Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’impression 3D de métal liquide pourrait rendre réel le Terminator T-1000

Publié par wikistrike.com sur 10 Juillet 2013, 20:09pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

L’impression 3D de métal liquide pourrait rendre réel le Terminator T-1000

 

terminator-655x400.jpg

 

 

 

Si l’impression 3D va vraiment révolutionner la façon dont nous produisons les voitures, les ordinateurs, les armes ou encore les prothèses, le procédé n’en est qu’à ses balbutiements. Pour l’heure limité par le plastique, ce ne sera pas le cas avec ce processus d’impression capable d’expulser du métal liquide.  

Les chercheurs de la North Carolina State University se penchent actuellement sur une nouvelle génération d’imprimante absolument révolutionnaire. En effet, faire fondre des brins de plastique pour qu’ils puissent être matérialisés sous une autre forme ne nécessite pas une chaleur réellement impressionnante. En revanche, le métal…

C’est la toute la complexité de cette histoire. Nos scientifiques ont totalement contourné le problème. Au lieu d’imaginer un système de fours brûlants, ils ont créé un alliage métallique capable de passer de l’état solide à l’état liquide à température ambiante, pour ensuite se re-solidifier.

Composé à 75% d’alliage eutectique de gallium et à 25% d’indium, il offre une réaction étonnante à l’air pur. Une mince couche externe d’oxyde de gallium se forme, ce qui permet de le solidifier en surface quasi-instantanément. Quoi de mieux qu’un GIF pour saisir le phénomène de façon pertinente ?

Dingue hein !

Dingue  non ?!

Ce qui est intéressant avec cet alliage, c’est qu’il est souple et permet d’être moulé, en outre il est conducteur et donc particulièrement indiqué dans la création de composants électroniques.

En revanche, le maintien d’une forme spécifique suite à l’impression de ce métal exige la mise en place d’un processus délicat et d’une pression calibrée au pascal près, sans quoi, les formes pourraient s’effondrer, voire exploser. Effectivement, seule la surface est solidifiée. Promptement résumé… ça calme.

A l’heure H, utiliser cette nouvelle technologie pour imprimer un T-1000 ou même un simple trombone est toujours impossible. Toutefois, le potentiel est là !

sourcesNew Scientist
Gizmodo
Commenter cet article

Archives

Articles récents