni. Dans l’étude reprise par Slate, ce scientifique indique que des mots phonétiquement proches de l'anglais mother (mère), father (père) et man (homme) étaient ainsi prononcés par des populations se trouvant il y a 15 000 ans dans le Caucase.

 Néanmoins, il faut préciser que, pour Mark Pagel, l'évolution des langages s'apparente à celle de l'évolution biologique, les mots les plus couramment employés changeant peu. C’est grâce à ces constantes qu’il est possible de trouver des racines communes et les dater. Par exemple, on sait que le français et l'anglais possèdent 50% de mots qui dérivent d'un ancêtre commun (comme mère et mother). Or, l'anglais et l'allemand, eux, ont 70% de leurs mots venant d’un ancêtre commun. Ainsi, même si ces trois langues sont liées, on devine que l'anglais et l'allemand ont un ancêtre commun plus récent.

 

Remonter aux ancêtres des mots

 

 Après avoir identifié les mots les plus importants d’un langage (c’est à dire ceux qui changent le plus lentement, donc), les chercheurs sont parvenus à remonter dans le temps et à reconstituer des mots très anciens, des mots fossiles. Ils se sont pour cela appuyés sur la fréquence de changements de certains sons entre différentes langues, le "pater" (père) latin donnant le "father" anglais. Selon cette théorie, les ancêtres des mots "pater", "I" (je), "fire" (feu), "hand" (main), ou encore "to hear" (entendre) font partie des 23 mots issus de cette langue ancestrale que parlait plusieurs peuples, il y a 15 000 ans.

Toutefois, "même ces mots qui évoluent très lentement ne permettent pas de remonter plus loin", explique M. Pagel cité par Slate. Reste que cette découverte constitue une grande avancée dans la compréhension et la connaissance de la préhistoire. En effet, en combinant la linguistique à l'archéologie et à l'anthropologie, on devrait pouvoir mieux comprendre les mouvements des peuples, estiment les spécialistes.

Source
Commenter cet article

IRIARTE 19/05/2013 23:40


Et maintenant, qu'ils me démontrent comment ils rattachent l"aïta" basque à "father" ...

lib 19/05/2013 23:01



"Reste que cette découverte constitue une grande avancée dans la compréhension et la connaissance de la préhistoire"



Ouais bof... Ça fait longtemps qu'on parle de l'indo-européen comme langue commune supposée, que l'on peut esquisser grâce à l'évolution de chaque branche qui part de ce tronc. Donc rien de
nouveau ni de révolutionnaire dans l'étude

Archives

Articles récents