Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’été de la désinformation : La soucoupe volante de juillet et la descendance d’Adamski

Publié par wikistrike.com sur 5 Septembre 2013, 06:51am

Catégories : #Insolite - étrange et bêtise humaine

L’été de la désinformation : La soucoupe volante de juillet et la descendance d’Adamski

 

 

Un été sans annonce de soucoupe volante aperçue quelque part dans le ciel, ce n'est pas un été. Remarquez, ça semble avoir été plutôt calme cette année. C'est en Chine qu'on a dû aller chercher "la news qui fait le buzz" chez les apprentis journalistes. Un engin volant à six lumière rotatives... mais qui n 'aura pas le temps de faire parler beaucoup de lui comme OVNI : on découvrira très vite derrière une réalité plus prosaïque et surtout plus commerciale. C'était moins drôle que ce qui s'était passé en juin, avec la découverte du corps d'un alien tellement mal fabriqué que c'en était devenu risible. L'occasion de revenir sur le must du genre soucoupe, ou de la mère de toutes les soucoupes volantes pour paraphraser le langage guerrier : celle d'Adamski, bien sûr, qui a été récemment totalement élucidée. Sale temps depuis pour les fameuses soucoupes nazies, toutes copiées sur son modèle, et qui n'ont bien entendu jamais existé... sauf pour certains bonimenteurs, dont un superbe cas d'espèce décrit ici-même (encore plus fort que JPP*, ce qui n'est pas peu dire !).

Ça a commencé comme ça : avec le site "Latest ufo sightings", qui en plein mois de juillet lançait une alerte sur un UFO/OVNI, avec une photo (floue, ici à gauche) montrant plusieurs lumières rotatives autour d'un objet invisible dans le noir de la nuit. L'engin sera perçu plusieurs soirs de suite au dessus de la rivière Huangpu à Shangaï. A cet endroit, on commençait à s'inquiéter un peu : en juin, un drôle d'événement c'était produit : un Boeing 757-200 d' Air China (le N°B-2856) effectuant le vol de Chengdu à Guangzhou s'était posé après que ses passagers et son équipage aient entendu un "bang" significatif, quelque chose ayant visiblement heurté l'appareil, comme le prouvait dès l'atterrissage le nez cabossé de l'appareil. Si pour cet événement on songe plutôt à un heurt avec un oiseau lors de l'atterrissage, pour le premier on se répand toujours en conjectures. L'OVNI ne fait aucun doute pour beaucoup... mais les théories soucoupistes n'auront hélas pas le temps de fleurir. Peu de temps aprèsl le même site effectue un "update" de sa page et annonce... sans rigoler que l'engin n'est autre qu'unnouveau service de livraison de gâteaux, imaginé par une boulangerie "InCake ". C'est en effet un petit drone téléguidé qui mesure 1,1 mètres de long et pèse 10 kilogrammes, qui se charge d'apporter la commande de gâteaux avec ses 6 hélices, chaque moteur possédant une Led en dessous de son fuseau. L'engin, est-il précisé, peut voler jusqu'à 100 mètres d'altitude ! Réalité ou simple concept (je doute de son efficacité réelle !), en tout cas, l'engin a volé et a permis de faire une jolie pub à la boulangerie concernée (à mon avis ça va en rester là car c'est ingérable dans la vie de tous les jours).

En Chine toujours, mais en juin, un autre hoax m'avait fait beaucoup plus sourire : celui d'un prétendu Alien découvert par un paysan chinois de la province de Shandong. Il est vrai que l'Alien mis au frigo et congelé avait une allure à faire sourire le plus blasé des ufologues. Selon notre bon paysan, le martien s'était bêtement électrocuté sur la barrière de son enclos. L'homme allait vite reconnaître devant la police qu'il avait lui-même fabriqué le mannequin à partir de caoutchouc, de colle et de frillage à poulailler. Mais le plus amusant, c'est qu'une fois arrêté par la police, il avait facilement admis que sa capture était un canular, mais certains théoriciens de la conspiration OVNI avaient continué à le croire et avaient même fait le rapprochement avec un autre cas de la province de Hubei, selon Yahoo Australie . Dans un site ufologiste reprenant l'info, ça donnera surtout une superbe perle  : "les internautes chinois sont, quant à eux, mitigés. Alors que certains penchent pour la thèse du canular, d’autres semblent persuadés de l’existence de cet extraterrestre et tentent désormais d’établir un lien entre l’extraterrestre de monsieur Li et l’apparition d’un OVNI, il y a peu, dans le ciel de la province de Hubei." On reste neutre, mais avec un petit ajout hilarant en dessous signé du rédac-chef : "Note : J’étais un de ceux à croire au canular, mais je commence à me poser des questions…. Et si c’était un vrai cadavre d’extraterrestre ?" Si ça en avait été un, pour sûr que votre serviteur aurait embrassé les ordres ou serait devenu pape, pour sûr !

Ces histoires de fabrication d'Aliens ou de fausses soucoupes volantes donnent évidemment envie d'évoquer la plus supercherie du genre (celle-là aussi été gratinée elle avait été révélée en 1991 déjà mais tout le monde l'a oubliée ** !), évoquée avec brio et beaucoup d'humour par André Gunthert dans son passionnant site "L'atelier des icônes". On ne peut mieux montrer depuis la tricherie fondamentale d'un Adamski qui se retrouve toujours cité comme témoin "crédible" d'une rencontre homme-extra terrestre. De nombreux ouvrages consacrés aux soucoupes volantes ont en effet été illustrés par une photo de la sienne. Celle ornant son ouvrage-clé, "The Flying Saucers have landed" ("Les soucoupes volantes ont atterri"), écrit en collaboration avec Desmond Leslie, rappelle Gunthert. "Tranchant avec les disques plats des premières “observations”, cette soucoupe à dôme, visiblement inspirée de celle du film à succès The Day the Earth stood still (Robert Wise, 1951), attise la curiosité. Malgré le flou qui affecte étrangement les documents originaux le caractère exceptionnellement détaillé des photographies d’Adamski en fait une source privilégiée de l’imaginaire ufologique aussi bien que de la science-fiction" écrit-il avec acuité. Et c'est vrai qu'elle possède un sacré look, cette soucoupe avec ses trois pieds sphériques (des balles de ping pong, sans doute, avaient servi pour la fabriquer). C'est une soucoupe ressemblante qui apparaîtra au générique de la série télévisé "Les Envahisseurs" (les pieds dépliables à la place des balles de ping-pong), en 1967, que j'ai ma foi regardé adolescent (j'avais adoré bien sûr !) L'auteur de cette page géniale affirmant que le dessin de l'engin était tellement "établi" ou reconnu partout qu'il est devenu bien APRES celui attribué au mythe de la soucoupe nazie (la "V7" ou "Haunebu"). Un mythe qui sera entretenu dans les années 70 par l'écrivain néonazi Ernst Zündel (qui avait aussi écrit de la science-fiction sous le pseudonyme de Christof ou de Mattern Friedrich !). L'engin n'a bien sûr jamais existé, Zündel l'ayant repris uniquement pour enjoliver son pan-hiltérisme faisant des nazis de super-inventeurs dotés d'un génie mécanique qui dépassait largement celui des alliés. A se demander pourquoi ils ont perdu la guerre, alors, en possédant pareils engins à "anti-gravité" !!! Les gens se sont-il aperçus que la plupart des ouvrages relatant de la fameuse Haunebu étaient le plus souvent le fait des négationnistes ? Par Zündel, le grand ami de Faurisson (***) ? Il ne semble pas, hélas ! Ou on se garde bien de le répéter.

Car la photo qui aura servi depuis 1953 à illustrer un nombre incroyable d'ouvrages de SF ou Ufologistes est un "fake" complet, réalisé avec des moyens fort simples. Mais qui n'ont été découverts que fort récemment : "plusieurs spécialistes avaient également estimé de longue date que ses photos ou ses films n’étaient que de grossiers trucages (cf. Marc Hallet, Le Cas Adamski, 2010), mais aucun n’avait réussi à en apporter la démonstration. Ce n’est qu’en avril 2012 que Joel Carpenter réussit à identifier la lampe à pétrole, modèle 1935, dont le couvercle avait selon toute vraisemblance servi de base à la construction de la maquette d’Adamski (voir ci-dessous). L’enquête se poursuit pour identifier ses autres composants, mais la preuve est faite dès maintenant que les objets photographiés en 1952 étaient de nature trivialement terrestre".

Ce qui n'empêche les bonimenteurs de continuer à en parler de façon parfois hilarante, en sachant qu'elle n'a jamais existé ailleurs que dans l'imagination des négationnistes, tel celui-ci : "Toute personne connaissant un tant soit peu la recherche militaire sait qu'il est impossible que certaines grandes puissances n'aient pas développé à leurs extrêmes limites militaires ces technologies expérimentées avec succès par des inventeurs civils. De plus, même si l'on rejette en bloc la totalité des clichés, plans techniques et témoignages sur les protos anti-G allemands et américains, il reste les observations établies de certains de ces véhicules de 1945 à nos jours (on se demande bien lesquelles !) . Par exemple, et ceci sans croire aucune des déclarations d'Adamski, on peut établir l'authenticité de deux de ses photos de soucoupe "vénusienne" (qui n'est pas un abat-jour art déco avec des balles de ping-pong, j'ai vérifié !). -manque de chance on a démontré le contraire, mais le monsieur l'ignore visiblement - Pour faire croire à l'objet, il va le décrire comme existant avec un type de moteur connu (par lui évidemment !) :"Cette soucoupe est à l'évidence un Haunebu II à moteur Shumann. Il existe trois autres clichés du même type, pris devant témoins entre 1957 et nos jours, qui sont authentifiés par des enquêtes irréprochables sur ces observations. Et je ne parle même pas de deux rencontres "du troisième type", bien documentées, où de très humains "extraterrestres" parlaient un dialecte allemand du Tyrol dans un des cas et l'anglais avec un accent allemand "à couper au couteau" dans l'autre, en descendant de leur Haunebu II ! " Ach, le fameux "VORTEX ANTIGRAVITIQUE", Hans, achtung !!! (****) , "Ach, la Haunebu à moteur Shuman, kolossale invention" , et "quel bô film nous avons fait, Hanz !" !!! Quand l'escroc Steven Greer (pourtant admiré ici-même) présentera une image de "soucoupe volante" ce sera à nouveau un écorché emprunté à la thèse de la soucoupe nazie (le document est de JPPetit, désolé, je ne partage en rien ces thèses fumeuses pour autant) !

Pour illustrer ses propos, notre spécialiste (*****) présente une photo de soucoupe, avec autour des "UFOMen". Comme cette illustration me donne très vite une impression de déjà vu, je retrouve vite son original : "c'est le haut en forme de dôme d'une cuve à vide 70 de long du laboratoire du Lewis Research Center, Cleveland, Ohio. Les trois techniciens présentés ici portant des vêtements de protection venaient de sortir de l'intérieur de la cuve où ils étaient allés faire le nettoyage dans une atmosphère toxique de mercure, après les essais de moteur ionique dans le réservoir. Lewis a depuis été rebaptisé le John H. Glenn Research Centeré. Une illustration détournée pour enjoliver un texte grotesque, que l'auteur appuie en interview avec l'exemple d'une "confidence" reçue personnellement "d'un alsacien engagé volontaire dans les Waffen SS, me donna un témoignage encore plus impressionnant. Il m'expliqua que, alors qu'il était basé à Augsbourg en 1944, il fut convoqué avec une vingtaine de ses camarades par son commandant S.S. Le commandant leur annonça qu'ils se rendraient le jour même à l'aéroport militaire d'Augsbourg pour sécuriser celui-ci durant un test ultra secret. Il leur précisa aussi que la moindre révélation sur ce qu'ils verraient serait sanctionnée par une exécution immédiate. Le témoin m'expliqua qu'il vit sortir d'un hangar, à 100 m de sa position, une soucoupe d'environ trente mètres de diamètre et quinze mètre de hauteur, en forme de cloche et surmontée d'un petit dôme. Elle émettait un faible sifflement ainsi qu'un bourdonnement d'abeilles. L'engin semblait flotter à deux mètres du sol en oscillant lentement. Il se dirigea lentement vers la piste de décollage puis s'éleva doucement verticalement jusqu'à cent mètres d'altitude en oscillant comme une feuille morte". Rond, qui tourne sur elle-même et qui siffle et bourdonne, j'ai bien une petite idée, mais je ne crois pas que ce soit la bonne (ici en image à droite)...

Notre "spécialiste" continuant toujours avec sérieux : "détail intéressant, l'engin de couleur noire devint lumineux en s'élevant, passant d'une luminosité bleue électrique à une couleur rouge grenat sur le côté et orange vif sous le dessous. Il accéléra ensuite à une vitesse foudroyante et disparut à l'horizon en deux seconde en émettant un "son d'orgue". L'engin réapparu dix minutes plus tard au dessus du hangar et chuta en feuille morte devant celui-ci avant de se plaquer au sol avec un bruit métallique sourd. Dès l'atterrissage, le témoin et ses camarades furent immédiatement rembarqués en camion vers leur caserne et ne purent approcher le prototype." Avec ça on touche le fond il me semble. Et on ne comprend pas pourquoi Hitler a perdu avec pareils matériels en sa possession (à noter dans les faux documents fournis pour étayer la thèse, grossièrement réalisés, les balles de ping-pong de la soucoupe d'Adamski devenues tourelles ventrales sphériques de tir, façon B-17 !) ! Personnellement, je préfère encore l'avion nazi d'Indiana Jones, découpeur de saucisson, tant qu'à faire...

L'individu qui tient ses propos plutôt incohérents "fait des conférences... sur les soucoupes nazies", et fait aussi des émissions de radio (sur Ici et Maintenant qui dérive identitaire chaque jour un peu plus  !). Il écrit également dans la revue "Top Secret", que je ne connaissais et que je viens de découvrir grâce à lui, ce qui m'a procuré des heures entières de rigolade, pour tout avouer ! Il s'appelle Jean-Marc Roeder, et sur les projets US supposés de type Aurora, je vous laisse découvrir sa prose à la fois délirante et surtout fort approximative : "il s’agit en réalité d’un avion prototype combinant une série de moteurs, de systèmes de propulsion différents : 4 super réacteurs entrent en phase de post combustion et de super post combustion au décollage, ce qui dégage des flammes de 90 mètres de long et qui permettent de propulser cet espèce d’aile delta allongée en peu de temps à 450 km/h. En bout de piste, soit à 5 km, l’avion se cabre et finit par décoller en pointant son nez à 72 degrés vers le ciel. Pas un seul être humain n’est supposé se situer dans un rayon d’un kilomètre de ce monstre car « les pulsations infrasoniques de l’avion sont mortelles à moins de 1000 mètres ». Après la phase de décollage de la piste, les 4 turboréacteurs s’éteignent et des statoréacteurs prennent le relais pour propulser l’avion à Mach 4 à une altitude de 40 km. Ensuite, des fusées intégrées aux statoréacteurs s’enclenchent à très haute altitude durant une dizaine de secondes ce qui amène l’engin à Mach 8 et à 60 km d’altitude. A cette altitude, le système de propulsion MHD (magnétohydrodynamique) s’enclenche et « plus de 100 mégawatts d’énergie électrique (135 000 cv soit l'équivalent de 13 locomotives GTEL Union Pacific, ou de 5 TGV) sont injectés dans les milliers d’électrodes recouvrant l’avion, l’entourant d’un plasma lumineux doré (d’où le nom d’Aurora) qui le fait ressembler à une étoile filante ». Un avion qui ferait des flammes de 90 m de long pour atteindre 450 km-h maxi, avouez que c'est soit un Titanic volant soit un biplan marchand au charbon... quant au 100 mégawatts, sachez qu'un 787 délivre 1 mégawatt et l'A380 600 Kw... en électricité interne : sacrée dynamo volante, hein, on n'ose imaginer la manivelle ou le pneu pour la mettre en fonction !

Parfois, on n'a même pas besoin de tout ça pour faire un bel OVNI, en plus : même pas la peine de lampe à pétrole à la Adamski : il suffit de lampes à bougies, devenues montgolfières de papier. La plaie du ciel ufologiquedepuis que la mode est apparue. Cela a été vu semble-t-il encore cet été à Hossegor, et cela avait été déjà été vu en mai dernier, à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne), phénomène cette fois-là tout de suite expliqué par le très sérieux Groupe d'Etudes et d'Information sur les Phénomènes Aérospatiaux Non-identifiés (GEIPAN/CNES). "Il s'en vend 60 000 en France chaque année" apprend-t-on dans l'article l'expliquant. M'est d'avis que des soucoupes oranges voyageant en groupe, on va encore s'en taper quelques unes dans les mois à venir.... allez, bientôt on parle d'une autre intox, en France toujours. Et celle-là, elle est gratinée, je vous le dis !
 
(*) Jean-Pierre Petit, pape français de la désinformation ufologique, rattrapé depuis par toute uneribambelle de beaux-parleurs qui lui font de plus en plus d'ombre. La guerre est déclarée : adieu les conférences payantes (remarquez, j'aime beaucoup la définition du "reptilien" donné par Monica Lewinsky dans son blog) !!! Quant à la Free Energy de Keshe, c'est fou ce que ça me rappele d'autres escrocs pendables... (bon ça ne sera pas en 2013 car ça sent le trop le Rossi, si je puis dire ...).
 

(**) marrant aussi c'est cet été qu'est ressorti le faux crash russe de Sverdlovsky... (avec la participation de Roger Moore, dont on ne sait ce qu'il avait pu toucher pour présenter ce bobard !).

(***) "Zündel fait partie, avec Georges Dietz des fondateurs du « White Power movement », un groupe raciste et nazi américain" note PHDN, en ajoutant en note : un extrait du "Dossier néo-nazisme" de Patrice Chairoff, Éditions Ramsay 1977, p. 361 et 386" : "Georges Dietz travaillait étroitement avec Gerhard Lauck, fondateur, en 1974, du NSDAP-AO, parti nazi international (Patrice Chairoff, op. cit., p. 386). Avec ces personnages nous sommes véritablement dans le cloaque du néo-nazisme pur et dur."

(****) qui se présente comme "docteur en physique", "astrophysicien" ici ici et en complet autodidacte plus loin (dans un site qui en dit long aussi sur ses liens.. idéologiques... il s'y décrit comme "physicien dans l’âme, spécialiste de l’antigravitation").

(*****) dans la prose de Roeder, cette perle véritable sur les prétendues soucoupes nazies :"Piloter de tels engins était extrêmement dangereux ne laissant pour ainsi dire aucune marge d’erreur. Certains engins ont quitté l’atmosphère terrestre tuant les pilotes qui n’avait ni combinaison, ni système adéquats pour l’espace. Le fait d’être en apesanteur dans l’engin, effraya plus d’un pilote parmi les élites de la LuftWaffe." C'est plus de trente ans trop tôt : pour info, nous dit Wikipédia, "Sigmund Werner Paul Jähn (né le 13 février 1937) fut le premier cosmonaute allemand (soit 7 ans avant Ulf Merbold, participant à la mission Columbia STS-9pour la RFA)". En 1976, il est sélectionné avec Eberhard Köllner pour s'entraîner pour devenir le premier cosmonaute du programme Intercosmos. Il s'entraîne à la Cité des étoiles près de Moscou pendant les deux années qui suivent, et finalement s'envole à bord du véhicule Soyouz 31 pour la station spatiale soviétiqueSaliout 6, et revient à bord de Soyouz 29. En tout il passe 7 jours, 20 heures, et 49 minutes dans l'espace".

 

Merci à André Gunthert pour son autorisation de reprendre des extraits de son site.

 

Source

Commenter cet article

incrédudule 05/09/2013 19:38


Vous dites : "Jean-Pierre Petit, pape français de la désinformation ufologique",


Pouvez vous étayer vos insinuations svp? Liens, ect, j'attends avec impatience vos documents.



Cordialement.

Dalek 05/09/2013 13:50


Qu'il y ait de la vie ailleurs dans l'Univers, oui c'est assez probable.


Mais de là à croire qu'il y a 50 soucoupes volantes par jour qui survolent les grandes villes, il y a quand même une grosse grosse différence.

Laurent Franssen 05/09/2013 13:44


toutes les images sont down.

lesage 05/09/2013 11:01


A vous entendre Dieu a créé l'homme unique dans l'univers et intelligent !!!! Arrêtez bande de nazes, bien entendu qu'il y a de la vie dans l'univers, bien entendu qu'il y a plus évolué que nous.
On vous a bien lobotomisé le cerveau pour vouloir faire croire des choses comme cela... Ou alors vous êtes un pion de la désinformation !

Archives

Articles récents