Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'observatoire révolutionnaire ALMA fournit sa première image

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 4 Octobre 2011, 18:08pm

Catégories : #Astronomie - Espace

L'observatoire révolutionnaire ALMA fournit sa première image

 

 

ZZZZZZZZZZ.jpgALMA, un observatoire situé dans les Andes chiliennes est encore en phase de construction. Mais grâce à son télescope millimétrique, il a déjà livré une vue des Galaxies des Antennes, impossible à obtenir avec les télescopes oculaires ou même à infrarouge. Selon les chercheurs, ALMA devrait bouleverser nos connaissances et changer notre perception de l'Univers.

A

L’observatoire ALMA (pour Atacama Large Millimeter/submilliter Array) est né d’un partenariat entre l’Europe (et notamment la France avec l'Institut de radioastronomie millimétrique : IRAM), l'Amérique du Nord et l'Asie de l'Est. Bien qu’encore en phase de construction, il a d’ores et déjà fourni une image exceptionnelle des Galaxies des Antennes.

En effet, ces Galaxies des Antennes, en interactions les unes avec les autres, contiennent des nuages de gaz dense, dans lesquels les étoiles se forment et qui n'avaient jamais pu être observées grâce aux autres télescopes. Cependant, tout ceci ne devrait être qu'un avant-goût car dans les mois et les années à venir, ALMA devrait offrir des visions inédites du cosmos et permettre d'explorer les mystères et les énigmes de l'univers froid et des toutes premières galaxies, indique le site du CNRS.

Construit à 5.000 mètres d’altitude sur le haut plateau de Chajnantor dans le nord du Chili, ALMA est le télescope millimétrique le plus performant jamais mis au point. La première image qu’il vient de livrer en témoigne, même si le télescope n’utilise pas encore 100 % de son potentiel.

De jeunes étoiles et des trous noirs bientôt observés

Une fois la construction terminée, en 2013, ALMA totalisera 66 antennes, de diamètre variant entre sept et douze mètres, reliées entre elles par des câbles de fibre optique et pouvant être organisées dans diverses configurations. La distance entre les antennes sollicitées pourra varier allant de 150 mètres et 16 kilomètres, conférant ainsi à l’observatoire une capacité de zoom inégalée. Les données collectées par chaque antenne seront ensuite assemblées par un superordinateur, parmi les plus rapides du monde, spécialement créé pour ce projet et capable d'effectuer 17 billiards d'opérations par seconde.
ALMA sera chargé d’étudier les jeunes étoiles et les trous noirs supermassifs pour commencer. Ces derniers, jusqu'à présent invisibles à cause des nuages de gaz et de poussières qui les masquent, pourront être observés à travers l'obscurité galactique grâce au nouveau télescope. ALMA observera également les nuages de gaz présents dans les nébuleuses, ce qui permettra de mieux comprendre comment les galaxies se forment et comment les étoiles naissent.

 

Source : Maxisciences

Archives

Articles récents