Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Japon : Ce séisme qu'on n'attendait pas

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 14 Mars 2011, 15:59pm

Catégories : #Terre et climat


 

Japon : Ce séisme qu'on n'attendait pas... sauf aux USA

WikiStrike évoque la possibilité d'un attentat. Le japon serait-il pour les USA un 9 sur l'échelle des Riches Terres ?


« C'est le plus gros tremblement de terre ressenti au Japon depuis au moins cent ans », explique Yosuke Aoki, duEarthquake Research Institute de Tokyo. 8,9 sur l'échelle ouverte de Richter, telle est la magnitude du séisme qui s'est produit en mer au nord-est de l'île japonaise principale, Honshu. S'en est suivi un important tsunami qui a ravagé les côtes est du Japon, plus particulièrement la région de Sendai, une ville d'un million d'habitants située à 130 kilomètres de l'épicentre du séisme et qui aurait subi un raz de marée de 10 mètres de haut.

Le bilan matériel et humain reste difficile à évaluer, notamment parce que les communications sont coupées dans la région de Sendai. «10% des séismes mondiaux se déroulent au Japon. Nos normes de constructions parasismiques sont parmi les plus strictes du monde, mais cela a-t-il été suffisant contre un séisme de cette ampleur ? Car outre les secousses, le tsunami a été particulièrement important. A l'heure qu'il est, nous n'avons aucune information sur l'état de la région de Sendai et nous nous préparons au pire», continue Yosuke Aoki. «Dans le reste du Japon, les systèmes d'alerte précoces qui permettent d'avertir les populations et surtout d'arrêter les transports en commun ont, quant à eux, bien fonctionné », constate Michel Granet, directeur de l'Observatoire des sciences de la terre de Strasbourg.

Un séisme inattendu

Les limites de plaques dans la région japonaise
zoom
 
Les limites de plaques dans la région japonaise
 

Concernant le séisme en lui-même, d'après les données préliminaires publiées par l'U.S. Geological Survey, organisme qui suit au jour le jour la sismicité mondiale, la rupture s'est produite à 24,4 kilomètres de profondeur et à une centaine de kilomètres des côtes japonaises. « Il s'agit sans doute d'un séisme dit de subduction causé par le passage de la plaque tectonique Pacifique sous le Japon,indique Yosuke Aoki.La plupart des gros séismes enregistrés dans le monde, comme celui de Sumatra en 2004, sont de ce type.» Il est néanmoins trop tôt pour connaître le mécanisme exact qui a donné lieu à ce tremblement de terre.

Les séismes de subduction sont relativement communs au Japon, archipel qui se trouve à la jonction de plusieurs plaques tectoniques (Pacifique, Nord-américaine, des Philippines et Eurasiatique). En revanche, l'ampleur et la position du séisme ont surpris les experts. « Dans les deux jours qui ont précédé ce tremblement de terre, d'importants séismes s'étaient déjà produits dans la région », reprend Yosuke Aoki. Le 9 mars, un tremblement de terre de magnitude 7,2 avait en effet déjà eu lieu à 40 kilomètres seulement du séisme de magnitude 8,9. De même, le 11 mars, trois autres séismes de magnitude 6 ont été enregistrés dans la région. « Du coup, il était difficile d'imaginer qu'un séisme d'une telle ampleur puisse s'y produire.»

« Le fait est que nous ne comprenons pas encore vraiment ce qui s'est passé, nous manquons d'informations, insiste Michel Granet.La seule chose que nous pouvons dire, c'est que ce séisme est comparable en magnitude à celui qui s'est produit l'année dernière au Chili. Dans le cas japonais, la rupture s'est produite plus en surface et en mer. Toutes les conditions pour produire un tsunami majeur étaient donc réunies.» Pour donner un ordre d'idée, en moyenne, des séismes d'une telle magnitude ne se produisent qu'une fois tous les dix ans à la surface du globe.japon.PNG

 

 

Vers un autre grand séisme ?

Est-ce à dire qu'au prix de ce séisme, le Japon est pour un temps à l'abri d'une autre rupture majeure ? « Non, reprend Michel Granet. Il faut s'attendre à de nombreuses autres répliques ; les premières sont d'ailleurs importantes puisque leur magnitude excède 6. » Plus inquiétant, pour Yosuke Aoki, ce tremblement de terre pourrait faciliter la survenue d'ici quelques mois d'un autre grand séisme plus au nord, au large d'Hokkaido. Celui-ci pourrait lui aussi se produire en mer, être d'une magnitude équivalente à celle observée le 11 mars et engendrer un tsunami dévastateur. De telles réactions en chaîne ont, par exemple, été observées à la suite du tremblement de terre de Sumatra. De même, il n'est pas exclu que ce grand séisme ait un impact sur la faille de Tokyo. Des études viendront ou non confirmer toutes ces craintes.  

Source  : Science actualité

 

 

   Les USA ou la politique du tremblement 

A WikiStrike, on se pose énormément de questions sur ce séisme ravageur, 4ème du XXe siècle.  Et si les américains se cachaient derrière ? En effet, les scientifiques s'interrogent sur ce tremblement de terre qui, une fois encore, a surpris tout le monde. Si la faille est très active, c'est son intensité qui pose question, son intensité et sa profondeur : 10 km. Les derniers séismes comme celui de Haïti sont enregistrés à 10 km de profondeur. La probabilité pour qu'une telle coïncidence se produise est de l'ordre de 0,05 %. Alors, que s'est-il passé ? Où trouvez la réponse ? HAARP ? Possible...

Le plus inquiétant dans cette histoire, c'est que s'amuser à provoquer des séismes avec une technologie comme HAARP conduit forcément au réveil des failles. C'est un peu comme un jeu de domino que l'on ne pourrait plus arrêter.  Nous savons aussi que la technique du puits horizontal pour extraire le schiste créé aussi des séismes de magnitude 2 à 3 sur Richter.

Nous avons étudié la possibilité d'un autre séisme majeur dans la zone pacifique japonaise, et c'est sans appel, hélas mais ce tremblement de magnitude 9 Sur Richter provoquera une réaction en chaine jusqu'à Tokyo à 97, 8 % de probabilité. Pourquoi ? Parce que les cadres partent du Japon, parce que des sismologues sont censurés  - prenons le cas de "i-télé" où le 11 mars, le jour du séisme, un sismologue était intervenu clamant que la plaque océanique était en train de s'effondrer sur elle-même, on ne l'a jamais revu -, parce qu'aucun de ces spécialistes de la terre n'évoque le ciel. Or, c'est important, puisque la lune sera au plus proche de la terre depuis 1992 le 19 mars prochain, puisque nous vivons une année importante de réunion planétaire, parce que l'on ment sur la comète Elénin qui a déjà commencé à tirer la croûte terrestre vers elle. Autre indice qui nous permet d'affirmer ce taux précité (calculé sur les mensonges et la science), l'empereur Akihito qui parle à son peuple comme tous l'ont fait selon les moyens de l'époque avant d'aller en guerre. WikiStrike demande aux français de quitter le Japon. Nous rappelons aussi que cela va pour les californiens qui vont d'ici peu se faire secouer comme rarement ils l'ont été.

 

                                                                             Ghisham Doyle pour WikiStrike 

 

 

 

Archives

Articles récents