Mardi 21 août 2012 2 21 /08 /Août /2012 15:06

L’Europe fait des réserves de pétrole alors qu’un conflit iranien se profile à l’horizon

 

 

oil-embargo.jpgLes gouvernements européens se hâtent de faire des réserves de pétrole brut et de carburant, soucieux à propos des nouvelles règles de l’UE et inquiets suite aux rumeurs selon lesquelles Israël serait en train de préparer une attaque contre l’Iran.

La Belgique et les Pays-Bas ont émis des appels d’offres pour l’importation de 250 000 tonnes de diesel et d’essence à livrer en septembre et octobre prochains, ont annoncé leurs agences.

La France a également acheté du diesel et conclu un contrat sur du brut cette semaine, alors que la Belgique continue d’accroître ses réserves.

« Il s’agit d’un nouveau soutien inattendu à la demande en pétrole [...] qui montre à quel point les inquiétudes géopolitiques à propos de l’Iran et de la Syrie entraînent une tendance à la hausse pour le pétrole, et ce même en l’absence d’une réelle interruption de l’approvisionnement », a déclaré Seth Kleinman en charge de la recherche énergétique chez Citi.

Tensions en Iran

Les gouvernements européens semblent se préparer à de nouvelles interruptions de l’approvisionnement au Moyen-Orient, alors que la pression monte entre Israël et l’Iran quant au programme nucléaire de Téhéran.

Les médias israéliens ont rapporté que le premier ministre, Benyamin Netanyahou, avait décidé de lancer une attaque contre les installations nucléaires iraniennes à l’automne.

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a réagi vendredi, qualifiant Israël de « tumeur cancéreuse » n’ayant pas sa place dans l’avenir du Moyen-Orient, ce qui a entraîné une vive réaction de la part de la haute responsable des affaires étrangères de l’UE, Catherine Ashton.

Mme Ashton dirige les négociations pour les six grandes puissances (les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne) qui tentent de persuader l’Iran de faire marche arrière sur son programme nucléaire, à coup de sanctions économiques et de diplomatie. Ils craignent que le programme nucléaire de l’Iran ait pour objectif de produire des armes, bien que Téhéran martèle que ses intentions sont pacifiques.

Directive européenne sur les réserves de pétrole

Les réserves des différents pays font l’objet d’une attention accrue, dans la mesure où les rumeurs vont bon train quant à la possibilité que les Etats-Unis et d’autres gouvernements occidentaux libèrent des stocks pétroliers pour faire baisser les prix et éviter que des coûts énergétiques élevés ne portent atteinte aux sanctions prises contre l’Iran.

Une directive européenne adoptée en 2009 et qui vise à atténuer l’impact des crises d’approvisionnements oblige les membres de l’UE à disposer de réserves équivalant à 90 jours d’importations journalières moyennes nettes, soit 61 jours de consommation intérieure journalière moyenne. La date butoir est le 31 décembre prochain.

Un tiers des réserves doivent être maintenues sous la forme de produits, selon cette directive.

« Nous sommes en train de constituer des réserves pour respecter nos obligations stratégiques conformément aux nouvelles règles de l’UE », a déclaré Alain Demot, directeur général de l’organisation belge Apetra. Il a ajouté que d’autres appels d’offres seraient publiés dans les mois à venir.

Apetra a expliqué que son appel d’offres concernait 57 000 tonnes de diesel et qu’il avait été attribué jeudi (16 août). L’organisation a annoncé qu’elle avait publié un appel d’offres sur le brut et que 900 000 barils de pétrole brut seraient livrés avant la fin du mois d’août dans les réserves belges situées à Wilhelmshaven en Allemagne.

L’agence néerlandaise COVA a déclaré qu’elle avait publié un appel d’offres pour l’importation de 200 000 tonnes d’essence et qu’elle avait déjà attribué une partie de ce volume.

SAGESS en France a affirmé avoir acheté 2 millions de barils de diesels, soit 267 000 tonnes, avant la fin du mois de juin pour respecter ses engagements européens. Elle a remporté cette semaine un appel d’offres sur l’achat de 2,1 millions de barils de Saharan Blend à livrer en septembre.

 

Source: Realinfos

Par wikistrike.com - Publié dans : Ecologie, conso, biodiversité, énergie
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés