Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La baisse des carburants, c'est fini. Ne fallait pas rêver...

Publié par wikistrike.com sur 11 Septembre 2012, 08:02am

Catégories : #Economie

 

 

La baisse du carburant, c'est fini. Ne fallait pas rêver 


cbc3f896-fbde-11e1-8a87-37b1cd8ed676-493x328.jpgLa baisse de 6 centimes obtenue par le gouvernement ne tient pas. Le diesel et le sans plomb 95 ont repris en moyenne 1,5 centime cette semaine. Pourtant, le pétrole n'a pas augmenté et l'euro s'est apprécié.

La promesse aura été de courte durée car le prix des carburants semble repartir à la hausse. Selon le site spécialisé Carbeo , sur la semaine écoulée, le litre de diesel a repris 1,4 centime d'euro (à 1,421 euro) et celui du sans plomb 95, 1,6 centime (à 1,61 euro). Ainsi, la baisse de 6 centimes d'euro, obtenue fin août par le gouvernement après plusieurs jours de négociation avec les acteurs du marché -moyennant un manque à gagner pour l'État et des marges rognées pour les distributeurs- n'a pas tenu longtemps.

Conformément à sa promesse de lutter contre la cherté des carburants, le gouvernement avait baissé fin août de 3 centimes par litre les taxes sur le gazole et l'essence, et négocié avec les industriels un coup de pouce supplémentaire d'un à trois centimes, selon leurs possibilités. Ces mesures doivent s'appliquer pendant trois mois, le temps pour le gouvernement de mettre en place un dispositif pérenne contre la cherté des carburants (sans doute sous la forme d'aides ciblées).

Malheureusement, le dispositif mis en place ne protège pas les automobilistes des évolutions des marchés du pétrole et des devises. Il ne garantit pas non plus que les distributeurs jouent le jeu.

Pour l'instant, les marchés ne plombent pas le porte-monnaie des consommateurs français. Sur le marché du pétrole, les cours sont restés stables la semaine dernière: à New York, le baril est resté autour de 96 dollars tandis qu'à Londres, le Brent s'est accroché à 114 dollars. Quant à l'euro, il s'est apprécié: aujourd'hui, l'euro vaut presque 1,28 dollar. Or un euro plus fort permet d'acheter le pétrole (libellé en dollar) moins cher.

 

Source: Le Figaro éco

Commenter cet article

Archives

Articles récents