Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La commission européenne confirme: l'Europe est dans un état de décomposition avancé

Publié par wikistrike.com sur 22 Février 2013, 10:30am

Catégories : #Economie

La commission européenne confirme: L'UE est dans un état de décomposition avancé 

 

 

 

images--28-.jpg

 

La Commission européenne a annoncé vendredi s’attendre désormais à une nouvelle baisse de l’activité économique dans la zone euro cette année, qui touchera notamment les pays les plus vulnérables de la région.

 

L’exécutif communautaire prévoit une contraction de 0,3% du produit intérieur brut (PIB) des Dix-Sept en 2013 après -0,6% l’année dernière, alors qu’il tablait en novembre sur une hausse de 0,1% pour cette année. Sa prévision de croissance pour 2014 reste inchangée, à 1,4%.

La Commission prévoit entre autres pour 2013 une baisse de 1,4% du PIB en Espagne, de 1,9% au Portugal, de 3,5% à Chypre et de 4,4% en Grèce.

En Allemagne, première économie de la zone, la croissance devrait en revanche atteindre 0,5%.

Quant à la France, elle ne devrait afficher qu’une croissance de 0,1% cette année, nettement inférieure à celle de 0,8% prévue jusqu’à présent par Paris.

Pour l’ensemble de l’Union européenne, la Commission a divisé par quatre sa prévision de croissance 2013, ramenée de 0,4% à 0,1%, mais maintient celle de 1,6% pour l’année prochaine.

“L’amélioration de la situation sur les marchés financiers contraste avec l’absence de croissance du crédit et la faiblesse des perspectives d’activité économique à court terme, même si certains signes de reprise sont désormais perceptibles”, explique Mario Buti, directeur général des Affaires économiques et financières de la CE.

“Cette dichotomie s’explique dans une large mesure par l’important processus d’ajustement qui pèse sur la croissance à court terme.”

 

Espagne: explosion du déficit public en 2012

Le déficit public espagnol devrait être de 10,2% du PIB en 2012 et le pays ne devrait pas atteindre ses objectifs de réduction budgétaire en 2013 et en 2014, a estimé vendredi la Commission européenne en publiant ses nouvelles prévisions économiques.

 

Selon Bruxelles, le déficit public espagnol devrait être de 6,7% en 2013 et de 7,2% en 2014, loin des objectifs affichés par Madrid qui avait promis de repasser sous le seuil de 3% de déficit l'an prochain.

 

Mercredi, le chef du gouvernement Mariano Rajoy avait annoncé que le déficit public devrait se situer en 2012 à moins de 7% du PIB en 2012, après 9,4% en 2011. Les autorités espagnoles avaient négocié un objectif de 6,3% avec Bruxelles pour l'année 2012.

 

Malgré des perspectives toujours sombres pour 2013, le chef du gouvernement a assuré que la politique menée depuis un an avait permis de laisser en arrière l'imminence d'un désastre et d'éviter le naufrage de l'Espagne.

 

Madrid a plusieurs fois obtenu des délais de Bruxelles pour réduire son déficit public, compte tenu des efforts fournis en terme de réformes.

 

Si la croissance se détériore de manière imprévue, un pays peut bénéficier d'un délai pour corriger son déficit excessif, a rappelé à plusieurs reprises le commissaire européen chargé des Affaires économiques, Olli Rehn. Mais à condition qu'il ait fourni comme convenu les efforts budgétaires demandés.

 

Source: Romandie

Commenter cet article

Arlette 24/02/2013 03:39


Olivier DELAMARCHE, Gérant Platinium, du 19 Février 2013 - et il y a aussi Jacques SAPIR sur la droite : "L'EURO ne peut
plus être sauvé" :


http://youtu.be/KovlwFX3VSM

Bruno 22/02/2013 15:54


Vu le délabrement financier ,je ne donne plus cher et plus très longtemps à notre économie !

BERNARD 22/02/2013 13:09


Efforts, efforts, ils n'ont que ce mot à la bouche.


Ce Credo invariable dont ils nous rebattent les oreilles et qu'ils ne savent même pas appliquer pour eux-mêmes ! Que l'on ne vienne pas me dire qu'un député, un préside.nt de. la république, ou
le PDG de. total ne pourrait pas être parfaitement heureux avec seulement 10 000 euros par mois, ce qui permettrait au peuple de. vivre décemment.


 


Mais incapables de donner l'exemple, ils ne prêchent que pour eux-mêmes et leur propore chapelle à la croix inversée.

lesage 22/02/2013 11:50


La faute à qui ? Ils vont enfin se regarder dans la glace les grands "experts" Européen ? Déjà pour commencer qu'on redonne aux banques centrales le droit de financer les pays, de deux qu'on
fasse aussi un peu de protectionnisme, comme bien des pays, contre le dumping économique de certains pays déloyaux... Mais il est vrai, que ces commissions non démocratiques, sont à la solde des
mutinationales et qu'elles préfèrent les valises de billet au bonheur des peuples !    

Archives

Articles récents