Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Chine décide la fin de l'anonymat sur Internet

Publié par wikistrike.com sur 28 Décembre 2012, 12:39pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

 

La Chine décide la fin de l'anonymat sur Internet


 

le-site-de-micromessagerie-chinois-sina-weibo_c0558270c3e13.jpg

Officiellement, il s'agit de "protéger la vie privée." Selon le compte Twitter de l'agence de presse officielle de la République populaire de Chine, Xinhua, "le corps législatif chinois adopte des règles d'information en ligne pour protéger la vie privée."

"Le corps législatif suprême de Chine a approuvé ce vendredi des règles pour améliorer la protection des informations personnelles en ligne et pour sauvegarder les intérêts publics, obligeant les utilisateurs de l'Internet à s'identifier auprès des fournisseurs de service lorsqu'ils concluent un accord d'accès sur le web."

Pas de changement pour l'internaute moyen 

Xinhua précise que le texte a valeur de loi. Pendant les cinq jours qu'a duré la session législative aboutissant à l'adoption de cette décision, plusieurs informations avaient fuité, note The Next Web. Particulièrement inquiétantes pour les internautes chinois.

On ne sait pas quand le texte s'appliquera - il n'est officiellement qu'à l'état de brouillon - mais l'article de The Next Web est relativement éclairant sur les effets de la loi, lorsqu'elle sera promulguée. Pour le journaliste, correspondant du site néerlandais en Chine, cela ne devrait pas changer grand-chose pour le consommateur moyen.

"J'ai déjà dû photocopier mon passeport pour obtenir un service de téléphonie mobile ou d'Internet fixe. (...) Les cafés Internet, par contre, pourraient sentir le tour de vis si des restrictions les forçaient à conserver un historique précis de leur clientèle."

Craintes pour les cyberdissidents 

La principale inquiétude repose désormais sur les dissidents en ligne, pour qui l'anonymat est en Chine une chance supplémentaire, sinon une garantie, de sécurité. Cela n'interdira pas l'utilisation de pseudonymes sur les services en ligne, mais il sera bien plus facile de les relier à un internaute identifié.

Cette nouvelle disposition législative ne laissera donc pas d'inquiéter, d'autant que les nouvelles ne sont pas bonnes non plus du côté des solutions techniques de contournement de la "Muraille de Chine numérique".

Plus tôt ce mois-ci, le Guardian a en effet révélé que la Chine s'était dotée d'une technologie de détection et de blocage des connexions VPN non autorisées par les autorités. Le système de routage en oignon TOR, également plébiscité par les tenants de l'anonymat en ligne, pourrait lui aussi subir les effets de ce blocage.

Source: Zdnet

Commenter cet article

Laurent Franssen 29/12/2012 10:14


Ca me fais sourire de voir des occidentaux qui osent poster ce qu'ils postent sur se sujet mais se cachent derrieres des pseudos.

L'honnetete ca se fais aussi vis-a-vis de soi meme , et la coherence ca compte pour etre ecoute.

seve 28/12/2012 15:56


non, ça n'est pas de cet aspect là qu'il sagit en Chine.


Tout est restrictif là bas, contrôlés, ils n'ont pas le droit à l'expression libre internet comme nous pouvons l'avoir ici. Tout est censuré. nous ne savons hélas rien de ce qu'ils vivent
dans leur quotidien, leurs révoltes, leurs injustices, informations etc... La Chine ne veut pas que les pays occidentaux sachent ce qu'il se passe chez eux.

Rensk 28/12/2012 14:07


Aïe c'est quoi comme arnaque que je suis obligé de lire ici ???


 


En Suisse vous ne pouvez annonymement avoir accès a internet car ils veulent vos données pour vous envoyer la facture... C'est con comme tout mais une vraie réalité...


 


Sachez que vous avez tous du jours d'aujourd'hui un IP pratiquement "stable" (alors que par le passé il changeait au moins tous les 24 heures)... Ne prenez les gens pas pour des nuls avec votre
propagande menteuse cher Zdnet...


 


obligeant les utilisateurs de l'Internet à s'identifier auprès des fournisseurs de service lorsqu'ils concluent un accord d'accès
sur le web."

Archives

Articles récents