Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’U.S. Air Force insiste: Le virus Drone Cockpit Virus est juste une "Nuisance"

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 15 Octobre 2011, 08:37am

Catégories : #Politique internationale

 

L’U.S. Air Force insiste: Le virus Drone Cockpit Virus est juste une "Nuisance"

 

Traduit par Maverick

 

Air-force.PNG(NDT : Certains noms ont été laissés en italique quand leur traduction ne présentait pas d’intérêt particulier ou dénaturait le propos. Les liens hypertexte ont été traduits, mais respectent la redirection du texte original.)

 


L’U.S. Air Force a révélé de nouveaux détails, mercredi, à propos du virus (informatique) qui a récemment infecté les cockpits virtuels de sa flotte de drones. – Et insisté, contrairement à ce qu’en disent certains de ses personnels – sur le fait que l’infection était d’ores et déjà maîtrisée.

Dans un communiqué – La première reconnaissance officielle de l’existence du virus – l’Air Force insistait sur le fait que ce malware était  “plus une nuisance qu’une véritable menace opérationnelle.” La capacité des pilotes de drones à contrôler les appareils depuis Creech Air Force Base (Nevada ) “est restée intacte pendant cet incident.”

Les drones armés sont devenus le vecteur de référence pour les opérations américaines de surveillance et de frappe, sur divers théâtres d’opérations, tels que l’Afghanistan, le Pakistan ou le Yemen. Alors quand Danger Room a rapporté vendredi  que les spécialistes de la sécurité de Creech AFB venaient de passer les deux semaines précédentes à combattre une infection des cockpits distants des drones, il y eut presque instantanément un tollé médiatique.

Cela semble aussi avoir surpris la 24th Air Force, la division de l’Air Force censée être responsable de la sécurité informatique, comme de multiples sources associées aux réseaux informatiques de l’Air Force l’ont signalé à Danger Room.  “Quand votre article est paru,” a dit l’une de ces sources, “C’était comme : “Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ?””

Dans son communiqué de Mercredi(.docx), l’Air Force oppose un démenti formel, et assure que la 24th (Air Force, NDT) était parfaitement informée depuis le début.

“Le 15 Septembre, la 24th AF a détecté le malware et alerté Creech AFB à son sujet” , selon le communiqué. “L’Air Force a alors commencé à chercher l’origine du malware et à nettoyer les systèmes infectés.”

L’Air Force n’a pas dit si le nettoyage était terminé; en interne, ( insiders ) il se dit que l’infection a été particulièrement difficile à éradiquer, et qu’il a fallu reformater et remasteriser des disques durs.

(NDLR : Reformater = Rendre le disque vierge ; remasteriser = réinstaller tous les logiciels à partir d’une copie « maître »)

L’Air Force a néanmoins fourni quelques précisions sur le malware. Ils ont déclaré qu’il a été initialement détecté sur “une infrastructure réseau indépendante de support de mission, utilisant un système d’exploitation de type Windows.” (a stand-alone mission support network using a Windows-based operating system.”) Et l’ont catalogué comme un “credential stealer,” (un voleur de mots de passe, NDT) transmis par des disques durs portables. (Des spécialistes de la sécurité l’avaient précédemment classé comme un programme qui enregistrait les frappes des pilotes sur leur clavier. – NDT : un ”Keylogger” -) “Nos outils et nos procédures détectent ce type de malware dès leur apparition dans le système, empêchant la propagation,” a ajouté l’Air Force.

Ce malware “est d’un usage courant pour voler le log-in et le password de parieurs ou de joueurs en ligne comme Mafia Wars online,” rapporte Associated Press, sur la foi des déclarations anonymes d’un officiel de la Défense. Cet officiel n’a toutefois pas expliqué pourquoi les opérateurs de drones jouaient à Mafia Wars ou d’autres jeux du même genre, au cours de leurs missions.

“Il est d’usage de ne pas donner d’informations concernant la situation opérationnelle de nos forces,” A déclaré le Colonel Kathleen Cook, porte-parole de l’Air Force Space Command, dans le communiqué. “Nous avons néanmoins estimé nécessaire de déclassifier certaines informations relatives à ces évènements, pour que la population sache que le virus a été détecté et maîtrisé, et n’a aucun moment représenté une menace pour nos capacités opérationnelles ou le déploiement de nos drones.”

“Nous continuons à renforcer nos défenses informatiques,” a-t-elle ajouté, “avec les antivirus les plus modernes, et d’autres moyens, pour protéger les infrastructures de l’Air Force ressources et préserver notre capacité à remplir nos missions.”

Photo: USAF

Voir Aussi:

 

 

Maverick pour WikiStrike


----------------------

 

Original :

http://www.wired.com/dangerroom/2011/10/drone-virus-nuisance/

 

http://www.wired.com/dangerroom/2011/10/drone-virus-nuisance/

Archives

Articles récents