Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’est de l’Ukraine s’enflamme: Kharkov exige un référendum, le QG du procureur de Donetsk pris d’assaut

Publié par wikistrike.com sur 18 Mars 2014, 07:45am

Catégories : #Politique internationale

 

 

L’est de l’Ukraine s’enflamme : Kharkov exige un référendum, le QG du procureur de Donetsk pris d’assaut


 

 

20140316-Manif-Est-Ukraine2.jpgLes  à Kharkov, au nord-est de l’, ont fait appel à la Russie pour faire passer à l’ leurs revendications pour un référendum sur la fédéralisation, pendant qu’au même moment des centaines de  prenaient d’assaut à Donetsk le bureau du procureur demandant la libération d’un «gouverneur» local.

Alors que la  vient de décider de son avenir dans un référendum, , l’est de l’Ukraine a été marqué par une nouvelle série de rassemblements pro-russes.

A Kharkov, deuxième ville du pays, entre 1500 et 3000 manifestants se sont rassemblés sur la place centrale exigeant un référendum pour la fédéralisation de l’Ukraine.

«Notre ville, bien qu’Ukrainienne,  a été  et le restera. Nous sommes prêts à vivre dans le même pays, mais à nos conditions », annonçait du haut d’un podium un des militants, Yury Apukhtin , leader du mouvement Plate-forme civique, selon l’agence Itar-Tass.

Après ce qu’ils appellent «assemblée populaire», la foule des manifestants – scandant des slogans pro-russes et portant un énorme drapeau tricolore de 100 mètres de long – s’est dirigée vers le consulat général de Russie où ils ont remis une lettre adressée au président Vladimir .

http://rt.com/news/ukraine-kharkov-rights-donetsk-202

Les manifestants, au nom de l’ensemble de Kharkov, ont demandé à Poutine de « garantir leurs droits et leurs libertés » et de faire parvenir à l’Organisation des Nations Unies leurs exigences concernant un référendum sur la fédéralisation, qu’ils prévoient pour le 27 Avril, a rapporté le site web de Ukrainian National News (UNN). Par ailleurs, les militants ont demandé le déploiement d’une force de maintien de la paix russe dans la région de Kharkov, ajoutant qu’ils craignent pour leur vie et leurs biens.

Les manifestants sont ensuite allés aux abords du consulat de Pologne, pour protester contre l’ingérence occidentale dans les affaires ukrainiennes.

Les manifestants de Kharkov ont également pillé les bâtiments abritant les bureaux des organisations radicales nationalistes, dont ceux du groupe Secteur Droit, selon Interfax-Ukraine. Les militants ont fait irruption dans le bâtiment, ont sorti des livres et des symboles nationalistes et les ont brûlés.

Des militants pro-russes brandissant des drapeaux russes géants pendant leur rassemblement dans la ville orientale ukrainienne de Donetsk le 16 Mars 2014. (AFP Photo / Alexander Khudoteply)

Des militants pro-russes brandissant des drapeaux russes géants pendant leur rassemblement dans la ville orientale ukrainienne de Donetsk le 16 Mars 2014. (AFP Photo / Alexander Khudoteply)

Manifestation à Donetsk exigeant la libération du «gouverneur du »

Plusieurs milliers de manifestants pro-russes sont descendus dans les rues à Donetsk, une grande ville industrielle dans l’est de l’Ukraine.

Les manifestants ont exigé que le Parlement, la Verkhovna Rada, « retire du pouvoir le Cabinet illégitime et annule sa décision, » a cité l’agence Itar-Tass. Ils demandent également la création d’un nouveau gouvernement de coalition, dont la composition serait approuvée par le peuple. Les manifestants ont dit qu’il était nécessaire de revenir à l’accord du 21 Février sur le règlement de la crise, qui a été signé par le président déchu, Viktor , et les dirigeants de l’opposition et prévoit des élections parlementaires et présidentielles anticipées.

Entre autres, ils exigent que la  obtienne le statut de seconde langue officielle, et qu’une enquête soit menée sur les meurtres des agents des forces de l’ordre et des manifestants sur la place  en Février à Kiev.

Affrontement entre des manifestants pro-russes et la police lors d'un rassemblement à Donetsk le 16 Mars 2014 (l Reuters / Stringer)

Affrontement entre des manifestants pro-russes et la police lors d’un rassemblement à Donetsk le 16 Mars 2014 (l Reuters / Stringer)

Une foule de près de 2.000 personnes aurait pris d’assaut le bureau du procureur régional, demandant la libération du « gouverneur du peuple » Pavel Gubarev. Le militant politique – qui a été spontanément proclamé gouverneur lors d’une manifestation le 1er Mars – a été arrêté le 6 Mars sur des accusations de violation de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, prise de pouvoir, et saisie des bâtiments du gouvernement.

Les manifestants ont fait irruption dans le bâtiment, brisé des fenêtres, arraché et jeté le drapeau national ukrainien et l’ont remplacé par le russe, selon Interfax.

Les militants seraient également entrés dans le bureau d’une société appartenant à l’oligarque Sergey Taratuta, le chef de l’administration régionale désigné à ce poste par les autorités de Kiev. Les protestataires ont déclaré qu’ils considéraient que le gouverneur était illégitime, a rapporté RIA Novosti. N’ayant pas trouvé Taratuta dans le bâtiment, les manifestants se sont ensuite dirigés vers le bureau de l’administration régionale.

Pendant ce temps, Kiev a envoyé du matériel militaire lourd à la frontière avec la Russie. Des militants dans les régions de l’Est de l’Ukraine, comprenant Donetsk et Lugansk, auraient bloqué les trains transportant le matériel militaire provenant des parties centrale et occidentale de l’Ukraine.

Les militants pro-russes brandissent des drapeaux russes et des drapeaux aux couleurs du ruban de Saint-Georges, une décoration militaire russe, au moment où ils prennent d'assaut le bureau du procureur dans la ville ukrainienne de Donetsk le 16 Mars 2014 (AFP Photo / Alexander Khudoteply)

Les militants pro-russes brandissent des drapeaux russes et des drapeaux aux couleurs du ruban de Saint-Georges, une décoration militaire russe, au moment où ils prennent d’assaut le bureau du procureur dans la ville ukrainienne de Donetsk le 16 Mars 2014 (AFP Photo / Alexander Khudoteply)

Traduction Avic pour Réseau International

http://rt.com/news/ukraine-kharkov-rights-donetsk-202

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents