Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Israël construit une immense «prison pour les Africains»

Publié par wikistrike.com sur 19 Avril 2012, 16:37pm

Catégories : #Politique internationale

Israël construit une immense «prison pour les Africains»

 

 

israel-prison-children-torture-report-500x3221.jpgAvec une capacité d’accueil de 11.000 personnes, Israël va construire le plus grand centre pour demandeurs d’asile et réfugiés au monde, rapporte The Guardian.

Mais l’édifice soulève de nombreuses critiques de la part des organisations de défense des droits de l’homme.

«Ce sera une prison pour les gens d'Afrique», s’indigne Oded Feller, un avocat de l’association pour les droits civiques en Israël, cité par le journal londonien.

Situé sur le site de la prison de Ktzi’ot, dans le désert du Néguev, près de la frontière avec l’Egypte, l’édifice en construction coûte plus de 70 millions d'euros et devrait recevoir ses 3.000 premiers migrants d’ici la fin de l’année 2012.

Selon le porte-parole du gouvernement israélien Mark Reguev, le centre s’inscrit dans un dispositif visant à lutter contre l’immigration économique, qui comprend notammentun mur de sécurité sur la frontière sud, et le rapatriement des migrants.

Le Parlement israélien a durci la législation en votant une loi en janvier, qui qualifie toute personne qui tente de franchir la frontière sud comme un «infiltré» et pouvant être détenue trois ans, voire plus si elle vient d’un Etat «hostile» comme le Soudan.

D’après Reguev, sur 13.683 personnes entrées illégalement en Israël en 2010, 62% étaient Erythréens et 33% Soudanais.

Israël accorde au compte-goutte le statut de réfugiés aux demandeurs d’asile. Depuis 1949, 170 personnes ont été acceptées par l’Etat hébreu. En 2010, elles étaient trois, et six l’année suivante, rappelle le Guardian.

Sous la pression des défenseurs des droits de l’homme, les autorités israéliennes ont augmenté de 2,5 à 4,9 mètres carrés l’espace moyen pour chaque personne.

Le ministère de la Défense insiste lui sur la qualité des infrastructures qui comprendront «des librairies, des enseignants, des garderies, des terrains de basket et plusieurs salons de coiffure».

Des arguments qui ne convainquent pas Amnesty Israël, qui dénonce le principe de détention prolongée de personnes demandeurs d’asile, considérés comme des criminels.

Lu sur The Guardian

 

Source: Slate Afrique

Archives

Articles récents