Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'UMP est financé à hauteur de 33,4 millions d'€ par l'argent public

Publié par wikistrike.com sur 30 Décembre 2011, 10:34am

Catégories : #Politique intérieure

Le Parti socialiste est le plus richement doté, devant l'UMP

 

argent-partis-politiques-884167.jpgSans surprise, c'est l'UMP qui a disposé, en 2010, avec plus de 33 millions d'euros, du plus important financement public, selon le dernier rapport de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). La dotation étant calculée en fonction du résultat de chaque parti aux dernières élections législatives et du nombre de parlementaires affiliés, le parti présidentiel avait l'assurance d'une confortable rente jusqu'à la fin de la mandature.

Toutefois, les revenus des partis proviennent aussi des cotisations des adhérents, des contributions des élus, de dons, et c'est le Parti socialiste qui a engrangé les plus importantes recettes, disposant d'un total de plus de 55 millions d'euros, alors que l'UMP en a empoché moins de 50 millions.

LE PCF À LA TROISIÈME PLACE

"Les partis de gauche peuvent traditionnellement compter sur le soutien financier de leurs sympathisants et de leurs élus, alors que l'UMP compte davantage sur des appels de fonds", constate-t-on à la commission. De fait, les contributions des élus socialistes et communistes représentent plus de 15 millions d'euros de recettes annuelles pour chacun de leurs partis, soit 49,6 % de celles du PCF, troisième parti le plus riche avec 32 millions d'euros de recettes annuelles. Europe Ecologie-Les Verts doit à ses élus 23,5 % de ses recettes, soit plus de 2 millions d'euros, tandis que la contribution des élus UMP au financement de leur parti n'est que de 3,5 %.

Les extrêmes, à droite et à gauche, comptent sur les cotisations de leurs adhérents pour alimenter leurs comptes. Les finances du NPA dépendent, à plus de 52 % (1 159 182 euros), de ses militants ; 30 % au sein de LO ; plus de 22 % au FN.

Le Nouveau Centre, présidé par Hervé Morin, assure son financement par une association avec un parti polynésien, Fetia Api, grâce à un règlement applicable seulement en territoire d'outre-mer. Ce dispositif a assuré aux deux associés, en 2010, un total de plus de 1,4 million d'euros d'argent public, quasi intégralement transféré au Nouveau Centre. Pour légal qu'il soit, ce montage n'en contourne pas moins l'esprit de la loi.

E. N.Source: Le Monde
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents