Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’identité de l’officier de la CIA responsable dans l’affaire du 11/9 et des tortures est maintenant connue

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 4 Octobre 2011, 23:01pm

Catégories : #Politique internationale

L’identité de l’officier de la CIA responsable dans l’affaire du 11/9 et des tortures est maintenant connue

Malgré les pressions et les menaces de poursuites proférées par la CIA, les deux réalisateurs Ray Nowosielski et John Duffy viennent de publier sur leur site SecrecyKills.com l’identité d’un des deux agents au coeur des dissimulations d’informations sur certains pirates de l’air présumés avant le 11-Septembre. Le nom du 2e agent en cause a été diffusé par erreur pendant quelques heures, puis retiré. Nous répercutons ce retrait, sans doute provisoire, et relayons ici l’article paru sur le site de la lanceuse d’alerte Sibel Edmonds.

 

Le jeu trouble de certains agents de la CIA avant le 11-Septembre,
révélé par un documentaire de 2 journalistes américains " Who is Rich Blee?"

 


L’identité de l’officier de la CIA responsable dans l’affaire du 11/9 et des tortures est maintenant connue

paru sur le blog de Sibel Edmonds BoilingFrogs, le 12 sept., mis-à-jour le 22 sept. 2011

Le site BoilingFrogs vient de confirmer l’identité de l’analyste de la CIA au cœur de l’affaire désormais connue de l’échec du Renseignement US avant la tragédie du 11/9.  Son nom estAlfreda Frances Bikowsky et elle occupe actuellement le poste de directeur de l’unité “Global Jihad” à la CIA. Au travers de trois sources d’information et de documents crédibles, nous avons pu recouper les précédents postes occupés par Mme Bikowsky, et sommes remontés jusqu’à ses tout débuts à la CIA, lorsqu’elle commença comme analyste pour le « Soviet Desk », puis comme l’un des officiers à  l’Alec Station de la CIA (la "station Ben Laden"), ensuite à son rôle central et à sa participation directe dans les affaires de tortures, de « renditions » et de sites secrets de la CIA (black sites), et enfin à son poste actuel comme directeur de l’unité Global Jihad de la CIA.

Les producteurs Nowosielski et Duffy ont maintenant publié les deux noms sur leur site. Ils ont en effet identifié le 2e coupable comme étant M.A.C [NdT - ce 2e nom a été diffusé par erreur lors d’une première version, puis retiré sur pression des autorités]. Nous n’avons pas encore pu obtenir confirmation par d’autres sources à son sujet, et nous y travaillons actuellement.

Alfreda Frances Bikowsky est la personne décrite dans le livre de la journaliste du New Yorker, Jame Mayer “The Dark side”, comme celle s’étant rendue sur place pour assister aux séances de torture par simulations de noyade (Waterboarding) du terroriste Khalid Sheikh Mohammed sans en avoir reçu l’ordre. « Il ne s’agit pas d’un divertissement » lui auraient signifié ses supérieurs. C’est aussi elle qui est au centre de « l’incident al-Masri », au cours duquel un citoyen allemand innocent avait été enlevé par la CIA en 2003, et avait enduré d’horribles conditions [de détention] pendant 5 mois dans une prison afghane sans qu’aucune accusation n’ait jamais été avancée. AP l’avait qualifié de « l’un des pires incidents diplomatiques lors de [cette] guerre au terrorisme conduite par les USA. »

L’administration US actuelle, tout comme la précédente, semble considérer l’implication directe d’Alfreda Frances Bikowsky dans des obstructions intentionnelles, des actes de dissimulation délibérée, des mensonges au Congrès, et la supervision de pratiques de tortures, d’enlèvements et de « renditions » (transferts), comme autant de raisons de la promouvoir. Elle dirige désormais l’unité Global Jihad à la CIA, et est une proche conseillère du Président.

 

Source : reopen911

Archives

Articles récents