Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Israël sur le point de frapper l'Iran, info ou intox ?

Publié par wikistrike.com sur 11 Août 2012, 16:22pm

Catégories : #Politique internationale

 

Israël sur le point de frapper l'Iran, info ou intox ?

hihi.jpgA cette question, je vous redirige vers l'article précédent qui parle de deux jolis séismes.

de magntSelon plusieurs sources, la question ne serait plus de savoir si Netanyahou est prêt à frapper les sites nucléaires iraniens, mais quand...

 

 

Damas n'est qu'à 215 kilomètres, Homs à 350, Alep à 525. Mais ce n'est pas la guerre sanglante entre ce qu'il reste du régime de Bachar al-Assad et les combattants insurgés, de l'autre côté de la frontière, qui angoisse les Israéliens et mobilise leurs experts militaires et éditorialistes. Certes, la présence parmi les rebelles de milliers de djihadistes étrangers - liés parfois à Al-Qaida - est jugée alarmante. Les services de sécurité redoutent que ces islamistes ne soient tentés de lancer des attaques contre Israël pour entraîner le dictateur syrien dans un confit avec l'Etat juif. Et ils redoutent plus encore de les voir exploiter le chaos qui pourrait suivre la chute du régime de Damas pour transformer la Syrie en un nouveau bastion du djihad global. D'autres inquiétudes viennent du Sinaï, où des islamistes armés ont tenté de forcer dimanche soir un poste-frontière israélien.

Ces périls, cependant, paraissent secondaires à côté de la crise majeure qui pourrait, selon les médias israéliens, embraser la région dans les prochains mois. A entendre l'ancien directeur du Mossad et les deux ex-chefs des renseignements militaires qui se sont exprimés en public la semaine dernière, la question en effet ne serait plus de savoir si Benyamin Netanyahou est prêt à frapper les sites nucléaires iraniens, mais quand. Avant ou après les élections américaines de novembre ?

Sans la participation de Washington ?

Contre l'avis de son chef d'état-major, des chefs du renseignement et d'une partie du gouvernement, le Premier ministre, plombé dans les sondages par sa politique d'austérité, aurait décidé d'agir même sans la participation américaine.

Les militaires - quand ils sont favorables à une frappe - préfèrent une opération conjointe américano-israélienne pour démultiplier sa puissance, détruire durablement le potentiel nucléaire iranien et préserver l'alliance stratégique avec Washington.

Guerre psychologique ?

Reste une question : les "experts" qui ont donné l'alarme, s'ils n'ont plus accès aujourd'hui aux secrets opérationnels, sont tous des vétérans aguerris, conscients du caractère sensible de leurs "révélations". Ont-ils pris le risque de livrer au public - et à l'ennemi - un secret d'importance ?

Ou participé à une nouvelle offensive de guerre psychologique, lancée par Netanyahou pour contraindre les Occidentaux à durcir encore leurs sanctions contre Téhéran ?

 

Source: Le Nouvel Observateur

Commenter cet article

Laurent Franssen 14/08/2012 18:41


Les militaires Israeliens se sont toujours opposes a l entree en guerre " religieuse "


Ils sont au fait des consequences , eux.


Bien que las parfois. On compte sur eux.

Arlette 12/08/2012 22:33


RON Paul : Obsession des Etats-Unis pour la Guerre IRAN - SYRIE...  http://www.dailymotion.com/video/xsotjj_ron-paul-l-obsession-des-etats-unis-pour-la-guerre-iran-syrie_news


http://www.dailymotion.com/Super_Resistence      RON Paul avait voulu être Candidat à la Présidence U.S.
mais suite à des menaces de mort pour Lui et sa Famille, il s'est désisté. Il est CONTRE la GUERRE, ça ne plaisait pas aux Autres...

Arlette 12/08/2012 21:26


Benyamin Nétanyahou explique que la menace IRANIENNE dépasse toutes les
autres. JERUSALEM (Sipa) — La menace venant d'Iran est la plus grande de celles
auxquelles l'Etat hébreu est confronté, a affirmé dimanche le Premier Ministre israélien Benyamin Nétanyahou, alors que se multiplient au plus haut niveau les allusions à une éventuelle frappe
israélienne contre le programme nucléaire iranien. Autre indication indirecte, l'armée israélienne a commencé dimanche à envoyer des SMS d'Alerte annonçant une attaque de
missiles, dans le cadre d'un test à l'échelle Nationale qui doit se poursuivre jusqu'à jeudi et concerner des centaines de milliers d'utilisateurs de téléphones portables. La semaine dernière,
les responsables de la défense israélienne avaient confirmé que le système sophistiqué de défense anti-missiles d'Israël avait été renforcé. "Toutes les menaces dirigées contre
le front intérieur israélien sont petites en comparaison d'une autre menace, différente par son ampleur et sa nature", a déclaré le chef du gouvernement en ouverture de la réunion hebdomadaire du
cabinet israélien. "Je vais le répéter encore : On ne doit pas permettre à l'IRAN d'obtenir des armes Nucléaires". Certains doutent toutefois
qu'Israël soit réellement prêt à une frappe sur l'Iran qui risquerait de déclencher une guerre totale dans laquelle l'Etat hébreu serait attaqué de plusieurs côtés. Plus
tôt au début du mois, le Premier Ministre israélien avait expliqué qu'Israël n'avait pas encore décidé de lancer, ou non, une attaque contre le Programme Nucléaire iranien. Mais
les Responsables israéliens ne cessent de relever que les sanctions internationales n'ont pas réussi jusqu'ici à convaincre Téhéran de geler ses activités Nucléaires sensibles comme
l'enrichissement d'uranium, qui peut servir à la fabrication d'armes Nucléaires. L'Iran assure que son Programme nucléaire est uniquement destiné à un usage civil pour la production d'énergie et
d'isotopes médicaux. Certains Hauts Responsables israéliens ont laissé entendre qu'Israël ne pourrait pas attendre après le début de l'automne pour
frapper, l'Iran étant en train de déménager ses installations stratégiques dans des bunkers fortifiés hors d'atteinte des bombes israéliennes. Alimentant les spéculations, un Haut
Responsable "Décisionnaire", dans lequel la plupart ont reconnu le Ministre de la Défense :  Ehoud Barak, a été cité ce week-end dans la presse israélienne. Il expliquait que l'épée
suspendue au-dessus de la tête d'Israël était beaucoup plus dangereuse que celle qui menaçait l'Etat hébreu avant la guerre Israélo-Arabe de 1967.  Romandie News.ch  -  Sipa
12.08.2012.

Arlette 12/08/2012 01:03


http://www.conscience-du-peuple.blogspot.com/
Isabelle - QUEBEC - modesurvie@live.ca
 
Samedi, 11 Août 2012 - La FRANCE se prépare à une évacuation de ses ressortissants en Israël.
** Ça semble maintenant Officiel comme Nouvelle.  J'ai publié un article plus tôt cette semaine sans avoir vérifié la crédibilité de sa Source, alors que, maintenant, ça se retrouve
dans La Tribune.
Selon des Sources diplomatiques, un Plan d'évacuation des 200.000 Français vivant en Israël a été mis au point dans le contexte de menaces croissantes de conflit avec l'IRAN.
Un Plan d'évacuation des 200.000 Français vivant en Israël a été mis au point pour faire face à la montée des périls.
Objectif : ne pas être pris au dépourvu au cas où un déluge de missiles équipés d'armes conventionnelles ou NON-conventionnelles tirés par l'Iran ou le Hezbollah libanais s'abatteraient
sur le territoire Israélien. Parmi les scénarios de sauvetage envisagés par les diplomates figure un départ des ressortissants Français à bord de petites embarcations rejoignant ensuite des
navires de Guerre Français croisant au large du Port de JAFFA, près de Tel- Aviv. Pour compléter le dispositif, plusieurs dizaines de Français ont été désignés pour servir de coordinateurs afin
de relayer les consignes pour l'organisation de l'évacuation, les lieux de rassemblements et les Procédures à suivre ainsi que les coordonnées des personnes à contacter.
Responsables chargés d'une Zone.
Ces Responsables, sous la Responsabilité d'une « cellule de crise » à l'Ambassade de Tel-Aviv, seront chargés d'une Zone particulière déterminée en fonction du nombre de
francophones.
Parmi les localités prioritaires figurent Jérusalem, Tel-Aviv, le Port d'Ashdod dans le sud du Pays et Netanya une Station balnéaire située au nord de Tel-Aviv très appréciée des
Français. Histoire de dédramatiser, les diplomates Français affirment que l'ensemble de ces préparatifs n'ont rien d'exceptionnel et s'intègre dans des Programmes de sauvetage de Français à
l'étranger « régulièrement Mis à jour ».
Menaces de Guerre :
Seule certitude en tout cas : ces mesures de précautions ont été prises à la suite des menaces de guerre. Benjamin Netanyahu, le Premier Ministre Israélien et son Ministre de la Défense
Ehud Barak ne cessent d'agiter la menace d'une attaque contre les installations Nucléaires de l'Iran accusé de chercher à détruire l'Etat hébreu. Si ce scénario devait devenir réalité, il ne fait
aucun doute que l'Iran doté de missiles à longue portée, contre-attaquerait.
La Milice chiite libanaise du Hezbollah, armée en grande partie par l'Iran, pourrait également participer à des représailles en tirant des milliers de roquettes et de missiles sur la
Galilée dans le nord d'Israël.
Les Experts du Ministère de la Défense ont évalué à « 200 à 300 » le nombre de morts parmi les civils que de telles attaques de missiles pourraient provoquer.
En 1991, lors de la première du Golfe, l'Irak de Saddam Hussein avait tiré 39 missiles Scud notamment vers Tel-Aviv où sont installés le Ministère de la Défense et le Siège de l'Etat-
Major de l'Armée. Ces attaques, qui avaient contraint les Israéliens à se calfeutrer chez eux ou à se réfugier dans des abris, avaient provoqué d'importants dégâts, une paralysie partielle de
l'activité économique pendant plusieurs semaines, mais sans faire faire de victimes directes.
Source :
http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20120809trib000713609/la-france-se-prepare-a-une-evacuation-de-ses-ressortissants-en-israel-.html

Archives

Articles récents