Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'Europe sombre : Moody’s a décidé de procéder ce vendredi à l’abaissement des notes de 12 banques anglaises et 9 banques portugaises.

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 9 Octobre 2011, 08:24am

Catégories : #Economie

 

Vite-Discreditons-les-agences-de-notation-avant-quelles-nou.jpgMoody’s a décidé de procéder ce vendredi à l’abaissement des notes de 12 banques anglaises et 9 banques portugaises.

 

Il existe sans aucun doute des liaisons dangereuses entre le risque souverain et le risque bancaire. L’agence Moody’s vient de nouveau de le montrer aujourd’hui.

 

L’institution a décidé d’abaisser vendredi d’un ou deux crans la note de douze banques britanniques. Parmi les grands établissements concernés, nous trouvons Lloyds Banking Group et Royal Bank of Scotland tous deux renflouées par l’Etat durant la crise de 2008-2009 mais aussi, Santander UK et Nationwide Building Society.

 

Barclays, HSBC et Standard Chartered ont toutefois été épargnées.

 

La décision de l’agence américaine tient compte d’une diminution de la probabilité d’un soutien financier du gouvernement britannique en cas de besoin. Pour l’agence, le gouvernement britannique continuera probablement à apporter un certain niveau de soutien aux institutions financières d’importance systémique (SiFi), mais devrait  laisser désormais certaines petites institutions faire faillite en cas de difficultés financières.

 

Mardi 17 août, Moody’s confirmait dans son bulletin trimestriel « Aaa Sovereign Monitor » la note AAA du Royaume-Uni mais indiquait que sa marge de dégradation avait augmenté compte tenu des défis budgétaires auxquels devait faire face le pays.

 

Par ailleurs, Moody’s a également déclassé les notes de neuf banques portugaises en raison d’un risque accru pesant sur leurs actifs lié à la faible perspective de croissance économique du Portugal,aux mesures d’austérité engagées par Lisbonne,  à un accès réduit au marché de financement de gros.

 

Le 5 juillet dernier, l’agence avait abaissé de quatre crans la note souveraine du pays, de Baa1 à Ba2. Le Portugal était alors considéré comme pouvant faire face à ses engagements, mais entrait dans la catégorie de l’investissement « spéculatif » , autrement dit risqué. Moody’s jugeait croissant le risque que le Portugal ait besoin d’un second plan d’assistance financière avant d’être en mesure de se financer lui-même sur les marchés internationaux.

 

Source: easybourse.com

 

 

Archives

Articles récents