Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Jetez votre box, connectez-vous à l’internet associatif !

Publié par wikistrike.com sur 8 Septembre 2013, 10:18am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Jetez votre box, connectez-vous à l’internet associatif !

 

Alors que les attaques contre la neutralité du net se font de plus en plus pressantes, que les révélations sur la surveillance du réseau se succèdent, il est temps de redécouvrir une autre manière de se connecter à Internet. Passer de consommateur chez Orange ou Free à adhérent d'un Fournisseur d'accès à internet (FAI) associatif, c'est possible. Mode d'emploi. 


arton3227-bfc5c.jpg
© quelquepartsurlaterre (Flickr)

Si vous lisez ces lignes, c'est que vous disposez certainement d'une connexion internet. Qui vous connecte ? Orange, Free ou SFR probablement. Mais savez-vous que rien ne vous oblige à passer par ces structures marchandes ? Il existe aussi des Fournisseurs d'accès à internet (FAI) associatifs. De simples associations regroupant quelques dizaines ou centaines d'abonnés, qui permettent de se connecter en Adsl ou en Wifi. Pour un tarif à peine plus élevé ou équivalent à celui d'une box classique, accédez à internet via un réseau qui ne fouille pas dans vos connections, et devenez acteur de votre propre réseau. 

La plus ancienne de ces associations, French Data Network a été créée en 1992, bien avant les offres des géants actuels. A cette époque, seules quelques associations rassemblant des précurseurs offrent ce type de connexion et permettent l'accès à internet. Premiers arrivés sur le réseau, les acteurs associatifs en ont été totalement marginalisés avec la massification d'internet (deux ménages sur trois disposent d'une connexion à domicile, selon l'Insee). Aujourd'hui, 21 d'entre eux, tous gérés par des bénévoles, sont rassemblés au sein de laFédération FDN. Dont les principes fondateurs sont le bénévolat, la solidarité, le fonctionnement démocratique et à but non lucratif, la défense et la promotion de la neutralité du Net. 

Du très local au national 

« Parmi les membres de la Fédération, tous ont des modèles et des modes de fonctionnement différents, du très local au national », décrit son président Benjamin Bayart. Le très local, c'est par exemple Sameswireless : une association qui depuis 2009 fournit internet à la commune de Sames (Pyrénées-Atlantiques). Elle compte aujourd'hui 150 abonnés sur 200 foyers de la commune. Pendant longtemps celle-ci n'a pas été desservie car jugée peu rentable. Jusqu'à ce qu'Orange s'y aventure. « L'opérateur s'est décidé à couvrir la zone avec l'Adsl depuis 2 ans, explique Benjamin Bayart. Mais leur offre est plus chère, et de moins bonne qualité. Sameswireless a conservé ses abonnés ! » 

L'accès à internet fourni par Sameswireless provient d'un réseau wifi envoyé par une antenne relais depuis la commune voisine. L'association, qui a mis en place les antennes relais et assure leur entretien, offre à ses adhérents une connexion de 8Mb/s pour 15 euros par mois. Lors de leur adhésion et de l'ouverture de leur connexion, les usagers doivent également payer un « ticket d'entrée » initial de 100 euros. Les tarifs des FAI associatifs ne sont pas très cher comparés aux offres des géants de l'internet : 29 euros par mois chez FDN.fr ou 32 euros par mois chezFranciliens.net, par exemple. 

Outre le wifi, d'autre réseaux fonctionnent avec la fibre ou une connexion Adsl, comme Aquilenet en Aquitaine ou Illyse en Rhône-Alpes : avec ces fournisseurs, il suffit de demander un abonnement au service d'accès Internet pour votre ligne, remplacer la box classique par un modem à brancher sur cette ligne pour être ainsi connecté au réseau associatif concerné. Des "tunnels" ou réseaux privés virtuels (VPN) permettent de connecter in fine votre ligne téléphonique au réseau du FAI de votre choix. Certes, vous ne bénéficierez plus de la télévision numérique, dont les contenus sont cependant accessibles via Internet. Vous pourrez continuer à téléphoner gratuitement grâce au protocole SIP (« Session Initiation Protocol ») qui offre un service équivalent à Skype, mais totalement libre. 

Les FAI dont vous êtes les héros 

La Fédération FDN s'est donnée pour mission d'accompagner les personnes qui souhaitent créer leur propre FAI. La démarche n'a rien d'infranchissable : il suffit de créer une association, de la déclarer à l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), faire quelques configurations techniques et évidemment disposer d'un peu de temps. Un wiki - mode d'emploi est disponible sur le site de la Fédération. Celle-ci propose également un soutien pour les formalités administratives. L'association French Data Network peut aussi donner un coup de main en hébergeant le nouveau FAI sur son réseau le temps qu'il dispose de suffisamment d'abonnés pour devenir autonome. « L'idéal est de disposer au départ de quelques milliers d'euros et d'une cinquantaine à une centaine d'abonnés potentiels », précise Benjamin Bayart. 

Durant des années, ces associations n'ont rassemblé que quelques militants convaincus de la pertinence d'un accès internet non marchand. Le mouvement connait aujourd'hui un nouvel engouement : une quarantaine de projets se développent actuellement avec le soutien de la Fédération (voir la carte des projets). En cause : les attaques de plus en plus visibles et explicites de la part de nombreux lobbys contre la « neutralité du net ». Cette neutralité est censée garantir un accès égal à l'Internet, quel que soit votre opérateur, votre abonnement ou les sites web que vous visitez. Depuis les lois Hadopi pour enrayer le téléchargement jugé illégal jusqu'aux révélation d'Edward Snowden sur les méthodes de surveillance des États-Unis, ou les pratiques de certains FAI visant à faciliter ou à rendre plus difficile l'accès à tel contenu, cette neutralité est mise à mal. 

Maîtriser les informations et les flux 

« Les Fournisseurs d'Accès à Internet (FAI) classiques ont des problèmes de rentabilité et cherchent à produire suffisamment pour le moins cher possible, explique Benjamin Bayart. Ils sont prêts à sacrifier la qualité de service, la hotline, brider les débits pour optimiser leurs coûts. Alors que nous, nous produisons le réseau que veulent les adhérents ». Fournisseur d'accès n'est pas une activité très rentable, car elle peut nécessiter d'importants travaux d'infrastructure : creuser des trottoirs, tirer des câbles... Mais la valeur des informations qui passent par les tuyaux est, elle, immense, comme le prouve la capitalisation actuelle des Google, Facebook ou Apple. La tentation est donc grande pour celui qui possède ces tuyaux de jeter un coup d'œil sur ce qu'il y passe. Voire de prioriser tel ou tel contenu, contre rémunération. 

Quand certains abonnés d'Orange ont constaté des lenteurs sur Youtube au printemps dernier, l'opérateur leur a répondu : « Nous sommes en discussion avec YouTube pour améliorer la lecture des vidéos proposées par cette plate-forme ». Étrangement, la qualité de lecture des vidéos proposées par Dailymotion (une plate-forme de vidéos concurrente de Youtube) sur le réseau d'Orange ne souffre pas des mêmes maux. Rien à voir évidemment avec le fait que Dailymotion soit la propriété à 100%... d'Orange ! Bien évidemment tout le monde se défend de filtrer quoique ce soit. 

La prise de conscience des abus pratiqués par certains acteurs du net ne peut que redonner du souffle aux FAI alternatifs. « Après les FAI locaux, les futurs fournisseurs d'accès associatifs s'organiseront autour de centres d'intérêts communs », estime Benjamin Bayart. L'appropriation collective des moyens de communication est en route. 

A lire : 
Le site de la fédération FDN 
La liste des fournisseurs d'accès associatifs 
Description des démarches pour créer un FAI 
L'organisation détaillée du réseau Sameswirless 

 http://www.bastamag.net/article3227.html
La conférence « Internet, enjeux politiques et sociétaux » de Benjamin Bayart.

Commenter cet article

Laurent Franssen 10/09/2013 00:21


La Terre est une autarcie.
Et si ce ne l'étais pas,
Y aurait du pétage de gueule en prépa... 

Hercobulus 08/09/2013 22:28


Merci Franck pour ces precisions d'expert.

Franck 08/09/2013 22:02


l'internet associatif, c'est bien, mais qui gerera le materiel, car pour assurer en wifi ou wimax, il faut des infrastructures assez consequentes qu'aucune association ne peut se payer...


Et associatif ou pas, l'internet passe quand meme par les fibres donc par un acces a au moins un FAI a grande bande passante... Alord associatif, oui, mais pas de mensonge sur la realité des
choses...


On peut creer a moindre cout un reseau wifi wimax associatif pour le partage de fichiers en autarcie, ou un systeme avec quelques serveurs autarciques, avec routeurs, sous routeurs et antennes
wifi, mais la liaison aux voies de communication internet n'est plus du tout du meme calibre...

Laurent Franssen 08/09/2013 21:27


Un bon vieux patch pannel,

pas si loin du 22 à Asnières finalement. 

Bééééé Les Moutons 08/09/2013 20:37

Lou : Arrête de faire ton mouton pauvre con sans cerveaux et va donc faire tes devoirs car demain tu as école !

Hercobulus 08/09/2013 19:54


Merci Wikistrike pour cette intéressante initiative non médiatisée.

Stanislas Bauer 08/09/2013 16:32


Très utile. En 2011, j'ai passé quelque jours dans un gîte en pleine forêt limousine près d'Oradour. C'était le seul moyen pour mon proprio ( informaticien + femme prof d'univ') d'avoir internet
en débit correct. Il avait une antenne WiFi sur son toit et une assoc' dans la ville voisine ( 15 km )

RAF sale gogol 08/09/2013 15:19


Mon gars, la france si elle était reprise en main par un vrai Homme politique redeviendrais surement la réel deuxieme voir première puissance mondiale

Lou 08/09/2013 14:07


@RAF il te faut quelques cours en CP/CE1 je crois pour essayer d'envisager d'approcher un francais a peu pres lisible et comprehensible... Si tu sait deja lire, offre toi pour commencer un
Bescherelle, la bible du francais pour deja commencer a apprendre la conjugaison des verbes

Molat 08/09/2013 13:46


@RAF


La France et les français t'emmerdent copieusement, petit sous-être.


Et pour info aucune nation n'avait anticipé l'obsolescence de la cavalerie avant que le conflit mondial ne débute. Et il n'y a pas eu de charge suicidaire de cavalerie contre chars d'assaut,
espèce de petit inculte.


De quel pays viens-tu mon mignon ? Tu as l'arme nucléaire ou tu veux qu'on t'envoie un échantillon ?

RAF 08/09/2013 13:25

VOUS DEVRIEZ SPÉCIFIÉ QUE CES EN FRANCE CES MERDE DE SERVICE QUAND ON LIT SA ON VOIT QUE SA TOUCHE PAS LE MONDE SA LA SA TOUCHE JUSTE LES OSTIE DE FRANÇAIS QUI SOIT DIT EN PASSANT NE DEVRAIT PAS
INTERVENIR EN SYRIE PARCE QU'IL CE FONT BATTRE DEPUIS LONGTEMPS AU COMBAT !! EXEMPLE : 2 ième guerre mondial ...ils arrivent avec des chevaux contre des char d'assaut !! HAHAHA MAUVAIS !!!
BOUHOUUUUUUU HAHAHAHAH

Archives

Articles récents