Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'astéroïde 2000 EM26 est porté disparu

Publié par wikistrike.com sur 19 Février 2014, 20:20pm

Catégories : #Astronomie - Espace

L'astéroïde 2000 EM26 est porté disparu

 

 

 

 

l-asteroide-2000-em26-a-manque-son-rendez-vous-cosmique-ave.jpgMardi matin, l'astéroïde 2000 EM26 était censé passé à un peu plus de 3 millions de kilomètres de la Terre. Mais l'objet n'a pas pu être observé par les astronomes qui n'en ont pas trouvé la moindre trace.

Mais où est passé 2000 EM26 ? Mardi, nous vous annoncions qu'un astéroïde avait encore une fois frôlé notre planète à une distance équivalant à 8,8 fois la distance Terre-Lune (soit environ 3,38 millions de kilomètres). Du moins c'était ce qui était censé se produire selon les calculs de la trajectoire de l'objet spatial, sauf que personne n'a pu observer 2000 EM26 et donc confirmer son passage.

Pour l'occasion, le site Slooh.com avait prévu une retransmission live de l'approche de l'astéroïde. Mais à l'heure prévue (autour de 2H GMT), les télescopes de Slooh installés dans les îles Canaries, n'ont pas réussi à repérer l'objet là où il était censé apparaitre. Pas une trace de roche, rien. Pourtant, l'astéroïde est de taille conséquente : environ 270 mètres de diamètre. Des dimensions qui lui valent le surnom de "Moby Dick", en référence à la mythique baleine du roman d'Herman Melville.

Normalement, les astronomes auraient donc dû l'apercevoir sans problème avec leurs télescopes modernes. Ils ne s'attendaient pas à scruter le ciel sans jamais rien voir apparaitre de semblable à ce qu'ils attendaient : nous avons perdu l'astéroïde, ont expliqué les spécialistes durant la retransmission. Suite à ce rendez-vous cosmique manqué, un avis de recherche a été lancé par l'équipe de Slooh.

"Nous appelons tous les astronomes amateurs à trouver cet astéroïde, en guise de récompense, nous afficherons leur réussite sur notre page d'accueil durant une année", a expliqué dans un communiqué Michael Paolucci, directeur de Slooh. 

 

Une disparition explicable ?

 

Mais où 2000 EM26 a t-il bien pu passer ? D'après les spécialistes, perdre un astéroïde est assez inhabituel dans la mesure où leur trajectoire et leur orbite sont régulièrement recalculés grâce à de multiples observations. Toutefois, pour 2000 EM26, c'est bien là que pourrait résider le problème.

Comme son nom l'indique, l'astéroïde a été découvert en mars 2000 et a été observé à quelque 32 reprises, selon Slooh, mais la dernière observation date de quelques jours après sa découverte, soit il y a 14 ans. Il n'est donc pas exclu que les calculs de la trajectoire et de l'orbite de 2000 EM26 ne soient plus valables et que l'objet ne soit donc pas passé là où on l'attendait. Il a bien pu passer plus loin que ce qui avait estimé, expliquant pourquoi il n'a pas pu être aperçu.

"Il peut avoir changer de direction et être dans une autre partie de l’espace", a expliqué l’astronome et auteur allemand Daniel Fischer repris par Universe Today. Selon le spécialiste, il y avait une approximation de 100 degrés dans les résultats obtenus grâce aux calculs. Mais les mesures réalisées lors des observations étaient peut-être aussi erronées.

Il n'est pas non plus exclu que la luminosité de l'astéroïde ait été plus faible que prévu, rendant son observation bien moins évidente. 

 

Des objets à surveiller

 

Pour Paul Cox et l'astronome Bob Berman, cette disparition prouve encore une fois qu'il est important de surveiller étroitement les astéroïdes et leur trajectoire. Une meilleure observation permettrait alors de mieux prédire les risques. "Découvrir ces objets géocroiseurs n'est pas suffisant. Comme nous avons vu avec 2000 EM26, tous les efforts qui viennent avec la découverte sont sans valeur à moins que des observations de suivi ne soient faites pour déterminer précisément leur orbite dans le futur", a précisé Paul Cox. 

 "Et c'est exactement ce que font les membres de Slooh, en utilisant des télescopes robotiques de notre site observatoire pour mesurer avec précision les positions exactes de ces astéroïdes et de ces comètes", a-t-il poursuivi. A défaut de trouver 2000 EM26, l'équipe de Slooh a d'ores et déjà annoncé la retransmission du passage d'un autre astéroïde, 2014 BR57.

 

Aux alentours de 2H GMT (soit 3H du matin heure française), l'objet dont le diamètre est compris entre 30 et 100 mètres, passera à côté de la Terre à une distance équivalant à 4,4 fois celle qui sépare la Terre et la Lune (environ 1,7 millions de kilomètres). (crédits photo : Slooh)

http://www.maxisciences.com/ast%e9ro%efde/l-039-asteroide-2000-em26-est-porte-disparu_art32025.html


Copyright © Gentside Découverte

Commenter cet article

OTOOSAN 24/02/2014 13:59


Entre temps ils ont nettoyé la lentille de l'appareil !!!

Laurent Franssen 21/02/2014 19:14


Ein
Stein 

pouet pouet 20/02/2014 00:28


on t'emmerde antoine !

Antoine 20/02/2014 00:23


Il y a deux périodes bénies dans la vie ou le sexe nous fout la paix, la vieillesse (enfin je l’espère, je n’y suis pas encore arrivé,
mais je fais des progrès notables)… et l’enfance.


Quand j’étais enfant, avant que le traumatisme de la puberté ne m’atteigne, je courais derrière un ballon,  je montais aux arbres,
je mettais des claques à mon frère qui me les rendait avec beaucoup d’allégresse, je lisais tout ce qui me tombait sous la main en n’en comprenant pas  la moitié, bref c’était le bonheur
total surtout pendant les vacances qui duraient une éternité. Le seul point noir dans ma vie étant qu’il fallait aller à l’école pour y être enfermé dans le but tout à  fait incompréhensible
d’essayer de m’apprendre quelque chose. L’avantage de l’école était qu’aux récréations, je retrouvais toute une série de copains et que l’on pouvait se mettre des claques, grimper aux arbres ,
courir derrière un ballon (voir plus haut)…


Pour plus de détail sur ma petite enfance, relire ‘Le Petit Nicolas » de Sempé et Goscinny ou le château de ma Mère de Marcel
Pagnol.


De l’autre côté de la rue, il y avait une autre école , réservée à une autre sorte d’enfants, habillées différemment,  qui en
général terminaient la journée aussi propres qu’elles l’avaient commencée et dont on nous disait qu’elles s’appelaient « des filles ».Je savais que cette  autre sorte d’enfants existait
puisque j’avais deux grandes sœurs plus âgées que moi à la maison, mais dans l’ensemble les relations entre les deux écoles étaient ténues et les invitations croisées dans les goûters
d’anniversaire assez rares en ces temps anciens. Mais je peux assurer le lecteur que s’il y avait une chose qui ne nous préoccupait pas, c’était « le sexe ». En fait, la puberté commençant à
roder , l’un de mes copains me raconta un jour sous le sceau du secret comment cela se passait entre un homme et une femme. Je sortis de cette conversation complètement certain que mon copain
racontait n’importe quoi pour se rendre intéressant.


Etait-ce bien? Etait ce mal? Je n’en sais rien, mais en tout cas je ne changerai pas mon enfance pour celle des petits garçons ou des
petites filles actuels (ou devrais-je écrire actuelles? Grave question, après tout le masculin doit-il toujours grammaticalement l’emporter sur le féminin?).


Et avoir une enfance heureuse est de loin le plus beau cadeau que des adultes puissent faire à un enfant…


En effet, dans ‘ » la Fabrique de Crétins » qu’est devenue l’Education Nationale, une série d’obsédés sexuels et de pédophiles enragés a,
à l’évidence, pris le pouvoir au Ministère et veulent à tout prix « informer » les pauvres gamins sur ce qui sera sans aucun doute la grand histoire de leur vie, LE SEXE. Le fait qu’une grande
partie de nos enfants arrivent en sixième en ne sachant ni lire ni écrire ni compter ne les préoccupe guère en revanche.


L’essentiel  c’est d’être certain, vraiment certain qu’à 12 ans, aucun d’entre eux  n’ignore rien de l’homosexualité, du
Kâma-Sûtra et de tous ces choix qui souffrent à eux.  Certes, On a les priorités qu’on peut…Et c’est cette volonté de ne rien laisser ignorer aux enfants des « choses de la vie » que
j’assimile  à de la pédophilie éducationnelle…


Qu’est donc que la pédophilie, la vraie ?


Apparemment un certain nombre d’adultes ne supportent pas cet  » âge de l’innocence » et cherchent à imposer leurs fantasmes sexuels
à ces innocents. Et les petites victimes en sortent abîmées à jamais. Et cela est monstrueux.


La pédophilie éducationnelle est bien sur différente. La relation physique n’est pas le but recherché. L’idée ici est d’introduire dans
l’esprit de l’enfant des informations appartenant au monde des adultes de façon à  ne rien lui laisser ignorer de ce qui l’attend plus tard.


Mais l’horrible chose est que l’enfant n’est pas équipé physiquement pour « traiter » cette information. Etre mis au courant de faits sur
lesquels on n’a aucune prise ne peut être que générateur d’angoisses et de troubles.


Ce que les pédophiles font souffrir aux corps des enfants, les pédophiles « éducationnels » le font souffrir   à leurs
esprits…Et cela est monstrueux également, comme le Christ nous le dit, sans ambages.


« Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait
mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer. »


Mathieu 18.6

lol 19/02/2014 23:15


où il a dévié de sa route et il nous fonce dessu comme la prédit les vikings


c'est pour ça qu'ils font style de pas l avoir vu...

ma grand mère elle a acheter un grille-pain 19/02/2014 21:54


hé bien, leur merde de cailloux sans intêret à du entrer en collision avec un autre cailloux de merde sans intêret, c'est quoi ?!! c les ET là aussi qui l'on fait disparaitre? quoi !! c nibiru
qui l'a atiré sur son orbite ? et alors on le vois plus le cailloux !! qu'est ce qui a !! vous voulez le voir tomber sur notre gueulle aller stopper les fantasmes les branleurs, tout ça c'est de
la merde en vrac pour loser et sans interet au vue des problème mondiaux actuel

Archives

Articles récents