Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Intervention militaire programmée contre la "rébellion catalane"

Publié par wikistrike.com sur 2 Février 2014, 12:22pm

Catégories : #Politique internationale

Intervention militaire programmée contre la "rébellion catalane"

 

catalunya.jpg

 

Une nouvelle plus qu’alarmante ! L’Espagne subit en ce moment même un coup d’état institutionnel mené par l’extrême-droite politique, religieuse et les plus hautes sphères de l’armée, alors qu’un inquiétant mouvement néonazi grandissant pratique, de manière toujours plus décomplexée, de plus en plus d’interventions de plus en plus violentes contre des mouvements de gauche ou des lieux d’occupation, centre sociaux et culturels  (et occupent des villages ou des régions en territoires conquis) – comme cela se produit de plus en plus régulièrement aussi dans l’Est et le Nord de l’Europe – souvent sous l’œil bienveillant de la police ou en son absence programmée. Bref de nombreux signes qui se conjuguent démontrent clairement que l’Espagne est dans un processus de fascisation institutionnel qui supprime les libertés démocratiques, nie les droits humains fondamentaux et favorise le développement de divers groupes d’extrême-droite en leur assurant une relative impunité.

J’ai auparavant publié le contenu intégral de la loi de sécurité citoyenne, dite « ley mordaza », loi bâillon qui impose de telles amendes pour toute manifestation de dissidence qu’elle rend la protestation impossible sauf pour quelques millionnaires. Ensuite, j’ai lancé l’alerte sur les autres éléments de ce coup d’état, qui comprend non seulement Loi de Sécurité Citoyenne mais aussi la Loi de Sécurité Privée, et implique des modifications du Code Pénal Civil et du Code Pénal Militaire, ce qui a suscité aussi bien l’inquiétude de la magistrature que de militaires démocrates. Récemment nous avions appris que le collectif de militaires en défense de la démocratie, pour une armée au service du peuple Anemoi s’organisaiten collaboration avec des associations populaires pour prévenir une future intervention militaire contre le peuple en légitime protestation.

Voici à présent des nouvelles très alarmantes concernant une intervention précise prévue en Catalogne en Octobre de cette année si celle-ci ne renonce pas à son referendum indépendantiste prévu début novembre. Ces information se trouve dans une lettre, qui est parvenue au media en ligne Nación digital écrite par  le Colonel Martinez Inglés qui dénonce ce projet.

Il s’avance à affirmer sans aucune réserve que les plus haute sphères de l’armée, les chefs de la défense et des armées de terre, d’air et de mer ont planifié une intervention militaire en Catalogne pour le mois d’octobre, au plus tard le 20, si celle-ci persévérait dans sa rébellion, autrement dit maintenait le référendum d’indépendance prévu pour début novembre. Cette planification est faite en toute connaissance et avec l’approbation du chef du gouvernement Mario Rajoy et de son exécutif, l’opération prévue étant appelée « Operación Estala ».

Elle consiste en une intervention nocturne, rapide et ferme qui assurerait au corps d’élites de l’armée (parachutistes et légion) la prise des lieux politiques et médiatiques important non seulement à Barcelone, mais dans toutes les capitales de provinces de la région. A la suite de quoi la Generalitat de Catalogne serait déclarée en état de siège.

Extrait de la lettre de Martinez Inglés :

Les plans, selon les données dont nous disposons proviennent de sources militaires de toute fiabilité, ils consisteraient à occuper, au plus tard le 20 octobre 2014, par surprise, de nuit et dans une opération menée par des Unités d’Elite de l’armée espagnole (Parachutistes et Légion) tous les centres de pouvoir politique et médiatique, tant à Barcelone que dans les autres capitales  de province de la Communauté Catalane en même temps que l’état d’exception serait déclaré dans toute la Catalogne et l’actuel gouvernement autonome de la Generalitat de Catalogne serait déclaré hors la loi. A la suite de cette opération nocturne, le lendemain de l’opération (jour D+1 aux environs de 8 heures du matin) Rajoy donnerait au Congrès dans une session plénière des Cortes espagnols, les explications qui justifieraient l’état d’urgence et promettrait le retour rapide à la démocratie. 

Cette « issue » implique la formation d’urgence d’un gouvernement autonome[i] de fait formé par des traîtres qui remettraient à l’Etat central les compétences en matière d’éducation et d’affaires intérieures, laissant l’autogouvernement catalan réduit à sa plus faible expression. Le coup de timon bénéficierait de l’appui de la Zarzuela (maison royale) et le l’oligarchie monarchique de Catalogne qui alloueraient immédiatement les soutiens économique et médiatique à la nouvelle situation pour éviter des protestations et sanctions internationales », conclut Martinez Inglés.

Cette situation est terriblement inquiétante, l’état de siège vécu récemment par 100 000 habitants de la ville de Hambourg, ou la répression croissante de la résistance grecque, entre autres dérives totalitaires européennes, devrait nous donner non seulement à réfléchir mais aussi nous pousser à organiser les formes d’une résistance populaire, alors que les oligarques réunis à Davos mettent au point les moyens de la répression des formes à venir de protestation que le durcissement de l’austérité, l’extension de la misère et la réduction des droits humains ne manqueront pas de provoquer.

L’Espagne est très certainement le pays d’Europe où cette avancée du coup d’état institutionnel fascisant est le plus avancé, mais l’Espagne populaire résiste et invente de nouvelles formes de protestation et de solidarité. C’est le moment où jamais de soutenir les luttes du peuple espagnol et de nous en inspirer pour construire nos propres formes de résistances à la répression qui vient.

Anne Wolff

A partir de http://www.agenciaincat.la/?p=2432

El Coronel Martínez Inglés denuncia operativo militar para “detener la rebelión catalana” 

[i]L’Espagne est divisée en 17 communautés autonomes(Comunidades Autónomas en castillan), qui disposent toutes d’un régime plus ou moins large d’autonomie par rapport à l’État central. La plupart de ces communautés sont elles-mêmes divisées en plusieurs provinces.

Communautés autonomes d'Espagne – Wikipédia

Actuellement, la Généralité de Catalogne est, selon le statut d’autonomie de la Catalogne, le système institutionnel qui organise politiquement le gouvernement autonome de la Catalogne. Elle est formée par plusieurs organes, tels que le Parlement de Catalogne(Parlament de Catalunya), le Conseil exécutif (Consell Executiu) ou gouvernement (Govern), la Présidence de la Généralité (Presidència de la Generalitat) et les autres institutions, établies par le statut ou les lois catalanes.

Generalitat de Catalogne – Wikipédia

 

Manifestation pour l'indépendance qui a réuni des centaines de milliers de personnes à Barcelone en 2012 La manifestación por la independencia de Catalunya, en imágenes - Diada 2012 - El Periódico

Manifestation pour l’indépendance qui a réuni des centaines de milliers de personnes à Barcelone en 2012

http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-espagne-intervention-militaire-programmee-contre-la-rebellion-catalane-122350656.html

Commenter cet article

Mad_diag 07/02/2014 13:26


C'est n'importe quoi. Martinez Inglés est un grand malade et n'est plus militaire depuis des années. De même, il n'a aucun ami dans l'armée espagnole, parce que militaire, il avait déjà un bon
grain. Et puis, franchement, la Catalogne est tellement séparée du reste de l'Espagne que l'armée, si elle avait à y entrer, ne pourrait pas passer par les autoroutes 4 voies qui mènent vers
Barcelone.... Vaut mieux compliquer le truc et envoyer les paras.....

Athos 02/02/2014 19:37


On a déja intercepté trois lancés de paella et le pire est à venir   :)

poLoq 02/02/2014 15:26


C'est compliqué à lire et à comprendre ; il faut simplifier.
L'Espagne est entre les mains de la finance mondiale, des mondialistes, de l'Europe transtlantique, le peuple ne comprend pas ça très bien car il ne voit que le résultat : la pauvreté, la
dépossession, des groupes d'élus corrompus...
Le peuple s'agite pour sa survie, il résiste, mais il aura quand même sa perte.
Et si des têtes tombent, ça sera toujours celles des petites frappes locales qui ont adhéré au système européen et mondial.

Archives

Articles récents