Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La découverte d’une planète errante sur le pas de notre porte galactique (Vidéo)

Publié par wikistrike.com sur 15 Novembre 2012, 17:30pm

Catégories : #Astronomie - Espace

La découverte d’une planète errante sur le pas de notre porte galactique


CFBDSIR J214947.2-040308.9

Des astronomes ont découvert une planète errante dans le cosmos sans une étoile à orbiter, à 100 années-lumière, ce qui la rapproche de nous à l’échelle astronomique.

Les découvertes récentes de ces planètes ont suggéré que notre galaxie serait un essaim de milliards de planètes errantes et que certaines pourraient contenir la vie, mais les candidates ont échappé à une étude approfondie.

La proximité de la nouvelle planète errante a permis aux astronomes de deviner son âge : de 50 à 120millions d’années soit relativement jeunes. La planète, baptisée CFBDSIR2149-0403, est décrite dans un document mis en ligne (lien plus bas).

Image d’entête : représentation artistique de la planète errante CFBDSIR2149.

Les planètes errantes sont censées se former de l’une de ces deux façons : en grande partie de la même manière que les planètes liées aux étoiles, par coalescence à partir d’un disque de poussière et de débris, pour être ensuite (dans le cas des planètes errantes) expulsée hors de l’orbite d’une étoile hôte, ou à peu près de la même manière que les étoiles, mais sans jamais atteindre la masse d’une étoile entière.

La partie difficile est de déterminer si les planètes errantes candidates sont aussi massives que les étoiles "avortées”, connues sous le nom de naines brunes, plus loin le long de l’évolution stellaire, mais sans assez de masse pour déclencher la fusion nucléaire qui provoque la lumière des étoiles.

De toute façon, les objets se retrouvent libérés de la gravité d’une étoile hôte. Étant donné que la plupart des planètes que nous connaissons se trouvent à travers les effets qu’ils ont sur la lumière de leur étoile hôte (transit), détecter des planètes errantes s’avère difficile. 
Une équipe internationale a entamé une vaste chasse aux planètes en utilisant leTélescope Canada-France-Hawaii sur le Mauna Kea à Hawaï et le Very Large Telescope(VLT) au Chili pour chercher la lumière infrarouge des jeunes planètes chaudes, pour finalement trouver une seule candidate.

Selon le coauteur Étienne Artigau de l’Université de Montréal :

Cet objet a été découvert lors d’une analyse qui a couvert l’équivalent de 1000 fois la [région] de la pleine lune. Nous avons observé des centaines de millions d’étoiles et de planètes, mais nous n’en avons trouvé une planète sans-abri dans notre quartier.

Mais surtout, la nouvelle découverte semble se déplacer avec un groupe similaire d’objets célestes itinérant, appelé le "groupe mouvant AB Doradus” une collection d’environ 30 étoiles qui sont à peu près de la même composition et sont soupçonnées de s’être formées à peu près en même temps.

Parce que CFBDSIR2149-0403 semble se déplacer avec le groupe ‘(avec une certitude de 87%) les astronomes pensent qu’elle se serait formée avec les autres étoiles de ce groupe, 50 à 120 millions d’années auparavant. C’est cette estimation de l’âge qui permet aux astronomes d’utiliser des modèles informatiques de l’évolution planète pour faire des suppositions supplémentaires concernant la masse de la planète et sa température.

L’équipe pense qu’elle a une température d’environ 400 °C et une masse de quatre à sept fois celle de Jupiter, bien en deçà de la limite de masse qui en ferait une naine brune. 
Il reste à préciser comment la planète s’est formée, des petits débuts d’une étoile, ou d’une planète projetée hors de son système ? Le coauteur de l’étude Philippe Delorme de l’Institut de Planétologie et astrophysique de Grenoble a déclaré que celle-ci impliquait un grand nombre de planètes semblables et il précise :

Si ce petit objet est une planète qui a été éjectée de son système natif, elle évoque l’image saisissante de mondes orphelins, à la dérive dans le vide de l’espace.

En vidéo : la représentation artistique par l’ESO de la planète errante, comme dans l’image d’entête.

L’annonce sur le site de l’ESO : Lost in Space: Rogue Planet Spotted ?

L’étude publiée sur le journal Astronomy and Astrophysics et en intégralité (PDF) sur le site de l’ESO : CFBDSIR2149-0403: a 4-7 Jupiter-mass free-floating planet in the young moving group AB Doradus ?

 

Source: Gurumed

Commenter cet article

OTOOSAN 16/11/2012 17:39


Il serait peut être opportun de réhabiliter Immanuel VELIKHOVSKY auteur de "monde en collision". On l' a trainé dans la boue parce qu'entre autre il évoquait les planètes errantes, chose inconnue
à l'époque par les "savants"...

Lucifer 15/11/2012 22:07


Monde orphelin ?!...Z'allez me faire pleurer là 


Au fait, il n'y aurait pas une orpheline dans notre système  en ce moment ?...ah nann, elle fait partie du système, mais...?

Laurent Franssen 15/11/2012 19:22


mais nous n’en avons trouvé
une planète sans-abri dans notre quartier.

-

Je pense que vous devriez retraduire.
Cela ne sonne pas. 

Archives

Articles récents