Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’étonnante découverte d’un chercheur russe sur les plantes, l’Astragale

Publié par wikistrike.com sur 20 Octobre 2013, 19:42pm

Catégories : #Santé - psychologie

L’étonnante découverte d’un chercheur russe sur les plantes, l’Astragale

 

 

 

arton1820-fc5ba.jpgEn 1947, le chercheur russe Nicolaï Lazarev s’aperçut qu’il existait une catégorie de plantes qui, consommées par l’être humain, augmentent sa résistance aux diverses sortes de stress :

  • stress nerveux, mais aussi attaques microbiennes, froid, chaud, blessures, malnutrition, etc.

    Il baptisa ces plantes "adaptogènes", dans la mesure où elles accroissent notre capacité à nous adapter à des changements d’environnement, en particulier lorsque celui-ci devient plus agressif.

    En langage moderne, on pourrait dire que les plantes adaptogènes travaillent comme des "coaches" de notre santé.

    Dans la médecine traditionnelle chinoise, la notion d’"adaptogène" existe depuis des milliers d’années sous le concept de "toniques supérieurs", qui régularisent les diverses fonctions et augmentent l’énergie.

    Mais les recherches de Lazarev permirent d’établir de façon scientifique que plusieurs plantes avaient cet effet fortifiant et parmi elles, une des plus intéressantes est l’astragale (Astragalus membranaceus).

     Une plante prescrite depuis des centaines d’années contre la fatigue

    L’astragale est sans doute la plus importante des plantes adaptogènes.

    Il figure dans la célèbre Chinese Herbal Medicine materia medica, le manuel de référence contenant 350 monographies sur les principales plantes utilisées en médecine chinoise. 
    L’astragale est prescrit depuis des centaines d’années contre la faiblesse générale, contre des maladies chroniques ou pour augmenter la vitalité. Il est aussi dûment répertorié dans la pharmacopée japonaise.

    « L’astragale est également devenu extrêmement populaire aux États-Unis, un engouement qui n’est pas un effet de mode puisque c’est depuis les années 80 que les médias en ont fait un sujet récurrent. »

     La recherche confirme

    Les recherches pharmacologiques portant sur l’astragale, nombreuses, ont identifié plusieurs ingrédients actifs qui expliquent les effets de cette plante, dont sa concentration exceptionnelle en polysaccharides immunostimulants.

    Ces composés agissent naturellement pour traiter des maladies liées à des déficiences immunitaires, en particulier grâce à l’activité immunomodulatrice de leur fraction F3.

    Mais l’Astragale contient bien d’autres composants actifs qui expliquent ses vertus fortifiantes : 
    saponines, flavonoïdes, acides aminés et éléments trace. En particulier, deux de ces composants, les saponines astragaloside iv et cycloastragénol, sont des substances anti-âge de pointe capables de stimuler la production de télomérase et donc de permettre aux cellules de dupliquer plus longtemps !

     La réalité rejoint ici la fiction.

    Malheureusement, le coût extrêmement élevé de leur extraction peut dissuader d’une plus large utilisation. L’extrait hydro-glycériné de la plante entière, plus abordable, renferme à dose réduite ces précieuses substances et offre également l’action synergique des autres composants.

     Des effets anti-âge importants

    Le système immunitaire décline avec l’âge ; les premiers signes apparaissent lorsque le thymus, une glande qui se trouve en bas de votre cou, commence à s’atrophier. En fait, cette diminution commence juste après la puberté mais elle devient de plus en plus perceptible avec les années.

    Le thymus perd peu à peu sa capacité à s’attaquer aux virus, aux bactéries ainsi qu’aux cellules cancéreuses. Et c’est là qu’intervient l’astragale. Cette plante stimule le système immunitaire de différentes façons. Elle augmente le nombre de cellules souches dans la moelle osseuse et le tissu lymphatique, et elle favorise leur développement en cellules immunitaires actives.

    Elle semble aider à faire passer les cellules immunitaires d’un stade "de repos" à une très grande activité. Elle aide également l’organisme à produire de l’immunoglobuline et stimule les macrophages, c’est-à-dire les cellules "mangeuses" de corps étrangers, qui protègent notre corps

     L’astragale peut également aider à activer les cellules naturelles tueuses et les lymphocytes T1, qui sont elles aussi les soldats de votre système immunitaire de protection.

     Meilleure protection contre les virus

    Des chercheurs ont montré que les polysaccharides de l’Astragale induisent chez l’animal comme chez l’homme la production endogène d’interféron. 
    Cela veut dire que le corps réagit mieux, et de façon plus efficace contre les infections virales.

    Des souris traitées avec de l’Astragale puis exposées au virus Coxsachie B3 et au virus japonais de l’encéphalite, ont des niveaux d’interféron et une production de macrophages significativement plus importants que ceux des animaux non traités.

     Effets positifs sur le système immunitaire des patients cancéreux et sidéens

    Les polysaccharides de l’Astragale améliorent aussi la réponse des lymphocytes de sujets normaux et de patients cancéreux. Ils renforcent l’activité des cellules naturelles tueuses (celles immunitaires) chez des sujets normaux et chez des patients souffrant d’un lupus systémique érythémateux.

     La fraction F3 des polysaccharides potentialise l’activité de cellules immunitaires de patients cancéreux ou sidéens.

     Enfin, on a montré que l’Astragale augmente la résistance aux effets immunosuppresseurs des médicaments de chimiothérapie tout en stimulant la production par les macrophages d’interleukine-6 et de facteur nécrosant des tumeurs.

    Chez des souris, des doses orales d’Astragale stimulent plusieurs aspects de l’immunité. On a montré que les polysaccharides de l’Astragale potentialisent l’activité antitumorale des interleukines-2 et l’activité des monocytes.

    L’astragaloside IV est présent en quantité infinitésimale dans la racine d’astragale (Astragalus membranaceus), qui tient une place particulièrement importante dans la médecine traditionnelle chinoise. Un procédé extrêmement complexe et couteux permet de l’extraire et de le concentrer pour en obtenir une quantité active. Les produits vendus dans le commerce comme poudre ou extrait d’astragale ne contiennent pas de quantité détectable d’astragaloside IV.

    L’astragale est prescrite depuis des centaines d’années comme tonique et pour traiter un large éventail de maladies, pour prévenir l’affaiblissement des malades et les protéger contre les infections. La racine d’astragale contient, entre autres, une série de glycosides cycloartane dénommés astragalosides I à VII. L’astragaloside IV est celui qui a été le plus abondamment étudié dans des centres de recherche en Chine et en Europe.

     ¤ Ces recherches ont entre autres indiqué que l’extrait de racine d’astragale et l’astragaloside IV ont des propriétés :

    • -Immunostimulantes : leur action s’exerce par différentes voies, et notamment en augmentant le nombre de cellules souches dans la moelle épinière et les tissus lymphatiques et en favorisant leur développement en cellules immunitaires actives ; stimulant la production d’immunoglobulines et les macrophages ; favorisant l’activation des lymphocytes T et des cellules naturelles tueuses.
    • Anti-inflammatoires qui ont été montrées sur certains modèles animaux. Sur des souris, la capacité de l’astragaloside IV à atténuer la progression de l’inflammation des voies respiratoires en cas d’asthme chronique a été constatée.
    • Antibactériennes : elles ont été mises en évidence in vitro sur Shigella dysenteriae, Streptococcus haemolyticus, Diplococcus pneumoniae et Staphylococcus aureus.
    • Antivirales : ils inhibent la réplication de certains virus comme la coxsackie, responsable de myocardites. Chez l’animal et chez l’homme, ils induisent la production endogène d’interféron et potentialisent son activité sur les infections virales.
    • Antioxydantes : in vitro, l’astragale a inhibé de 40 % la peroxydation lipidique. Cette propriété explique en partie les effets cardioprotecteurs et neuroprotecteurs de l’astragale et de l’astragaloside IV.
    • -Cardioprotectrices : des études ont mis en lumière des effets bénéfiques sur des sujets souffrant d’insuffisance cardiaque congestive ou d’angine de poitrine. Les extraits d’astragale ont une activité cardiotonique.
    • -Neuroprotectives : la médecine traditionnelle chinoise utilise l’extrait de racine d’astragale pour traiter des maladies neurodégénératives. Une étude a montré la capacité de l’astragaloside IV à protéger les neurones dopaminergiques (la dégénérescence progressive des neurones dopaminergiques est à l’origine du développement de la maladie de Parkinson).
    • -Protectrices contre la toxicité des chimiothérapies : L’extrait d’astragale renforce la résistance aux effets immunosuppresseurs des médicaments de chimiothérapie en incitant les macrophages à produire des interleukines 6 et des facteurs de nécrose tumorale.
    • -Inhibitrices de la formation des AGEs (produits de glycation avancée) impliqués dans les complications neuropathiques des diabétiques.
    • Astragaloside, grâce à ses multiples propriétés et, en particulier, à ses capacités immunostimulantes, anti-inflammatoires, antioxydantes et antiglycation, est un supplément anti-âge incontournable.
    • Ces propriétés exceptionnelles seraient dues à une capacité très particulière de l’astragaloside : celle d’activer la télomérase et ainsi, de ralentir le raccourcissement des télomères, allongeant par ce biais la durée de vie cellulaire. Le raccourcissement des télomères est, en effet, lié au vieillissement cellulaire et à l’apparition des maladies accompagnant le vieillissement.

    Les télomères les plus courts ont été observés chez des octogénaires. Par ailleurs, chez des personnes âgées de 60 ans et plus, la probabilité de mourir d’une maladie infectieuse ou d’une crise cardiaque parait être beaucoup plus importante chez celles ayant les télomères les plus courts. D’autre part, des études ont montré qu’en stimulant la télomérase il est possible d’accroître de façon très importante la durée de vie des cellules.


    Références :

     

    (1). Jiao Y. et al., « Influence of flavonoid of Astragalus membranaceus’ system and leaves on the function of cell mediated immunity in mice », Zhongguo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi, 1999, 19:356-358. 
    (2). Wang D.C., « Influence of Astragalus membranaceus polysaccharide FB on immunologic function of human periphery blood lymphocyte », Zhonghua Zhong Liu Za Zhi, 1989, 11:180-183. 
    (3). Zhao X.Z., « Effects of Astragalus membranaceus and Tripterygium hypoglancum on natural killer cell activity of peripheral blood mononuclear in systemic lupus erythematosus », Zhonggo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi, 1992, 12:679-671. 
    (4). Yoshida Y. et al., « Immunomodulating activity of Chinese medicinal herbs and Oldenlandia diffusa in particular », Int. J. Immunopharmacol., 1997, 19:359-370.

     

    http://www.amessi.org/l-etonnante-decouverte-d-un-chercheur-russe-sur-les-plantes-l-astragale

    Commenter cet article

    Ayer Esher Ayer 20/10/2013


    " Malheureusement, le coût
    extrêmement élevé de leur extraction peut dissuader d’une plus large utilisation.  "

    Cultive la plante, ceuille la feuille, mange la feuille... sous-doués...

    toto524 21/10/2013


    Je confirme, si quelqu'un peut traduire ce vieux texte chinois sur les proprietes de cette plante.


    [URL=http://imgtiger.com/viewer.php?file=60318254719479883156.jpg][IMG]http://img4.imgtiger.com/images/60318254719479883156_thumb.jpg[/IMG][/URL]


     


    [URL=http://imgtiger.com/viewer.php?file=43494639348308631213.jpg][IMG]http://img4.imgtiger.com/images/43494639348308631213_thumb.jpg[/IMG][/URL]


     


    [URL=http://imgtiger.com/viewer.php?file=24552627243671159927.jpg][IMG]http://img4.imgtiger.com/images/24552627243671159927_thumb.jpg[/IMG][/URL]

    toto 21/10/2013


    http://imgtiger.com/viewer.php?file=60318254719479883156.jpg


     


    http://imgtiger.com/viewer.php?file=43494639348308631213.jpg


     


    http://imgtiger.com/viewer.php?file=24552627243671159927.jpg

    pao 21/10/2013


    essayez aussi le "pao pereira" ou "pau pereira"

    Archives

    Articles récents

    Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
    Suivre ce blog