Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'UNESCO rend son premier rapport sur les destructions à Tombouctou: Un carnage pire que prévu !

Publié par wikistrike.com sur 9 Juin 2013, 19:06pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

L'UNESCO rend son premier rapport sur les destructions à Tombouctou

 

 

 

certains-mausolees-ne-sont-plus-que-des-tas-de-gravats_6021.jpgAprès les nombreux saccages et profanations qui ont touché les mausolées et bibliothèques de Tombouctou, l'UNESCO a enfin pu constater l'étendu des dommages. Commis par des islamistes, ils sont plus nombreux et graves et que prévu. L'UNESCO reste pourtant déterminée à restaurer ces sites, dont certains sont classés au patrimoine mondial de l'humanité.

 La ville était un joyau du désert, mais l’insurrection de 2012 a été le théâtre de nombreux saccages et profanations à Tombouctou, au Mali. L’UNESCO a rendu le 7 juin son premier bilan depuis que la ville est de nouveau sous contrôle. Les dégâts sont encore plus importants que prévu, mais l’organisation compte bien retrousser ses manches pour restaurer les nombreux monuments et bibliothèques détruits.

"Les destructions causées au patrimoine de Tombouctou sont encore plus inquiétantes que ce que nous pensions, déplore le leader de la mission Lazare Eloundou Assomo du centre du patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous avons découvert que 14 des mausolées de Tombouctou, y compris ceux qui faisaient partie des sites classés au patrimoine mondial de l’humanité, ont été complètement détruits ainsi que deux autres à la mosquée Djingareyber.

 

" Victime d’une insurrection en 2012 "

 

Le monument emblématique El Farouk aux portes de la ville a été rasé, poursuit-il. On estime que 4203 manuscrits du centre de recherche Ahmed Baba ont été perdus et que 300 000 autres ont été évacués, principalement à Bamako. Ils ont urgemment besoin d’être protégés.

" Un soulèvement conjoint des Touaregs et d’islamistes a fait perdre le contrôle de Tombouctou au pouvoir central de Bamako. Depuis juillet 2012, et ce jusqu’à ce que les forces françaises reprennent la ville en janvier 2013, les islamistes se sont livrés à de nombreuses destructions de sites historiques ainsi qu’à des exactions envers la population. Les anciens mausolées et bibliothèques qui faisaient la fierté de la ville ont été considérés comme incompatibles avec la vision rigoriste de l’Islam des insurgés.

 

L’UNESCO déterminée à restaurer les monuments

 

Tombouctou a été un centre culturel, religieux et scientifique majeur de l’Afrique subsaharienne, avec entre autres sa très prestigieuse université de Sankoré. La ville eu un rôle considérable sous les empires du Mali et de Songhaï du XIIIe au XVIe siècle. Malgré les ravages de ces destructions volontaires Irinia Bokova, directrice-générale de l’UNESCO, a affirmé sa volonté de rendre sa splendeur à la ville.

 "Ce n’est pas qu’une question de réparer les dégâts, c’est une question de valeurs, affirme-t-elle. L‘UNESCO a sauvé les temples Égypte et reconstruit le pont de Mostar [en Bosnie-Herzégovine], l’UNESCO va reconstruire les mausolées du Mali."

Source: http://www.maxisciences.com/unesco/l-039-unesco-rend-son-premier-rapport-sur-les-destructions-a-tombouctou_art29776.html

Archives

Articles récents