Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'origine de la vie océanique découverte ?

Publié par wikistrike.com sur 27 Décembre 2012, 17:20pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Les fumeurs noirs à l'origine de toute vie océanique sur Terre ?

 

 

les-fumeurs-noirs-ejectent-des-jets-brulants-a-plus-de-350-.jpgUne étude qui vient d’être menée laisse entendre que la vie des océans pourrait avoir pour origine les cheminées hydrothermales, ou fumeurs noirs, qui se trouvent dans les profondeurs océaniques.

Proches des dorsales océaniques, en raison de la tectonique des plaques, des sources hydrothermales se forment. On parle de fumeurs. Ces cheminées éjectent des jets brûlants de plus de 350 °C. Ceux-ci peuvent être blancs ou noirs, en fonction du fluide qu’ils éjectent. Les fumeurs noirs contiennent du soufre, du fer et du manganèse.

En 1977, le submersible américain Alvin avait découvert une multitude d’organismes à proximité de ces jets portant brûlants. Une surprise à l’époque où on pensait que la lumière, inexistante à de telles profondeurs, était indispensable à la vie. Les choses ont bien changé depuis puisqu’une étude menée par deux chercheurs envisage même que ces fumeurs noirs puissent être à l’origine même de la vie océanique.

En effet, les fumeurs mêlent de la roche, de l’eau, un fluide d’un pH supérieur à 7 et riche en hydrogène, tout ce qu’il faut pour favoriser l’apparition de la vie. Nick Lane de l’University College London et William F. Martin de l’université de Düsseldorf (Allemagne) avancent que les premières cellules vivantes sont apparues autour des fumerolles et se sont échappées par la suite pour se développer dans le reste de l’océan, rapporte futura-sciences.

Pour arriver à de telles conclusions, les deux chercheurs ont analysé des bactéries et des archées vivant dans des conditions extrêmes. "Leur biochimie semble émerger des conditions de vie au niveau des fumeurs", explique Nick Lane. Or, pour ce scientifique, la vie serait apparue grâce aux pompes ioniques des cellules, des protéines qui régulent le flux d’ions à travers la membrane cellulaire. Néanmoins, pour que ce flux ionique se fasse, il faut qu’il y ait un gradient, une différence de concentration, entre le milieu extérieur et la cellule.

Nick Lane et Bill Martin pensent ainsi que, lorsque l’eau à pH basique à proximité des cheminées entre en contact avec l’eau plus acide de l’océan, une variation naturelle de la concentration en protons se produit. Avec le sulfure et le fer présents sur les parois des fumeurs, une catalyse peut s’opérer convertissant du dioxyde de carbone et de l’hydrogène en molécules organiques. Ces dernières peuvent ensuite interagir pour donner des molécules essentielles à la vie, notamment des nucléotides et des acides aminés.

Conclusion, ces cellules minérales auraient abrité les premiers signes de vie sur Terre. Elles auraient entraîné des réactions biochimiques de base permettant par la suite aux protocellules de se passer des fumeurs.

 

Source: Maxisciences

Commenter cet article

Laurent Franssen 28/12/2012 08:49


Du SOUFFRE aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa*b

VADE RETRO SATANAS!!!

La vie c'est le DIABLE !!!

Je le savais!!

Mort a toute vie , OMGWTFBBQ!

Et C'est la faute des NOIRS! Jele savais aussi!

...

..

.

Je me fou de votre gueule...

j'aurais bien voulu voir vos tetes ^*^


Et sinon ca va ? Penser par vous meme ne vous donne pas trop mal au crane ? 

Archives

Articles récents