Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Israël, les USA, et l'Arabie Saoudite derrière le coup militaire en Egypte

Publié par wikistrike.com sur 23 Juillet 2013, 16:35pm

Catégories : #Politique internationale

 

Changements stratégiques géopolitiques - Israël, USA, Arabie Saoudite, derrière le coup militaire en Egypte

 

 

51d4ebb135708c7869950f09-copie-1.jpg

 

 

Sous couvert de tentative de redémarrage des « négociations" » de paix israélo palestiniennes et de consultations sur la Syrie, Kerry a orchestré le coup militaire en Egypteen partenariat avec les 2 autres régimes de l'Axe du Mal : La dictature monarchique saoudienne et le régime colonial d'apartheid juif sioniste. La Russie pragmatique s'adapte pour défendre ses intérêts. 

Les allées et venues du secrétaire d'état américain, John Kerry, au Moyen Orient en Juin n'avait strictement rien à voir avec la relance du "« processus de paix" » israélo palestinien - Israël mise sur le statut quo pour développer ces colonies avec la complicité d'Abbas et de sa clique de collabos- mais avec la préparation du coup militaire en Egypte. 

Le 25Juin Kerry était à Ryad où il s'est entretenu longuement avec le dictateur roi saoudien Abdallah. Les US étaient déjà en consultation non stop avec la junte militaire égyptienne dirigé par al Sisi sur une transition politique en Egypte. Les discussions de Kerry avec Abdallah n'ont pu en aucun cas ne pas aborder ce qui se tramait au Caire. 

A peine Morsi chassé du trône de Pharaon par les militaires égyptiens le roi Abdallah et son acolyte des Emirats Arabes Unis ont été les premiers dirigeants sur la scène politique internationale à féliciter le renversement du gouvernement des Frères Musulmans le 2 Juillet. De même ces deux pays se sont empressés de voler financièrement au secours de l'armée égyptienne putschiste en annonçant mercredi l'octroi d'une aide de 8 milliards de $ à la junte militaire qui tire les ficelles des marionnettes installées à la tête de l'Egypte. 

L'Administration Obama feignant de se montrer réservée sur ce coup militaire s'est néanmoins empressée de faire savoir via ses médias à la botte qu'elle comptait bien honorer sa livraison d'avions de combat F-16 à l'armée égyptienne preuve que malgré les dires d'Obama sur une revue de l'aide militaire US à l'Egypte celle-ci ne sera pas suspendue et que par conséquent Obama a donné son feu vert via Kerry à ce coup militaire. 

Israël qui entretient de bons rapports avec l'armée égyptienne dont les officiers supérieurs ont tous été formés - formatés - aux Etats Unis l'allié « éternel » d'Israël, a donné son feu vert à l'armée égyptienne pour déployer des tanks dans le Sinaï à El Arish et aux portes de Gaza à Rafah. 

L'armée égyptienne s'apprête à faire le sale boulot comme supplétif de l'armée israélienne et « nettoyer » le Sinaï des islamistes - jihad islamique palestinien et Hamas inclus - et s'est empressée de continuer le travail de destruction des tunnels qui servent à l'approvisionnement de la Bande de Gaza depuis le blocus imposé par Israël en 2007 avec la complicité de Moubarak en son temps. 

Le quotidien égyptien contrôlé par le gouvernement Al Gomhuria a titré récemment en première page « Prochainement Opération de Purification du Sinaï ». Selon les médias israéliens cette opération impliquerait des F-16 ( fournis par les US) des tanks des hélicoptères et des forces spéciales de l'armée égyptienne. Pendant que l'armée égyptienne est occupée à pourchasser ces « terroristes » Israël est assuré d'être protégé sur son front Sud. 

Le Hamas a nié avoir des militants armés actifs dans le Sinaï ce dont l'accusait l'armée égyptienne. 

Des centaines de Palestiniens en séjour en Egypte au Caire se sont vus déportés par la junte militaire égyptienne prés du terminal de Rafah actuellement fermé. (Il a été ouvert 2 jours puis de nouveau fermé sur ordre de la junte militaire) en attente de pouvoir rentrer chez eux. 

Le Hamas a commis l'erreur suivant les décisions de son dirigeant politique Khaled Mechaal et sous la pression du dictateur roi du Qatar Al Thani qui l'héberge de se ranger du côté des Frères Musulmans dont il constitue la branche palestinienne et va en payer le prix politiquement et militairement si la branche militaire (résistance) du Hamas ne se dissocie pas de ces errements polico financiers. (Mechaal est sous perfusion de petro dollars et le Hamas a largement profité du passage en contrebande des biens de consommation via les tunnels à Gaza). 

Le Qatar - et la Turquie - est le grand perdant de cette mise à l'écart des Frères Musulmans. Le dictateur roi quatari al Thani a misé sur le mauvais cheval et par conséquent a été contraint par l'administration Obama de céder la place à son fils docile pantin des US/Grande Bretagne. C'est dans ce pays qu'il a été formaté par les services secrets britanniques. 

Les Frères Musulmans jugé trop « extrémistes » par l'Arabie Saoudite sont écartés du pouvoir en Egypte mais risquent aussi d'être mis à l'écart dans les tractations pour relancer les négociations pour mettre fin à la guerre par extrémistes islamistes interposés en Syrie. 

L'Islamisme politique des Frères Musulmans effraie l'Arabie Saoudite, le roi Abdallah craint pour son trône qui pour l'instant à résisté à la déferlante du pseudo « Printemps Arabe ». 

Tractations en coulisse US Russie Israël 

La Russie et l'Arabie Saoudite ennemis de longue date - l'Arabie Saoudite a armé les djihadistes talibans Al Qadea & C° pour combattre et chasser les Russes d'Afghanistan - se retrouvent côte à côte pour considérer que le « Printemps Arabe » a principalement bénéficié aux extrémistes islamistes désormais hors contrôle. 

On retrouve donc du même côté de la barrière La Russie Les US L'Arabie Saoudite et Israël tous considérant que les mouvements islamistes dans la région, inclus ceux sous la coupe des Frères Musulmans, doivent être « neutralisés ». 

Cela vaut aussi pour les milliers d'extrémistes islamistes qui combattent en Syrie contre le gouvernement de Bashar Al Assad qui ont déjà commencé à s'entretuer mais aussi à liquider des officiers de l'ASL. Assad a d'ailleurs salué le retour au pouvoir de l'armée égyptienne qui s'était dissociée des déclarations de guerre de Morsi contre Assad et du soutien de ce dernier au djihad en Syrie. Le nouveau président du Conseil National Syrien, Ahmad Jarba, est un protégé des US/Saoud et a la réputation d'être un chef de tribu « d'esprit laïc ». Les US soutiennent l' éclipse qatari et la montée de l'influence saoudienne dans la guerre en Syrie. 

Dans son message pour le commencement du Ramadan le roi Abdallah d'Arabie Saoudite a déclaré que l'Arabie Saoudite : 

« n'autorisera pas l'exploitation de la religion par des extrémistes qui œuvrent seulement pour leurs propres intérêts et qui nuisent à la réputation de l'Islam » ajoutant que « l'Arabie Saoudite avec l'aide de D. reste le défenseur de l'Islam... et continue notre approche centriste modérée. ». Il est vrai que les vidéos postées par les extrémistes combattant en Syrie notamment celle des actes de cannibalisme ou des exécutions sommaires incluses celles d'enfants syriens donnent une mauvaise image de ceux qui les financent. 

Le Qatar tout comme l'Arabie Saoudite avaient en vue en Syrie de convaincre y compris par la force et par la terreur la majorité sunnite de se rallier au renversement du président Bashar al Assad. Peine perdue - et milliards de petro dollars en financement et armement des mercenaires islamistes - ces deux dictatures monarchiques ont sous estimé le sentiment patriotique des Syriens sunnites et leur capacité à voir à long terme de quel côté se trouvait leurs intérêts. Elles ont échoué comme le montre également les manifestations récentes dans la partie majoritairement sunnite de la ville d'Alep encore occupée par les extrémistes des habitants protestant contre le blocus alimentaire instauré par ces derniers, blocus levé sous la pression de ces habitants ayant pu être approvisionnés en produits de premiere nécessité. En fait les mercenaires islamistes utilisent les civils syriens comme boucliers humains pour ralentir les avançées de l'Armée Nationale Syrienne. 

Ce qui se passe actuellement en Egypte ne peut être dissocié de se qui se passe en coulisse entre Washington Moscou Tel Aviv concernant la Syrie. 

Le ministre des affaires étrangères russe, Sergey Lavrov, a déclaré jeudi à propos des derniers évènements survenus en Egypte alors même que les militaires s'en prenaient violemment aux Frères Musulmans leurs dirigeants et leurs supporters : 

« Nous espérons que toutes les initiatives (de la junte) ayant pour but de lancer le dialogue national pour stabiliser la situation et tenir des élections libres réussiront ». 

Pour la Russie c'est donc bizness comme d'habitude avec l'Egypte. Politiquement parlant la Russie considère l'Egypte comme un acteur clé dans la région et privilégie sa stabilité ayant toujours vu d'un mauvais œil l'éclosion et propagation du « Printemps Arabe » et la montée de l'Islamisme extrémiste - inclus celui des Frères Musulmans dont ils se sont toujours méfiés - une menace pour son flanc sud. 

En clair le message de la Russie à la direction militaire égyptienne aux US à l'Arabie Saoudite et à Israël en particulier - de même qu'aux perdants le Qatar et la Turquie - et à la « communauté internationale » dans son ensemble c'est que la Russie est loin d'être mécontente des événements en Egypte et de leurs répercussions en ce qui concerne la stabilité et sécurité régionale. 

Récemment Tzipi Livni en charge pour Israël des négociations avec les Palestiniens s'est rendue à Moscou pour soit disant discuter de ce sujet. En fait Livni - une ex agent du Mossad - est allée plaider la cause d'Israël concernant la livraison de systèmes de défense anti-missiles russes S-300 à la Syrie. Netanyahou n'avait pas réussi à convaincre Poutine. Le régime sioniste mise sur sa gente féminine pour séduire l'Ours russe et ainsi conserver son pouvoir de dissuasion aérien face à la Syrie. Certains affirment que des S-300 sont déjà en Syrie. Côté israélien on a laissé fuité avec l'aide des médias américains et britanniques pro sionistes (CNN, The Sunday Times...) qu'Israël aurait été à l'origine des explosions survenues récemment dans des dépôts de munitions sur une base militaire du port de Latakié en Syrie. 

Le régime juif sioniste n'est pas à un mensonge prés pour faire pression sur Moscou. Il est fort probable que tout ceci soit une campagne médiatique - une de plus Israël est expert en la matière - orchestrée par le régime juif sioniste pour tenter d'arriver à ses fins et stopper l'armement de la Syrie par la Russie. 

Quoiqu'il en soit l'Armée Nationale Syrienne continue de reconquérir le territoire tombé aux mains des mercenaires islamistes à Homs, Alep, le Sud de Damas et d'autres régions et de couper les lignes d'approvisionnement en armes et combattants en détruisant notamment des tunnels servant à ces fins de même que de stockage et de replis stratégiques des mercenaires. 

S'il est vrai que le gouvernement de Bashar al Assad a besoin de l'appui de Moscou dans son combat contre le terrorisme international - Moscou a autant besoin de la Syrie d'Assad pour protéger son flan Sud - il n'en reste pas moins que c'est l'Armée Nationale Syrienne le peuple syrien et Bashar al Assad - qui a su jusqu'à présent défendre son pays contre le complot international américano-sioniste visant à détruire la Syrie comme ils ont détruit l'Irak et la Libye - qui doivent être salués pour leur courage face à ce complot et la mise en pratique de la théorie guerrière US/Sioniste du « Chaos constructif » : destruction des états nations et génocide des peuples qui résistent à l'asservissement capitaliste américano-sioniste à leurs mafias politico-financières et leurs laquais militaro-médiatiques.


 

Source

Commenter cet article

Dalek 24/07/2013 09:54


Pfff...


Quand je pense qu'il y a à peine un mois "certains" accusaient Israël et les USA d'avoir comploté conter le despote local pour installer les islamistes au pouvoir... et maintenant, ces mêmes
personnes les accusent d'avoir comploté pour chasser les islamistes...


Bref, les illuminati sont lunatiques et schyzophrènes.

lepunique 23/07/2013 23:01


Oui, mais la partie est loin d'etre terminée, depuis le coup d'etat des millions d'egyptiens occuppent quotidienneemnt les principales places des grandes ville reclamant le retour de la legalité
le pays est paralysé.


 

Archives

Articles récents