Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'Inde veut offrir à manger à 800 millions de ses habitants

Publié par wikistrike.com sur 7 Août 2013, 08:58am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

L'Inde veut offrir à manger à 800 millions de ses habitants

 


riz.jpgN'y voyez aucun acte de charité, ils se sont juste rendus compte que les coûts entraînés par les maladies liées à la malnutrition  étaient beaucoup plus importants que celui de ce programme. (Chroniques de Rorschach)

 

New Delhi, correspondant régional. L’affaire traîne depuis quatre ans, mais le Parti du Congrès (centre gauche), au pouvoir à New Delhi, a brutalement décidé de hâter le pas. Mercredi 3 juillet, le gouvernement indien a adopté une ordonnance prévoyant d’étendre à 67 % de la population – soit 800 millions de personnes – un dispositif de sécurité alimentaire existant déjà dans des proportions plus réduites. 

L’Inde compte des centaines de millions de personnes mal alimentées, avec des répercussions graves en termes de santé, de développement et d’éducation. 

Cher au cœur de Sonia Gandhi, la présidente du Parti du Congrès qui se pose en conscience sociale de ce mouvement, ce programme allouera par mois et par famille – en fonction des revenus du foyer – entre 15 kg et 35 kg de riz, de blé et de millet à des prix subventionnés. Les trois quarts de la population rurale et la moitié des urbains seront concernés par ce plan ambitieux de solidarité, qui tombe à point nommé alors que le pays est entré en précampagne électorale. 

Les Indiens seront appelés à voter au printemps 2014 pour le renouvellement de l’Assemblée nationale, mais l’hypothèse d’une convocation d’élections anticipées enfièvre déjà la scène politique. L’exhumation subite de ce projet de loi sur la sécurité alimentaire, enlisé dans les sables parlementaires depuis quatre ans – il avait été une promesse solennelle du Parti du Congrès lors de la campagne de 2009 –, n’a fait qu’enflammer la rumeur sur une possible accélération du calendrier. 

« TRUC POLITIQUE PRÉCIPITÉ » 

Discrédité par le ralentissement de l’économie – le taux de croissance a décéléré à environ 5 % – et la multiplication de scandales de corruption, le Parti du Congrès flatte ostensiblement l’électorat populaire pour redorer son blason. L’opposition du Bharatiya Janata Party (BJP, droite nationaliste hindoue) n’a d’ailleurs pas tardé à dénoncer dans la dernière annonce gouvernementale « un truc politique précipité ». 

L’idée de renforcer le dispositif de la sécurité alimentaire s’est imposée comme de plus en plus pressante à partir du milieu des années 2000, alors que de nombreuses études montraient que le niveau de malnutrition demeurait très élevé en Inde en dépit de l’émergence économique du pays. En 2012, une étude de la Naandi Foundation avait fait sensation en évaluant à 42 % la proportion d’enfants âgés de moins de 5 ans souffrant d’insuffisance pondérale et à 59 % la proportion de ceux souffrant de retards de croissance « modérés » ou « sévères ». Le premier ministre, Manmohan Singh, avait alors qualifié ces chiffres de « honte nationale ». 

Certes, cette proportion se réduit au fil du temps, mais l’Inde est bien plus lente en matière de rythme d’amélioration de ses indicateurs sanitaires que des pays à la trajectoire économique comparable telle la Chine. Surtout, elle affiche des résultats bien pires que ceux de l’Afrique subsaharienne, où le niveau de malnutrition des enfants est inférieur d’un tiers voire de la moitié, à en croire la Banque mondiale. 

L’ordonnance gouvernementale de mercredi, si elle accélère la procédure, ne pourra pas faire l’économie d’une ratification par le Parlement, ce qui promet des débats houleux. Dans le climatpréélectoral ambiant, l’opposition n’ose pas trop attaquer le programme sur le fond – préférant dénoncer la méthode –, mais des voix s’élèvent chez les économistes libéraux et les milieux d’affaires pour s’inquiéter de la facture en termes de déficit budgétaire, voué à se creuser. 

PLAN D’ENVIRON 20 MILLIARDS DE DOLLARS 

Selon les diverses estimations circulant dans la presse, l’Etat devra débourser pour ce plan environ 20 milliards de dollars (15,5 milliards d’euros), soit une augmentation d’un tiers par rapport au système existant. 

Sur son flanc gauche, le Parti du Congrès est plutôt critiqué pour avoir édulcoré une version originale plus audacieuse. De leur côté, les experts appellent à remettre à plat un système qui a déjà prouvé son inefficacité en raison de la gabegie qu’il autorise. Entre l’approvisionnement de l’Etat auprès des agriculteurs – bénéficiant de prix subventionnés – et l’accès des consommateurs à ces produits bon marché s’est mise en place une chaîne d’intermédiaires ayant perverti le système. 

Selon un article de Kirit Parikh paru le 16 mars dans l’hebdomadaire Economic and Political Weekly, 10 % seulement du montant des subventions gouvernementales ont réellement bénéficié aux plus pauvres. La différence se répartissait ainsi : 19 % étaient captés par des groupes sociaux qualifiés de « non pauvres », 28 % finançaient les coûts de fonctionnement du système et 43 % étaient détournés. 

Le gouvernement devra impérativement s’attaquer à cette rente siphonnée par un véritable complexe d’intérêts acquis s’il veut améliorer réellement le quotidien des laissés-pour-compte de la croissance indienne.

 


Source : Le Monde 

Commenter cet article

XAAL 08/08/2013 18:10


@ houba houba


 


Ok ce sont de bonnes solutions, mais je doute que ce systeme soit possible avec le maintien d'une population de plus d'un milliards d'habitant rien qu'en Inde.

Laurent Franssen 08/08/2013 13:57


Tres bonnes reflexion Houba Hoube,
10 famille pour un paysan c'est un peu moisi, mais l'idee y est.

Notons qu'il ne faut pas negliger l'imagination , cela va de pair avec logique et raisonnement.

Voir spirit science - the human hidden history pour un eclairage supplementaire sur cette remarque. 

Houba houba 08/08/2013 13:45


La meilleure politique pour faire baisser la population, c'est de l'instruire. Tous les pays qui ont investi dans un meilleur niveau d'éducation ont vu leur courbe de natalité descendre.


Il est aussi démontré qu'un enfant bien nourri, je veux dire sainement assimile beaucoup mieux son instruction et s'en sort mieux sur tout ce qui est basé sur le raisonnement et la logique.

La question est: Nos pays veulent ils d'une Inde mieux nourrie, mieux instruite donc à même de réclamer un meilleur salaire.


Pourquoi pas 2 économies ? Une basée sur les ressources indispensables, avec des légumes gratuits pour tous, distribué au quotidien et une économie basée sur la transformation, donc payer si on
veut du plat déjà cuisiné, on ne paye que la technicité ou le savoir faire.


Pourquoi pas des alliances de voisins qui se mettent d'accord pour que leur budjet nourriture soit réinvesti chez un paysan qui ne se consacre qu'à ces mêmes familles ? Imagine 10 familles qui
réunissent leur pouvoir d'achat alimentaire pour financer un paysan bio sur petite surface qui leur fourni leurs légumes au quotidien. A raison d'un budjet moyen de 250 euros par famille, ça fait
un très bon salaire et de la très bonne nourriture.


Des solutions, il y en a des tonnes mais on écoute plus facilement ceux qui savent flatter nos oreilles. 

Laurent Franssen 08/08/2013 12:44


Vu qu'on etais 9 milliards et que le pic de singularite est passe , il n'y a rien qui nous empeche de retablir la situation.

Et contrairement a ce que tu dis Houba Houba a deja fais des proposition,

un peu de memoire ca aide.

*
On a tendance a etre intraitable avec quelqu'un d'intelligent , la ou pour la meme faute on pardonnera a un imbecile. 

Deckard 08/08/2013 12:17


Ca ferait pas de mal à la France ce type de loi, un gosse pas plus ! Ca coute trop cher et marre de voir des profiteuses !

XAAL 08/08/2013 11:38


d'ailleurs certains pays du tiers-monde ont déjà appliqué un politique nataliste de stérilisation des femmes après le second enfant, donc ce que je dit n'a rien d'irréaliste ou de ridicule.

XAAL 08/08/2013 11:36


houba houba, toi tu proposes de ne rien faire, ou plutôt de continuer à foncer dans le mur. Moi ca me convient, de toute façon au plus nous serons nombreux au plus la chute sera dure. Cette
population de 7 milliards ne vit que grâce à l'énergie bon marché tel que le pétrole et gaz, quand il n'y en aura plus il ne sera plus possible de compter les morts. Nous reviendrons à moins de
500 millions en très peu de temps. 


Il y a une surpopulation mondiale, et j'y inclus l'Europe, donc évite moi le discours moralisateur du méchant occidental qui affame les gentils habitants du tiers-monde.

Houba houba 08/08/2013 00:29


Mais tu n'as pas répondu à ma question.


Quels seront les critères pour la stérilisation ? La faim ?


Sachant que la France ne produit que moins de 10% de sa nourriture, si tous les pays pauvres nous traitaient avec le même égard que tu as pour eux, compte tu stériliser nos affamés ou les
convaincre à coup de bombardiers démocratiques qu'on a besoin de leurs travailleurs à bas coût et donc à faible pouvoir d'achat et en conséquences incapables de suivre l'évolution des prix liés à
la spéculation ?

XAAL 07/08/2013 23:11


Fleur de Diamant : 


qui a dit qu'on voulait comprendre les indiens (dont les hindous) ? 


Pas besoin de comprendre leur culture pour comprendre qu'une population 1.600.000.000 d'indiens concentrés dans un seul pays qui connait la pauvreté généralisée n'est peut pas être une bonne
idée. 

XAAL 07/08/2013 23:07


@ Laurent Franssen


 


1,6 milliards d'indien en 2050, ça aussi c'est exagéré...

Fleur de Diamant 07/08/2013 18:10


J'espère que ces dons alimentaires, ne sont pas issus des OGM. Parce que là, ce peuple est mal barré... Déjà qu'à cause de cette saleté beaucoup d'agriculteurs indiens se sont suicidés...


Ensuite, ce n'est pas parce qu'il y a une démographie importante dans ce pays, qu'il faut le stigmatiser. Chaque femme devrait être libre d'avoir ou pas un ou des enfants. Ils sont au-dessus de
ceux qui ont écrit des commentaires les stigmatisant. Hormis les musulmans (puisqu'il y en a), les hindous connaissent la réincarnation. Mais, c'est tout un programme de vies à vivre pour que
vous compreniez les hindous...

Houba houba 07/08/2013 17:25


Et quels devraient être les critères de stérilisation ? Avoir faim?

Laurent Franssen 07/08/2013 16:38


T'exagere XAAL...

XAAL 07/08/2013 16:31


oui, ca devrait être bouffe contre stérilisation forcée. 

lesage 07/08/2013 13:02


En France c'est l'inverse, c'est la bouffe qui rend malade !

Laurent Franssen 07/08/2013 12:56


Avoir des stocks en cas de disette, c'est bien .
Produire annuellement son requis, c'est mieux. 

Stanislas Bauer 07/08/2013 12:50


Dans un pays aussi surpeuplé, ce genre de politique devrait se faire moyennant un accord win-win: tu bouffes, mais tu ne fais pas d'enfants . Sinon, ce budget devrait grimper chaque année. Aider
les malheureux, oui ! Permettre à leur nombre d'augmenter, non !

Archives

Articles récents