Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La compétitivité, l'indépendance industrielle de la France est bien la conséquence

Publié par wikistrike.com sur 10 Décembre 2012, 20:03pm

Catégories : #Economie

 

La compétitivité, l'indépendance industrielle de la France est bien la conséquence 

 


 

usine2.jpg


Ou l'état abdique son rôle de puissance publique , et nous voyons ce qui se passe dans le cas de Florange , ou il se souvient qu'il est là pour préserver l'intérêt des Français , leur industrie,  leurs compétences ..  et quelque part , il réagit , souvent trop tard mais il limite la casse comme dans l'affaire GEMPLUS / TPG / Fonds d'investissement public français (FIS)


Il y a d'ailleurs des similitudes assez troublantes dans la gestion du dossier par TPG entre Arcelor et Gemplus ... 


Historique : celui de wikipedia est très bien fait . 


Gemplus1 international était une entreprise française de fabrication de carte à puce, alors no 1 dans le domaine des cartes à puces et systèmes associés (avec plus de 40 % de part du marché mondial), devant SchlumbergerSemaOberthur Card Systems et Giesecke & Devrient. Elle a fusionné avec Axalto le 2 juin 2006 pour former le groupe Gemalto.


En 1988, six ingénieurs — dont Marc Lassus, futur directeur de Gemplus, Daniel Legal et Philippe Maes — quittent Thomson-CSF pour tenter l'aventure de la carte à puce. Grâce à 100 millions d'aides publiques et d'importantes commandes de France Telecom pour ses cartes téléphoniques, ils fondent l'entreprise Gem qui connaît une forte croissance (40% par an)2.


En 2000Marc Lassus accepte l'entrée dans le capital de son entreprise de TPG (Texas Pacific Group, à hauteur de 26 %, payés 550 millions de dollars, Lassus pensant que TPG va l'aider à conquérir le marché américain et à entrer en Bourse) bien que ce fonds d'investissement américain se soit fait deux fois refoulé par Daniel Le Gal, directeur général. Texas Pacific Group obtient en échange le droit de nommer la majorité des membres du Conseil d'administration et de transférer le siège de l'entreprise au Luxembourg, la société s'appelant désormais Gemplus international4. Progressivement la plupart des fondateurs historiques de Gemplus quittent l'entreprise2.


En août 2002, alors que les plans sociaux se succèdent et qu'une guerre entre les actionnaires historiques et TPG a lieu depuis plusieurs mois, le Conseil d'administration de Gemplus nomme à sa tête Alex J. Mandl (en), administrateur de In-Q-Tel, le fonds de capital-risque crée par la CIA, confirmant la volonté de l'agence américaine de contrôler la cryptologie (brevets, transfert de technologie) mise en œuvre dans les cartes à puces5


Le 19 décembre 2002, Marc Lassus, ancien président fondateur de Gemplus, démissionne du conseil d'administration, de même que son allié Ziad Takieddine. Cette annonce est intervenue juste avant un vote de l'assemblée générale extraordinaire du groupe. La direction demandait la révocation des deux administrateurs accusant Marc Lassus de ne pouvoir débourser un prêt de 78 millions d'euros de stock-options accordé par la société lors de sa mise en bourse, et M. Takieddine accusé d'avoir critiqué des décisions prises au sein du conseil6. Ces démissions sont en fait une manœuvre d'In-Q-Tel pour que les Américains soient seuls maîtres à bord5.


En 2009, l’État français via le Fonds stratégique d'investissement rachète 8% de Gemalto, devenant l'actionnaire principal du groupe mais intervenu trop tard pour empêcher les Américains de détenir les technologies de cryptologie de la carte à puce, comme en témoigne le fait que TPG a revendu ses actions l'année plus tard8.


L'erreur de Marc Lassus : croire que l'entrée d'un fonds américain lui ouvrirait les portes du marché outre atlantique .. sa seconde erreur ayant été de leur emprunter de l'argent .. 





2002 : l'article de Libération : 


 

Citation:

Alors à qui la faute ? Pour Marc Lassus et plusieurs de ses alliés au conseil d'administration : si Gemplus traverse aujourd'hui cette crise, c'est d'abord à cause de TPG. Selon eux, Bonderman aurait d'abord cherché à affaiblir l'entreprise, pour ensuite la transférer aux Etats-Unis dans le but de mieux la revendre à un groupe américain. Et quand, en août dernier, les salariés de Gemplus découvrent, ahuris, que leur nouveau patron, Alex Mandl, a été administrateur d'In-Q-Tel, un fonds d'investissement de la CIA, les hypothèses les plus folles circulent. Et si TPG travaillait, en sous-main, pour des intérêts secrets américains, appâtés par la technologie française ?





Le fameux prêt de 78 Millions accordé à Lassus l'a été avec l'aide de David Bonderman , le patron de TPG !!



 

Citation:

Le plus cocasse, c'est que c'est David Bonderman, le patron de TPG, qui avait proposé à l'époque ce petit cadeau empoisonné à Lassus. Or, aujourd'hui, ce dernier se dit ruiné, d'au moins «200 millions d'euros», selon une source proche du dossier. Lassus le flambloyant s'est endetté alors que les actions de Gemplus valaient encore 3 euros. Aujourd'hui, l'action plafonne à 0,80 euro.




En 2005 , l'ex Directeur Juridique  Europe de GEMPLUS  dénonce l'absence de réaction des pouvoirs publics, l'incapacité des RG à analyser la situation .. L'absence de renseignements sur les objectifs réels , dans un rapport Compétitivité et défense Economique : la prise de Controle de GEMPLUS , publié en 2005 




 

Citation:

Dans le même temps, Texas Pacifique Group, fonds d’investissements étasunien créé en 1993 et dont certains dirigeants sont proches des services de renseignement du pays, se rapproche de Gemplus, puis en prend le contrôle, alors que les principaux dirigeants sont remerciés. M. Alex MANDL en devient le P-DG. 


Conclusions de M. DELMAS 
M. DELMAS déplore le manque de réactivité de l’Etat français. Ainsi, les RG locaux perçoivent l’aspect social de l’affaire, pas son volet technologique, les documents communiqués à ces services étant rédigés en anglais... Les administrations sont trop parcellées,


En outre, l’on note qu’aux Etats-Unis, un administrateur étranger n’a pas de droit de vote au sein du conseil d’administration d’une entreprise nationale. La prise de contrôle est alors plus difficile. 



M. DELMAS invite les acteurs économiques à la prudence et à mieux protéger l’information stratégique, leurs secrets et savoir-faire. En effet, certains fonds d’investissements se comportent en véritables corsaires. Les frontières entre les secteurs public et privé sont beaucoup plus perméables dans les pays anglo- étasuniens. Ainsi, la prise de contrôle de Gemplus par TPG aura permis le transfert d’une technologie que l’on peut qualifier de souveraineté à un pays ami, mais aussi concurrent.




Je crois qu'il n'y a pas grand chose à ajouter à cette conclusion . 
On peut également faire un autre parallèlle avec le pacte d'actionnaire signé entre GM et PSA , qui a interdit toute livraison de PSA sur ce qui était son premier marché export : l'IRAN .. La suite on la connaît elle s'appelle Aulnay . 


Memes méthodes , mêmes objectifs ... qui gagnent d'autant plus facilement qu'ils  trouvent  en face d'eux un ETAT sans stratégie , sans volonté, ayant totalement abdiqué sa fonction de puissance publique . 


Par contre , je crois que la phrase de M. DELMAS a besoin d'être répétée , mise en lumière , accentuée : 


En outre, l’on note qu’aux Etats-Unis, un administrateur étranger n’a pas de droit de vote au sein du conseil d’administration d’une entreprise nationale. La prise de contrôle est alors plus difficile. 
 

On appelle çà la concurrence libre et non faussée version américaine . 


Gemplus : l'espion qui n'en est pas un : http://www.liberation.fr/economie/0101432932-gemplus-l-espion-qui-n-en-est-pas-un


http://www.liberation.fr/economie/0101428652-rien-ne-va-plus-chez-gemplus


Lire la prise de contrôle de GEMPLUS :http://www.anaj-ihedn.org/Telecharger/ANAJ_2005_la_prise_de_controle_de_Gemplus.pdf

 

Carol Belleet pour WikiStri


Commenter cet article

Sandrine 14/02/2013 13:56



je tiens à vous féliciter pour le travail formidable que vous effectuer à travers ce blog.

Arlette 11/12/2012 20:19


http://www.jovanovic.com/blog.htm
LICENCIEMENTS : Le MASSACRE CONTINUE (La FRANCE transformée en Poudrière) :du 5 au 7 déc. 2012 : Voici la dernière liste, avec un peu de retard en raison de mon retour de Grèce. Vous verrez que les
Compagnies Aériennes se délestent un maximum de leur personnel car autrement 2013 signerait leur faillite immédiate. Le plus fou est que les médias se gardent
bien de vous donner cette liste, car elle vous montre la réalité, une réalité horrible, celle de l'économie presque à l'arrêt, avec un fonctionnement minimum. Et les mêmes merdias vous disent que
tout va bien parce- que les Bourses montent. Quelle bande d'arnaqueurs. Allez, ouvrez-tous des comptes en SUISSE, puisque c'est une Obligation pour les
Membres du Parti Socialiste. Envoyez cette Info à tous vos contacts, les Français doivent être informés, c'est vital.

Arlette 11/12/2012 18:55


Prévisions claires de Sieur JOVANOVIC,  périls pour le peuple : 


http://www.jovanovic.com/blog.htm


 

babeth 11/12/2012 07:07


je ne sais pas http://rire-et-detente.e-monsite.com/blog/image-drole/les-10-choses-qui-ne-m-ont-pas-ete-apprit.html


 

origine 10/12/2012 23:57


Depuis 23h50 (+ - 2 mn ) je n arrive plus a me connecter a facebook...

Archives

Articles récents