Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Jean-François Kahn : le témoin dérangeant de l'affaire DSK

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 28 Mai 2011, 17:58pm

Catégories : #Politique intérieure

jean-francois-kahn_52.jpg

Jean-François Kahn : le témoin dérangeant de l'affaire DSK

Jean-François Kahn, dit JFK, dans l'émission Semaine Critique de Franz-Olivier Giesbert du vendredi 27 mai 2011, annonce sa démission du journal Marianne et met ainsi un terme à une carrière de 50 ans de journalisme militant, humaniste et salutaire. Que s'est-il donc passé ? Il semble que cet événement ne soit pas sans lien avec l'affaire DSK. Et pour cause: la veille de l'arrestation de DSK, le journal Marianne avait fermé, sur son site internet, l'espace des commentaires, prétextant que les commentateurs internautes devenus immensément nombreux, il était alors difficultueux de gérer les mauvais comportements perturbateurs. Marianne devenait alors le seul webzine à interdire les commentaires, les articles aujourd'hui défilant sans aucun droit de réponse ni de critique, même les webzines d'extrême-gauche et d'extrême-droite autorisent les commentaires, comment en est-on arrivé là pour un webzine dit centriste ? Jusqu'à preuve du contraire il n'y a jamais eu de problème majeur jetant dans l'embarras le site internet de Marianne, les commentaires digressant parfois dans l'insulte y étaient systématiquement modérés, et les commentateurs au zèle extrêmiste et multirécidiviste black-listés de manière définitive. 

sarkozybuschvalisegg5-5-296x299.jpgAlors quelle est la véritable raison de cette fermeture précipitée la veille de l'arrestation de DSK ? Et dans les jours qui ont suivi la démission de JFK ? La réponse est très claire : Jean-François Kahn est le seul journaliste français qui avait osé imposer malgré les risques encourus, sur les unes de Marianne et ce à plusieurs reprises, des articles choc, virulents et riches de renseignements sur Nicolas Sarkozy, ce pseudo-dictateur aux talonnettes, nain transsexuel mégalomane échappé d'un mauvais rêve sous acide de George Orwell. Très critique, la position de JFK d'opposant centriste lui assurait une certaine légitimité, une objectivité ferme et résolu, plutôt que de se mêler à la meute manichéenne de l'éventail droite-gauche qui ressemble plus aujourd'hui à un épouvantail où les vautours de banquiers internationaux viennent se percher à foison. JFK, lors de l'émission capitale de Franz-Olivier Giesbert, a feint d'argumenter son départ de Marianne en se lançant dans une explication qui n'a pas convaincue. Ses déclarations sur l'affaire DSK aurait suscité de la part du monde médiatique français des colères ridiculement exagérées et douteusement orientées. Ces caricatures de procès cadastrant l'espace publique à l'hégémonie des quotients intellectuels de poulpes trisomiques auraient fait abdiquer la ténacité militante de JFK dans son combat journalistique, face à cette bêtise humaine, bien que ce dernier assure continuer le combat politique. JFK a parlé de "débat réductionniste" où l'on ne débat plus sur des idées mais sur des mots ou sur des expressions sans ancrages, décontextualisées, abstraites, processus technocratique similaire au journalisme puissamment vertical des Etats totalitaires ou de la pire entreprise du CAC 40. Ici les mots sont devenus des choses que l'on achète ou que l'on vend à des publics d'attardés mentaux lobotomisés, sarkozyfiés du cervelet jusqu'au fond du trou-du-cul à droite, l'idée n'est plus de débattre mais de faire du chiffre et d'assassiner médiatiquement tout opposant au "Système".

La défense de JFK, reposant sur un constat pertinent de la médiacratie du SArkoReich, est incomplète. Encore lui aurait-il fallu avouer la vérité des faits. Oui, JFK a fermé les commentaires du site Internet de Marianne et a démissionné de ce journal sous pression directe de l'Elysée, Bureau Central d'un hobbit qui se prend pour un fuhrer. Oui, JFK est le meilleur ami d'Anne Sinclair depuis 40 ans : il en savait beaucoup et on a voulu le faire taire. 

JFK s'est rendu récemment au théatre d'Aubervilliers pour assister à une conférence d'Edgar Morin, grand ami de JFK, un des plus importants sociologues du XXe siècle. La conférence terminée, les deux hommes sont partis dîner ensemble, et c'est au cours de ce dîner intimiste que JFK aurait avouer à son ami les menaces dont il était l'objet. Anne Sinclair lui aurait confier que les russes et la France préparaient un sale coup, son mari était devenu " paranoïaque et vivait dans la peur en permanence".  Une fois devenu Président de la République française, Nicolas Sarkozy a envoyé Dominique Strauss-Kahn au FMI afin d'envoyer au large son seul opposant politique dangereux loin de la France. Depuis que DSK avait annoncé officiellement sa candidature aux élections présidentielles, Sarkozy voulait sa tête. Et un heureux hasard a voulu que la Russie la voulût elle aussi au même moment, mais pour d'autres motifs, puisque cette dernière souhaitait écarter DSK du siège du FMI, d'ailleurs on en a reçu la confirmation expresse en France car, à ce propos, DSK avait même dans les jours précédents son arrestation, écrit une lettre à Claude Bartolone pour lui signifier discrètement le problème russe, son ingérence mafieuse dans les affaires du FMI, ses objectifs sous-jacents, et bien évidemment les pressions et les menaces plus ou moins explicites faites sur sa personne et parfois même sur son entourage. D'une seule pierre Sarkozy a fait deux coups. Explications...

images-copie-3.jpgD'après la confession de Jean-François Kahn, l'opération à l'hôtel Sofitel de New York aurait été organisée conjointement par les services secrets de la DCRI, du FSB et de la CIA. La veille de l'arrestation de DSK, ce dernier aurait dîné avec une jeune femme blonde rencontrée à New York. Cette personne charmante serait un agent de la CIA. Ils auraient fini leur soirée dans la chambre de DSK. Au matin , la belle poufiasse a disparue, DSK se lève, nu, et la femme de chambre comme par hasard vient d'entrer...Non, révèle JFK, elle est déjà dans la chambre et depuis longtemps ! Le sperme de DSK recueilli par la jeune femme blonde, autant pute que machiavélique, sur son chemisier sera présenté comme celui de la femme de ménage...C’est la raison pour laquelle le député socialiste Jean-Jacques Urvoas réclame la vérité à la DCRI, le service de renseignements né de la fusion des RG et de la DST. Nicolas Sarkozy a de plus enquêté sur les épisodes compromettants de la vie de Dominique Strauss-Khan, il voulait l'anéantir dans un délire d'empereur romain. C'est ce que cherche à savoir le député socialiste Jean-Jacques Urvoas d’après une information du Monde. Dans son édition datée du 24 mai,le quotidien du soir assure avoir eu confirmation de l'existence d'un tel rapport,où seraient relatés plusieurs faits dont un récent "signalant la présence de M. Strauss-Kahn, surpris en fâcheuse posture dans une voiture, à l'ouest de Paris, dans un haut lieu des rencontres tarifées, à l'occasion d'un banal contrôle". Rédigées par un "policier de base" avant 2007, les "quelques lignes" seraient ensuite mystérieusement remontées jusqu'à Nicolas Sarkozy, comme toutes les autres d'ailleurs. Dans sa lettre à Bernard Squarcini, l'élu PS exige aussi de savoir si la DCRI - née de la fusion de la DST et des renseignements généraux en 2008 - a "récupéré l'ensemble des dossiers relatifs aux personnalités politiques que détenait la Direction centrale des renseignements généraux". Et de prévenir : "Si elles devaient être avérées, [les pratiques rapportées par le journal Le Monde] seraient de nature à porter un doute sérieux sur l'activité du service que vous avez l'honneur de diriger, bande de fils de pute."

 

On comprend alors pourquoi un homme comme Jacques Attali s'est compromis lui-même en prenant de très grands risques vis à vis de Nicolas Sarkozy, en parlant de "complot international". Alors pourquoi JFK s'est-il murer insolemment dans le silence ? Les mécanismes implacables de la machine de mort Sarkozyste l'ont-ils fait craquer ? Absolument pas. JFK est l'ami intime d'Anne Sinclair depuis 40 ans, mais il ne porte pas DSK dans son coeur, c'est le moins que l'on puisse dire. Lors de l'excellente émission Semaine Critique de Giesbert, JFK a rappelé que politiquement et économiquement, il haïssait DSK, que sa gueule de détraqué sexuel lui donnait la nausée, que ce dernier représentait, tout comme Sarkozy a-t-il souhaiter préciser, toute la concrétion de la merde du monde. En effet, DSK a un vrai problème psychologique qui serait selon son médecin traitant héréditaire, il est et restera un détraqué sexuel et même si pour une fois il n'avait rien fait, il paye pour les autres fois, comme l'a rappelé à juste titre JFK. 

Jean-François Kahn aurait enfin avoué à Edgar Morin qu'il était l'homme le plus heureux du monde car si DSK devait être condamné, Anne Sinclair serait libre, loin des griffes du pervers FMique, elle qui en est amoureuse et aveugle depuis si longtemps, et lui Jean-François Kahn, qui pourrait enfin officialiser par un mariage sa relation intime avec Anne Sinclair qu'il entretient depuis maintenant dix longues années. 

Voilà pourquoi JFK est rester muet. Il n'aime pas Sarkozy, mais il ne défendra pas non plus un personnage aussi grotesque et sordide que DSK, même s'ils ont en commun le même nom de famille. C'est pourquoi Jean-François Kahn, ce résistant fabuleux, vient de publier un livre à charge contre Sarkozy intitulé "Petit César de merde, comment a-t-on pu accepter ça, je vous le demande ?", un excellent ouvrage que Wikistrike recommande à tout le monde. 

 

                                                           Joseph Kirchner pour Wikistrike

Commenter cet article

FDG 15/07/2011 14:12



Que de vulgarités pour dire peu. On sent le militant extrèmement impliqué qui n'a pas la vision de journaliste qu'il devrait avoir. C'est un article qui n'a rien à faire sur un site de ce genre.
Mais l'auteur serait il un simple homme du peuple, dupé par le "Système" et qui se croirait dans un James Bond? Il aurait mieux fallu analyser la situation économique des Etats Unis et l'intérêt
pour eux de faire passer l'ancien second de DSK au premier plan. Dommage pour l'article, c'était bien essayé mais tu n'es qu'un abruti grossier et assurément pas un génie.



ventalon 03/07/2011 09:36



je suis étonné par la vulgarité de vos propos votre site m'a interpellé intelectuellement mais j'ai du mal à le légitimer pour 3 raisons:


1- les mots crus que vous employés


2-la théorie du complot contre DSK est aussi facile à mettre en évidence que son contraire d'où les débats actuels (pourquoi sarko aurait il donné une place aussi importante à un concurent
potentiel?, pourquoi si les acteurs des complots sont si puissants DSK n'a t il pas été tout simplment assassiné?je trouve qu'on tourne beaucoup autour du pot)


3-pour reprendre ma dernière expression de tourner autour du pot je trouve que votre site de manière globale insinue plutot qu'il n'apporte la preuve il essaie d'amener à une réflexion basé
uniquement sur votre pensée et nous incite à la développer


Les seuls maux de notre société actuelle sont que nous nous sommes engagés sur un système capitaliste qui montre ses limites il n' y a pas de vraix solutions sinon de reposer tout le système à
plat (courage politique, convergence d'idées au G20) et vous verrez que vous ne parlerez alors plus non plus de fin du monde car nous aurons bien un consensus mondial qui nous amenera vers la
paix universelle.l'homme est intelligent il est face à un problème auquel il peut apporter une solution cequ'il va faire puisqu'il est au pied du mur...


 


 


 


k



Petit futé 01/06/2011 00:05



je suis très petit et ait beaucoup souffert d'être traité de nabot pendant toute mon enfance. De plus, ma soeur est trisomique. Vous me faites vomir.



Archives

Articles récents