Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'UMP, c'est fini

Publié par wikistrike.com sur 25 Novembre 2012, 19:50pm

Catégories : #Politique intérieure

France/guerre des droites: Fillon saisit la justice après l'échec de la médiation Juppé

 

bain.jpg

 

 

PARIS - L'ex-Premier ministre François Fillon a annoncé dimanche qu'il allait saisir la justice après l'échec de la médiation d'un autre ancien Premier ministre, Alain Juppé, dans le conflit qui l'oppose à Jean-François Copé pour la présidence du principal parti d'opposition de droite.

Soucieux de sortir de l'impasse dans laquelle les coups de force successifs de Jean-François Copé ont plongé notre parti, je saisirai la justice pour rétablir la vérité des résultats et rendre la parole aux militants, a écrit M. Fillon dans un communiqué, peu après l'échec d'une rencontre avec M. Copé sous l'égide de M. Juppé.

Jean-François Copé porte seul désormais la responsabilité d'un échec qui touche notre parti et compromet, au-delà, l'image de l'action politique, ajoute M. Fillon, au point culminant d'un feuilleton politique inédit qui dure depuis une semaine.

Auparavant, M. Juppé avait annoncé l'échec et la fin de sa médiation entre François Fillon et Jean-François Copé, qui se disputent la présidence de la principale force de la droite française, l'Union pour un mouvement populaire (UMP), désormais au bord de l'explosion.

Jean-François Copé s'en remet pour sa part à une commission interne pour qu'elle proclame le nom du vainqueur de l'élection interne de dimanche dernier.

M. Copé, 48 ans, avait été proclamé lundi soir vainqueur par 50,03% (98 voix d'avance sur plus de 174.000 votants) du scrutin des adhérents de dimanche dernier. M. Fillon, 58 ans, a contesté ce résultat, parce que la commission d'organisation avait oublié de compter des bulletins des DOM.

Avant l'échec de la médiation Juppé, l'ex-président Nicolas Sarkozy s'était dit favorable à toute initiative qui peut permettre de régler la situation, a indiqué dimanche à l'AFP l'entourage de l'ancien président. Nicolas Sarkozy et Alain Juppé sont en contact téléphonique, ajoute-t-on.

Le ministre socialiste de l'Economie Pierre Moscovici a estimé dimanche que la crise qui s'approfondit au sein de l'opposition de droite n'était pas un bon signe pour la démocratie française, après la décision d'Alain Juppé de jeter l'éponge dans sa médiation.

 

Source: Romandie

 

Un groupe indépedant devrait voir le jour à l'Assemblée Nationale

Commenter cet article

Archives

Articles récents