Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'intensité des éruptions volcaniques dépendrait de la croissance des bulles dans le magma

Publié par wikistrike.com sur 19 Octobre 2012, 19:52pm

Catégories : #Terre et climat

L'intensité des éruptions volcaniques dépendrait de la croissance des bulles dans le magma

 

Etna-ejections-de-bulles-de-magma.jpgSelon des travaux menés par des chercheurs de l'Université canadienne de McGill, l'ampleur d'une éruption volcanique dépendrait des premières secondes de croissance des bulles dans le magma.

Pour le déterminer, le Pr Don R. Baker, du département des sciences de la Terre et des planètes et ses collaborateurs internationaux, ont simulé la formation de bulles dans la mousse de magma à l'intérieur des volcans en se servant de lasers pour chauffer du verre jusqu'au point d'ébullition.

La mousse de magma est connue comme l'un des principaux facteurs responsables des éruptions.Les scientifiques affirment qu'une meilleure compréhension de la formation de ces bulles aide à mieux saisir les mécanismes qui déclenchent les éruptions volcaniques.

À ce jour, les scientifiques n'ont toujours pas saisi entièrement ces mécanismes, mais ils savent néanmoins que les éruptions sont mues par l'expansion rapide de bulles formées par l'eau et d'autres substances volatiles emprisonnées dans la roche en fusion qui remonte vers la surface sous un volcan.

Ce phénomène peut être comparé à ce qui se produit lorsqu'on agite une bouteille de boisson gazéifiée avant de la déboucher.Ainsi, c'est l'influence réciproque de la croissance des bulles et de la libération de gaz qui détermine si le volcan, ou la boisson, produit une éruption violente ou libère lentement ses gaz.

La compréhension de la formation et de la croissance des bulles et de leurs effets sur les propriétés du magma fournit donc des renseignements qui aideront éventuellement, à mieux prédire l'ampleur des volcans.

En outre, les plus récents travaux du Pr Baker laissent à penser que la différence entre une petite et une grande éruption dépend des dix premières secondes de croissance des bulles dans la roche en fusion.

Pour en arriver à ce temps, les chercheurs ont examiné la croissance de bulles volcaniques en temps réel. Ils ont chauffé de la roche en fusion contenant de l'eau à l'aide d'un système de chauffage au laser mis au point en Suisse.

L'équipe a ainsi effectué la microtomographie X tridimensionnelle d'échantillons durant les 18 premières secondes de croissance de bulles et de moussage.

Les images obtenues ont permis : de mesurer le nombre et la taille des bulles, d'examiner la géométrie des contacts entre ces dernières et de déterminer le taux de libération des gaz et de diminution de la résistance de la mousse.

Les chercheurs ont constaté que des milliers de petites bulles au centimètre cube se forment initialement, piégeant ainsi le gaz, mais qu'elles coalescent rapidement en une mousse constituée de bulles plus grandes dont la résistance diminue rapidement parallèlement à une augmentation du taux de libération du gaz.

Tous ces changements se produisent au cours des 15 premières secondes de croissance des bulles. Les chercheurs ont ensuite cerné les conditions de formation et de croissance des bulles menant à leur rupture dans la roche en fusion.Ces résultats laissent à penser que des roches en fusion, ne contenant qu'une infime quantité d'eau pourraient produire de grandes éruptions dévastatrices.

Les auteurs de ces travaux publiés dans le magazine Nature Communications pensent qu'ils constituent un pas de plus dans notre capacité de prédire le type d'éruption selon la région volcanique.

Ces nouvelles connaissances montrent aussi, selon les chercheurs, la nécessité d'établir des réseaux de surveillance des volcans pouvant mesurer des changements rapides du flux et de la composition des gaz durant ces courts instants cruciaux.

 

Source: http://www.catnat.net/gestion-des-risques/gestion-risques-monde/connaissances-des-risques/14828-l-intensit%C3%A9-des-%C3%A9ruptions-volcaniques-d%C3%A9pendrait-de-la-croissances-des-bulles-dans-le-magma

Commenter cet article

Max 21/10/2012 17:01


Question; Si haarp peut réchauffer
l'atmosphère/ionosphère et qu'eux même disent qu'ils peuvent l'utiliser pour "scanner" le sous-sol de la terre, est-ce que haarp peut également réchauffer le magma et par conséquence créer des
tremblements de terre ou éruption volcaniques ? je sais que personne ici a la réponse mais ... pensez-y, ce n'est peut-être pas impossible.


Il y a peu de temps les gens se moquaient de ceux qui disaient que la terre etait ronde et ils éliminaient ces "illuminés"...


Il y a peu de temps les gens se moquaient de ceux qui disaient que la géo-ingénirie existait et ils disaient que c'était des illuminés...


Faut pas tout croire mais faut pas tout rejeter non plus.

Laurent Franssen 20/10/2012 09:04


Voila une etude intelligente et utile!

Vous serez gentil de ne pas tester sur notre planete, merci.

*

A ceux qui s inquieterais , je rapelle que leur esprit etrange qui s alarment des possibilites devastatrices de cette technologie obscurcissent etrangement d autres moyen bien plus simple de
provoquer le chaos.

Comme toujours il est question de volonte humaine , de faire le bien ou non.

Pour le moment on peut juste constater.

Moi je ne constate pas grand chose de mauvais la ou je vais, et c est tant mieux.

Reste les informations sur le monde , toujours acceuillie avec grand septicisme.

Comme dis Soral ,

- Le Mal regne sur le Monde , et nous sommes tous des menteurs a son service.

L inverse est vrai autant ^*^

LKP. 

Archives

Articles récents