Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Indices de formation de planète autour d'une naine brune.

Publié par wikistrike.com sur 2 Décembre 2012, 10:37am

Catégories : #Astronomie - Espace

 Une naine brune cache son jeu

 

rohoph102.jpgEn utilisant le tout nouveau réseau de télescopes millimétrique ALMA au Chili, les astronomes ont découvert à leur grande surprise des indices de formation de planète autour d'une naine brune.

 

Ne jamais dire jamais, surtout en science


Les planètes rocheuses se forment par “effet boule de neige” : des particules entrent en collision et s’agglomèrent pour former des corps de plus en plus gros. Ceux-ci sont d'abord microscopiques, puis de taille millimétrique puis centimétrique, etc.

Autour des naines brunes, ces astres dont la masse est intermédiaire entre celle d'une planète et celle d'une étoile, les astronomes pensaient jusque-là que ce processus d'agglomération était impossible.

 

Les disques de poussière qui les entourent étaient supposés trop clairsemés. Et, selon les théories en vigueur, si des petits corps s'y forment malgré tout, ils doivent retomber sur la naine brune.

 

« Nous avons été très surpris de trouver des grains de taille millimétrique dans la région externe du disque qui entoure Rhô Oph 102. De tels grains ne devraient pas être capables de s'y former », rapporte Luca Ricci, du California Institute of Thechnology.

 

Petite poussière deviendra-t-elle planète ?


La découverte de ces poussières montre que la première étape conduisant à la formation de planète est en cours. Pour autant, les astronomes ne sont pas encore capables de dire si le processus ira jusqu'au bout. Cette découverte les oblige toutefois à revoir leurs modèles d'évolution des disques de matière autour des naines brunes.

Les observations ont été réalisées en pointant les paraboles d'ALMA vers Rhô Oph 102 . Il s'agit d'une naine brune située dans une région de formation d'étoiles. Elle est 60 fois plus massive que Jupiter, mais 17 fois moins que le Soleil.

L'exploration se poursuit.


Lorsque l'observation a été réalisée, le réseau de télescopes millimétriques d'ALMA n'était pas encore complet. L'observatoire sera achevéen 2013. Il comptera alors 66 télescopes reliés entre eux par interférométrie pour synthétiser un télescope géant.

Sa puissance de croisière devrait permettre une cartographie de la répartition des particules autour de Rhô Oph 102, mais aussi de savoir comment les particules interagissent avec le gaz. Ces éléments permettront de mieux comprendre si des planètes pourront se former ou non autour de Rhô Oph 102. 

 

JL Dauvergne, Ciel et Espace

Commenter cet article

Archives

Articles récents