Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Bibliothèque antique d'Alexandrie aurait-elle été détruite par les restrictions budgétaires et non par les flammes ?

Publié par wikistrike.com sur 22 Février 2014, 20:04pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

La Bibliothèque antique d'Alexandrie aurait-elle été détruite par les restrictions budgétaires et non par les flammes ?

 

 

decouvrez_la_veritable_histoir.jpg

 

 

La disparition de la bibliothèque antique d'Alexandrie est encore un mystère de nos jours. De nombreuses recherches archéologiques permettent d'en découvrir plus à son sujet, notamment sur sa disparition. En effet, pour beaucoup de scientifiques, les réductions budgétaires en sont la principale cause. Explications. 

La ville d'Alexandrie a été fondée par Alexandre le Grand lorsque celui-ci a envahi l'Égypte. Son successeur, Ptolémée Soter II a voulu y créer un musée inspiré de l'architecture grecque, comme le Lycée d'Aristote à Athènes. Il a ainsi fondé le Mousêion de l'académie Ptolémaïquequi attirera bon nombre de poètes, artistes et scientifiques à travers le monde. Le lieu devient finalement une bibliothèque « officielle » en l'an 283 avant Jésus Christ

 

Des savants du monde entier y ont consulté les manuscrits anciens, y ont donné des conférences, si bien qu'une centaine de chercheurs y ont résidé, tous frais payés grâce à des bourses versées par l'Égypte. Ils avaient pour but d'entretenir, de traduire et de copier les parchemins. Si bien qu'une succursale de la bibliothèque a été ouverte au temple de Serapis, que l'on appelait d'ailleurs communément la « bibliothèque de filles. » 

© inconnu

A l'inverse des nombreuses bibliothèques déjà existantes au sein des riches palais d'Alexandrie, ce lieu est entièrement public et est ouvert à toute personne qui pouvait se révéler être un savant digne de pouvoir y étudier. 

Il est dit que quelques centaines d'années plus tard, en l'an 47 avant notre ère, Jules César aurait incendié la bibliothèque en attaquant la cité d'Alexandrie et détruit de nombreux manuscrits. Mais un autre récit s'oppose à celui-ci et explique qu'il aurait en réalité brûlé plus de 40 000 copies manuscritesprêtes à être envoyées à travers le monde et stockées dans des ateliers qui n'avaient rien à voir avec la bibliothèque en elle-même. 

© inconnu

Au cours de l'histoire, d'autres incendies et émeutes ont eu lieu et ont laissé de nombreuses cicatrices dans la cité, notamment là où la bibliothèque a été construite. On dit d'ailleurs que celle-ci a été détruite en 272 après Jésus Christ lors de la bataille entre l'Empereur Aurélien et la reine Zénobie. Entre 391 et 415, de nombreuses guerres religieuses ont provoqué beaucoup de dommages sur le bâtiment de la bibliothèque, puis celle-ci a finalement été reconstruite et ses ouvrages endommagés restaurés. 

L'historien Heather Phillips explique dans un essai concernant la bibliothèque d'Alexandrie que sa destruction a été progressive : « En réalité, ce sont les hauts et bas financiers de la ville d'Alexandriequi ont provoqué sa perdition. Une grande partie de sa chute a été progressive donc, souvent causée par des aspects bureaucratiques et aussi un petit peu à cause des évolutions culturelles qui ont eu lieu au fil du temps. » 

© inconnu

Heather Phillips continue : « Par exemple, l'empereur romain Marc-Aurèle a suspendu les revenus du Mousêion en abolissant les allocations de ses membres et en expulsant tous les chercheurs étrangers. Alexandriefut aussi le lieu de nombreuses persécutions et d'actions militaires qui, bien que quelques-unes auraient été plus orientées vers le Mousêionou le Serapeum, ne pouvaient pas s'empêcher d'endommager la cité. Comment les institutions pouvaient espérer attirer et conserver parmi elles des chercheurs de la premières éminence lorsque la ville était continuellement un lieu de batailles et de conflits ? » 

Ce que le chercheur Phillips trouve intéressant concernant le déclin de la Grande Bibliothèque d'Alexandriec'est qu'il est énormément dû à la dégradation de la réputation de son centre d'apprentissage, elle-même provoquée par les événements tumultueux qui ont eu lieu au sein de la cité à travers les époques. Ce sont les chercheurs qui ont fait de la bibliothèque et de sa chambre ce qu'elle était, alors quand les responsables ont arrêté de verser de l'argent et interdit aux chercheurs étrangers d'accéder à la bibliothèque, cela a effectivement entravé toutes ses activités jusqu'à sa fermeture. Ces livres et ces manuscrits n'étaient rien sans tous ces chercheurs qui les entretenaient, les traduisaient et partageaient les connaissances qu'ils y trouvaient. 

© inconnu

La destruction ultime de la bibliothèque d'Alexandrie a eu lieu en 639 quand les troupes arabes du calife Omar ont assiégéAlexandrie. L'historien Luciano Canfora a écrit l'ouvrage le plus complet concernant la Grande Bibliothèque d'Alexandriebasé sur des sources matérielles, c'est-à-dire des témoignages écrits par des personnes qui ont connu et travaillé à la bibliothèque. 

Il raconte : « Le sérapéum a été détruit dans l'attaque du temple païen en 392. Naturellement, les manuscrits de la bibliothèque avaient changé et pas seulement dans leurs contenus. Les anciens avaient disparus et ceux qui avaient été épargnés ont été jetés comme des ordures ou enfouis dans le sable et remplacés par des parchemins plus importants, élégamment réalisés et reliés en codex. La langue aussi a changé, le grec a été peu à peu oublié et les textes se constituaient désormais principalement des écrits patristiques, actes des conciles et de la « littérature sacrée » en général. » 

© inconnu

Canfora écrit dans son livre : « Obéissant aux ordres du calife, l'armée a distribué les livres aux bains publics d'Alexandriepour les brûler dans les poêles et garder la température de l'eau chaude et confortable. [...] Seuls les livres d'Aristote ont été épargnés. » 

© inconnu
© inconnu

Même si ces recherches sont appuyées par de nombreux scientifiques, l'histoire de la Bibliothèque d'Alexandriereste encore une véritable énigme et il faudra sûrement attendre encore plusieurs décennies avant d'arriver à en percer tout les secrets. En tout cas, cette explication nous a surpris au bureau et certains ont même été étonné d'apprendre qu'il existait des cas très anciens de faillites... Auriez-vous imaginé une telle fin pour un bâtiment aussi prestigieux ?

 

http://dailygeekshow.com/2013/10/16/lemblematique-bibliotheque-dalexandrie-a-ete-detruite-par-les-restrictions-budgetaires-et-non-par-les-flammes/

Commenter cet article

Spoutnik 01/03/2014 20:59


Il faudrait peut-être considérer la possibilité que cette bibliothèque ait d'abord été créée pour y rassembler toute la connaissance qui existait alors et qu'une fois cela fait, le pouvoir réel
sur Terre s'est arrangé pour dérober toute cette connaissance à la vue de tous, déplaçant toutes les oeuvres qu'ils ne possédaient pas encore vers un endroit dissimulé et brûlant toutes les
oeuvres dont ils détenaient déjà une copie, laissant croire que l'ensemble des oeuvres fût entièrement perdu, décourageant ainsi toute tentative de recherche de ces ouvrages.

Cette hypothèse est valable dans le fait que la destruction supposée de tous ces ouvrages se fit à une époque où s'établissaient les fondements de ce qu'il faut bien appeler une "nouvelle
religion mondiale" pour l'occident qui devait durer pour 2000 ans, à savoir le christianisme.

De nouvelles manipulations sont en cours depuis quelques décennies déjà en vue de l'établissement de la prochaine "religion mondiale" occidentale qui remplacera les religions actuelles et qui
devrait encore durer pour une période de 2000 ans.

Ces religions n'ont aucun rapport avec le Dieu transcendant véritable, l'Être Suprême, et n'ont que pour seul but l'asservissement des foules, ce en quoi elles ont la faculté d'exceller il faut
bien le dire, bien que ce ne soit pas une chose souhaitable pour ce qui touche à la libération spirituelle véritable des êtres.

Ce retrait de la connaissance antique visait au but de l'élaboration d'une histoire inventée de toutes pièces qu'on imposerait à tous en remplacement de l'histoire véritable. Pourquoi une telle
chose ? Pour la raison que le seul fait de l'acceptation de cette fausse histoire par toute personne crée un écran d'illusion entre cette personne et le réel. Une personne qui n'a plus de prise
sur le réel n'a plus de pouvoir d'action sur celui-ci et devient entièrement manipulable.

Voilà pourquoi ceux qui sont au pouvoir le sont et que les foules ignorantes sont dans un état d'asservissement.

Archives

Articles récents