Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

JFK tué accidentellement par un agent des Services Secrets ?

Publié par wikistrike.com sur 29 Juillet 2013, 20:35pm

Catégories : #Politique internationale

JFK tué accidentellement par un agent des Services Secrets ?

 

En réalité, c'est un coup du Mossad, pourquoi ? Parce que JFK s'opposait à ce qu'Israël obtienne la bombe atomique. Moins d'une semaine après sa mort, l'état hébreu avait sa première bombe H... Mais laissons place à cette nouvelle théorie... délirante:

 

 

 

media_xll_6022456.jpg

 

Pour les cinquante ans de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy, un documentaire à paraître insinue que le deuxième tir fatal aurait été tiré accidentellement par un agent des Services Secrets chargé de la sécurité du président américain lors du cortège de Dallas.

L'assassinat de John Fitzgerald Kennedy aura tout au long des décennies alimenté les fantasmes des conspirationnistes de tout poil.  Si 75% du peuple américain refuse toujours de croire en la thèse du tireur isolé, nombreux ont enquêté pour démontrer que le 35e Président des Etats-Unis avait été touché à deux reprises par des projectiles tirés d'endroits différents. 

Un nouveau documentaire, intitulé "JFK: The Smoking Gun", censé être diffusé en novembre prochain à l'occasion du 50e anniversaire de sa mort, prétend que le coup fatal à JFK a été porté accidentellement par George Hickey, un agent des Services Secrets présent dans la Cadillac qui suivait la Lincoln Continental décapotable présidentielle.

Cette nouvelle version est le fruit de quatre années d'enquête médico légale menée par Colin McLaren, vétéran policier et détective australien. Il s'est basé sur le travail d'Howard Donahue, dont les recherches de vingt années ont été retranscrites dans le livre "Mortal Error: The Shot That Killed JFK", rédigé en 1992 par Bonar Menninger. 

Saoul et inexpérimenté
Ce dernier et McLaren étaient présents dimanche à Los Angeles pour expliquer leur théorie. Selon eux, l'agent Hickey et ses collègues des Services Secrets ont bu plus que de raison la veille du 22 novembre 1963, jour de l'arrivée de JFK à Dallas. Outre la gueule de bois, McLaren a déclaré avoir trouvé des preuves qu'Hickey n'était pas rompu à l'utilisation de l'AR-15, l'arme semi-automatique qu'il portait ce jour-là. "C'était sa première expérience dans la voiture précédent la Lincoln présidentielle et armé d'un tel fusil", a avancé McLaren dans le HuffPost.

Après le premier coup de feu qui a touché le président à la gorge, Hickey aurait saisi son arme avant d'être secoué par l'arrêt soudain du convoi. Lors de ce mouvement brusque, il aurait pressé la détente et aurait touché en pleine tête le JFK. Selon McLaren, les munitions chargées dans l'AR-15 étaient différentes de celles utilisées par Lee Harvey Oswald, considéré en 1964 par la Commission Warren comme l'unique tireur. Ce qui expliquerait les différents profils de balles repris dans le rapport balistique.

Selon McLaren, Robert "Bobby" Kennedy aurait couvert les Services Secrets. © getty.

Sous la protection de Bobby Kennedy
Les deux enquêteurs sont formels: le tir d'Hickey fut purement accidentel. "C'est un tragique accident survenu dans le feu de l'action", a insisté Menninger. Ils sont néanmoins convaincus que le gouvernement a, avec l'aide de Robert Kennedy, le frère de JFK, couvert l'implication des Services Secrets et les a tirés de l'embarras. L'agent Hickey, décédé il y a deux ans maintenant, avait affirmé dans  un témoignage livré le lendemain de la tragédie de Dallas avoir saisi son arme après avoir entendu la première détonation et l'avoir chargée; il avait assuré, par contre, ne pas avoir tiré. 

En 1995, il avait même attaqué Bonar Menninger mais la justice
avait classé l'affaire en raison du délai écoulé entre la sortie du livre et l'ouverture de la procédure. Le documentaire doit être diffusé le 3 novembre prochain sur ReelzChannel, une chaîne américaine qui avait notamment diffusé "Les Kennedy", une mini-série canadienne de huit épisodes qui retraçait la vie de la famille.

 

Source

 

Archives

Articles récents