Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’OCDE invite la France à supprimer les départements et fusionner les communes

Publié par wikistrike.com sur 22 Mars 2013, 07:44am

Catégories : #Politique intérieure

L’OCDE invite la France à supprimer les départements et fusionner les communes


 

carte-departements-france.jpgL’OCDE invite la France à supprimer les départements et fusionner les communes Dans un rapport, l’Organisation de coopération et de développement économiques s’étonne que l’Etat ne se mobilise pas plus pour faire le ménage dans les collectivités. Le sujet reste tabou face aux élus locaux, arc-boutés.

Marché de l’emploi, allègement du coût du travail, et bientôt les retraites… Comme ses voisins, la France déroule son agenda de réformes. Il est cependant un domaine où l’Hegaxone ne parvient pas à s’extraire du statu quo, même s’il est source d’éparpillement de la dépense et des compétences publiques : le millefeuille des collectivités locales. Ailleurs en Europe, les pays ont multiplié les réformes, parfois au prix d’une rationalisation drastique (division par 3 du nombre de communes en Grèce, par 2,5 au Danemark…) A l’heure où le gouvernement s’interroge sur les économies à réaliser en 2014, l’OCDE propose de s’attaquer à cette spécificité territoriale française par une formule polie : il faut « simplifier la structure des administrations infranationales », réclame l’organisation dans un rapport publié le 19 mars. 1800 habitants par commune en France, 5500 dans l’UE « En moyenne, une commune française compte environ 1 800 habitants contre 5 500 pour l’Union européenne et 55 000 au Danemark. L’intercommunalité, qui aurait dû permettre de rationaliser les dépenses entre communes, est venue dans les faits surtout ajouter un niveau supplémentaire à une organisation territoriale déjà complexe », explique le rapport. D’ici 2015, l’Etat a prévu de diminuer de 4,5 milliards d’euros les dotations aux collectivités locales. Dénoncé par les maires de France comme « un coup de massue sans précédent », l’OCDE salue au contraire l’action engagée : « La pression actuelle est de nature à encourager la mutualisation des services et de dégager ainsi des économies ». L’organisation va plus loin, en suggérant la fusion des plus petites communes et la suppression pure et simple du département. « Je ne suis pas le ministre de la décentralisation » L’opération générerait des « économies d’échelle substantielles », relève l’OCDE, sans toutefois chiffrer les gains potentiels. Sans nier cette analyse, le ministre de l’Economie préfère botter en touche : « Je ne suis pas le ministre de la décentralisation », évacue Pierre Moscovici, rappelant l’effort entrepris pour renforcer les pouvoirs des intercommunalités et des Conseils régionaux. « Pour le reste, nous ferons nos choix. » Pas plus de hardiesse à l’Elysée. Le projet de loi sur la décentralisation est une « réforme structurelle  qui vise à éviter les doublons, les superpositions », a assuré François Hollande lors du Conseil européen du 14 mars. Dans les faits, la décentralisation se fait à la carte, intronisant le principe de « chef de file », qui permet à tous les échelons de prendre sa part du gâteau sans qu’aucun ne disparaisse. Ce choix permet au département, fragilisé, d’affirmer son rôle dans l’insertion des personnes en difficulté, tout en essayant de récupérer d’autres compétences dans d’autres domaines. « Le département, échelon de proximité, a été désigné comme chef de file de la compétence touristique », se félicite l’Assemblée des départements de France dans un communiqué du 19 mars. « Cet engagement est la reconnaissance du rôle de pivot de développement homogène, d’aménagement équilibré et de solidarités assuré par les départements. » Les missions locales pilotées par les Régions ? Conseils régionaux, généraux, Etat… Tous se marchent sur les pieds quand il s’agit d’accompagner les chômeurs. La future gestion du Fonds social européen en est l’illustration même, écartelée entre ces trois acteurs qui se font concurrence. Pour remédier au chômage des jeunes, supérieur à 16 % en France depuis 30 ans, l’architecture française n’est pas des plus efficaces. « Depuis 1977, plus de 80 dispositifs de la politique de l’emploi ont été mis en œuvre en direction des jeunes », rappelle l’OCDE, au prix d’un empilement insupportable. « La Cour des comptes relate l’anecdote d’un délégué du préfet recensant au moins 21 dispositifs de recherche d’emploi dans une commune de la région Rhône-Alpes. Les intervenants, mal coordonnés, agissent en partie sur les mêmes périmètres, déplore le document. Ils sont parfois pilotés à des niveaux territoriaux différents, rencontrent des problèmes d’échange de données » (incompatibilité des systèmes informatiques, protection de données individuelles…) Pour plus de clarté, les missions locales, indépendantes les unes des autres, devraient être pilotées par la Région, estime l’OCDE, plutôt que par des élus très locaux. Elles intensifieraient leurs relations avec les centres de formation pour l’apprentissage afin d’y envoyer des jeunes, tout en leur apportant une réponse plus pertinente sur les offres disponibles en région.

Source : http://www.euractiv.fr/collectivites-locales/ocde-invite-la-france-a-supprimer-les-departements-et-a-fusionner-les-communes-18514.html
Copyright © EurActiv.fr

Commenter cet article

Hercobulus 22/03/2013 22:26


L'OCDE a raison sur le fond, il y a trop de niveaux administratifs territoriaux


et ça coûte cher à la nation, donc au contribuable. Cela fait des décennies


qu'on en parle en France et que des études coûteuses sont produites en


vain. La France est incapable de se réformer, paralysée qu'elles est par


sa bureaucratie et ses politiciens. La prochaine révolution nous redessinera


probablement une carte simplifiée, comme cela fut le cas pendant la


Constituante.

adam 22/03/2013 17:35


Premier pas vers la mondialisation NOM!

stereo 22/03/2013 11:03


Si on invitait l'OCDE à supprimer l'Europe, ce serait bien plus efficace !

lefriccestchic 22/03/2013 10:00


le seul but de l europe : effacer les cultures et repaires culturels/religieux des pays Européens, pour plus facilement remplacer l'ancienne population par les nouveaux arrivants du tiers monde,
leur laisser le droit de garder leur culture d'origine (même les y inciter) et en contre partie les payer avec un bol de riz (d'où la suppression de tous les acquis sociaux gagnés au cours du
siècle dernier par les europeens)


 


L'Europe est une supercherie, destinée à offrir la gouvernance aux banques et gros groupes privés

Holpagar 22/03/2013 09:15


Pas touche à notre France !

Archives

Articles récents