Il y a 2 500 ans, les Français fabriquaient déjà leur propre vin


 

cet-ancien-pressoir-a-raisin-montre-qu-il-y-a-2-500-ans-les.jpg

 

Des chercheurs américains ont mis en évidence sur le site antique de Lattara, dans l’Hérault, les vestiges du plus ancien pressoir à vin connu en France, qui date d’environ 425 avant JC. 

Cultivée depuis 9.000 ans au Proche-Orient, la vigne a donné naissance à une culture millénaire qui s’est répandue dans tout le bassin méditerranéen : celle du vin. Propagée par les marins phéniciens dès 800 avant JC, elle était partagée par les habitants de l’Étrurie (centre de l’Italie) dès 600 avant JC, comme l’attestent des épaves de navires remplis d’amphores. Toutefois, une partie de l'histoire restait floue.


"Ce que nous n'avions pas, c’était des preuves chimiques claires, combinées avec des données botaniques et archéologiques, montrant comment le vin a été introduit en France et a lancé une industrie indigène", commence Patrick McGovern, qui dirige un laboratoire d'archéologie moléculaire à l'Université de Pennsylvanie.

 "Maintenant, nous savons que les anciens Étrusques ont converti les Gaulois à la culture méditerranéenne du vin par l'importation de vin dans le sud de la France. Ceci a engendré une demande qui ne pouvait être satisfaite que par la création d'une industrie locale", poursuit le chercheur.

 

Des signatures du vin découvertes dans une amphore

 

Son équipe a en effet analysé des amphores stockées sur le site antique de Lattara, près de l’actuelle ville de Lattes, dans l’Hérault, et y a découvert acide tartrique, acide succinique, acide malique et acide citrique : des signatures du vin. Mieux : intrigués par une étrange plate-forme de calcaire arrondie et munie d’un bec verseur, les chercheurs l’ont aussi passée au crible de l’analyse moléculaire.

 Le dispositif aurait pu être, par exemple, un pressoir à olives. Mais - surprise ! - ce sont des traces de raisin qui y ont été détectées : il s’agit ainsi là du plus ancien pressoir à vin connu en France. D'après les estimations, il remonterait à 425 à 400 avant JC ! Il serait donc également la plus ancienne preuve de vinification dans ce pays (où le vin était auparavant importé en amphores).

(crédits photo : Michael Py, Unite de Fouilles et de Recherches Archeologiques de Lattes)

Source: http://www.maxisciences.com/vin/il-y-a-2-500-ans-les-francais-fabriquaient-deja-leur-propre-vin_art29736.html

Tag(s) : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog