Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'Afrique du Sud exige le décrochage d'un tableau irrévérencieux

Publié par wikistrike.com sur 19 Mai 2012, 08:32am

Catégories : #Culture - médias - Livres - expos - rencontres

L'Afrique du Sud exige le décrochage d'un tableau irrévérencieux

 

media_xll_4838457.jpg

 

La presse italienne a révélé vendredi de nouveaux documents confidentiels du Saint-Siège, trois semaines après que Benoît XVI eut mis en place une commission d'enquête afin de faire toute la lumière sur l'origine de fuites répétées au Vatican.

Un journaliste d'investigation, Gianluigi Nuzzi, est l'auteur d'un nouveau livre intitulé "Sa Sainteté, les dossiers secrets de Benoît XVI", à paraître samedi, où il reconstruit les luttes de pouvoir internes au Vatican. La presse a diffusé plusieurs passages de ce qu'il présente comme des fax authentiques.

Selon Sette, supplément du quotidien Corriere della Sera, il s'agirait en partie de documents qui arrivent chaque matin sur le bureau du pape et sont examinés par lui-même et son secrétaire particulier, Georg Gänswein. Le journaliste affirme avoir des sources internes dont il ne révèle pas les noms. Les documents les plus marquants portent sur une rencontre tenue secrète entre Benoît XVI et le président italien Giorgio Napolitano en janvier 2009, autour du thème cher au Vatican de la défense de la famille traditionnelle, et sur "l'affaire Boffo". L'ancien directeur de Avvenire, quotidien de la Conférence épiscopale italienne, Dino Boffo, avait été au coeur d'une polémique après de fausses révélations sur une prétendue affaire de moeurs homosexuelles qui l'avait contraint à démissionner en 2009.

Nuzzi affirme avoir reçu les documents dans un contexte de "silences, d'attentes et de précautions maniaques", par le biais de "boîtes aux lettres" situées en lieux sûrs. Le journal Libero retranscrit de son côté le témoignage d'un informateur de Gianluigi Nuzzi, qui lui aurait transmis "des centaines de documents". Sous le pseudonyme de "Maria", cet informateur se dit désormais "affranchi de l'insupportable complicité de ceux qui, tout en sachant, se taisent". Depuis le début de l'année, des documents confidentiels contenant des accusations de corruption dans la gestion du Vatican, dans l'application des règlements anti-blanchiment de sa banque, et dernièrement sur un prétendu complot contre le pape avaient fait la Une des journaux italiens.

 

Source: 7s7.be

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog