Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La destruction des abeilles selon Monsanto

Publié par wikistrike.com sur 26 Avril 2014, 20:01pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

La destruction des abeilles selon Monsanto

 

 

 

000000000000000a.jpgMonsanto / Aidons les abeilles

 

Selon la mythologie grecque, au fur et à mesure qu'Hercule coupait les têtes de l'Hydre de Lerne, ces dernières repoussaient et se dédoublaient. Finalement, Hercule vainquit l'Hydre de Lerne en brûlant le cou du monstre. 

Excellente stratégie. A appliquer à Monsanto ? Je vous laisse juge avec ce qui suit. 

Monsanto s'engage pour la protection des abeilles. Quelle hypocrisie ! Presque hilarant, tellement le mensonge est gros. Mais "plus c'est gros, plus ca passe" disait Joseph Goebbels, ministre de la propagande du IIIème Reich. 

La vérité est que Monsanto continue à faire des ravages. Ce sinistre trust recouvre la planète d'herbicides, d'insecticides, d'OGM, et empoisonne tout le monde 

Sous couvert d'humanitaire, avec la fondation Bill Gates, ils ont achetés une île au large des côtes de Norvège pour y entreposer toutes les semences du monde entier.

Nous savions donc que Monsanto veut rayer de la carte les plantes naturelles et leurs semences pour mieux imposer les OGM, mais ce que nous savions moins est l'empoisonnement et la destruction des abeilles. 

Alerté il y a peu par l'article suivant, j'ai creusé la question :http://webinfofrance.blogspot.fr/2014/04/la-cause-de-la-mortalite-des-abeilles.html 

Troublant. Vraiment très troublant. Monsanto est accusé d'avoir infiltré dans plus de 60 pays, toutes les associations d'apiculteurs afin de poser des ruches piégées. La manoeuvre visait la vente dès 2015 d'un agent pollinisateur industriel nommé le Popo-265. Quel nom ! Ca frise la pub pour produit WC... 

En revanche, si l'existence du Popo-265 n'est pas prouvé pour l'instant, il est par contre d'actualité que Monsanto vient d'acquérir la start-up israélienne Beeologics, spécialisée dans la recherche sur la pollinisation des abeilles et développant un produit expérimental pour les "protéger". 

Décidemment, les cerveaux malades des dirigeants de Monsanto ne savent plus quoi inventer pour engranger encore plus d'argent. Pire que Picsou. 

Très adroits, Ils font courir le bruit que les pesticides, certes, ne sont pas très bon pour les abeilles, mais qu'elles pourraient survivre au Round-Up, alors... 

Le grand responsable serait un minuscule acarien du nom de Varroa. Apparu dans les années 80 il aurait multiplié par 6 la mortalité des abeilles. 

Saint Monsanto. Responsable de rien, sauf que les acariens existent depuis toujours. C'est presque le démarrage d'un conte à dormir debout. Avant il y avait des abeilles et tout à coup le vilain acarien débarque et flingue à tout va. Mais Zorrosanto est là pour sauver nos amis ailées, avec Remembee. (fabriqué par Beeologics) 

Quésako Remembee ? C'est une solution sucrée qui contient des molécules ARN protégeant les abeilles contre les virus transmis par le Varroa, en "empêchant" la fabrication des protéines sensibles au parasite. 

Quels sont les risques pour l'être humain ? Evidemment pour Beeologics et Monsanto, Remembee ne laisse aucune trace dans le miel produit par les abeilles traitées. Autant faire confiance à une des têtes de l'Hydre de Lerne. 

Les experts sont pour l'instant divisés. Les molécules de Remembee pourraient passer de l'organisme de l'insecte au miel que nous consommons ensuite. 

Ca se gâte. Experts divisés pour combien de temps ? Jusqu'à ce qu'une multiplication de billets verts les mettent tous d'accord ? 

Résumons : 

D'un côté Monsanto aurait pensé à une extermination des abeilles pour imposer mondialement un agent pollinisateur et de l'autre il jouerait les exterminateurs de l'acarien Varroa en imposant Remembee. 

Gagnant sur les deux options. En finalité, Monsanto se fout de la survie des abeilles comme d'une guigne. 

Il faut aussi rappeler que depuis les premières cultures OGM en Europe, les apiculteurs ne cessent d'alerter les pouvoirs publics sur l'impossible coexistence entre ces cultures et l'apiculture. En quelques mots, avec les OGM, une toxine insecticide se reproduit dans l'aliment et agit de l'intérieur. 

Je vous renvoie à cet excellent article : http://www.reporterre.net/spip.php?article2797 

Monsanto ne recule devant rien. Un naturaliste Terence Ingram dans l'Illinois aux USA s'est vu saisir ses abeilles privées par les sbires du trust. Ils ont fait main basse sur les recherches d'Ingram depuis 15 ans et qui mettaient en exergue les méfaits du Round-up sur les abeilles. Détruites les preuves ! Ingram ne peut rien prouver. 

Monsanto n'arrête jamais. Sans arrêt en train d'imaginer comment piller la planète et écraser tout ce qui bouge. Il vient de s'allier au Danois Novozymes pour développer des solutions à base de micro-organismes. 

Numéro 1 mondial des enzymes alimentaires et industrielles, Novozymes propose aux agriculteurs des solutions à base de micro-organismes (bactéries, champignons). Les deux entreprises ont mis en place un partenariat, the BioAg Alliance, afin d'identifier, développer et vendre des solutions à base de micro-organismes qui permettront aux agriculteurs du monde entier d'augmenter les rendements des cultures en utilisant moins "d'intrants". (désigne les fertilisants et pesticides utilisés dans les productions agricoles). 

Excellente recette de "Comment redorer un blason un peu terni". Et vu les chiffres ci dessous, c'est tout bénef. 

Le marché du biocontrôle est en pleine expansion, rappellent Monsanto et Novozymes, « avec des taux de croissance à deux chiffres au cours des dernières années ». L'industrie des produits biologiques agricoles représente aujourd'hui environ 2,3 milliards de dollars (1,6 milliard d'euros). Juteux le bio... 

Selon les termes de cet accord, Novozymes, fort de son expertise en fermentation, gérera la partie relative à la production de solutions à base de micro-organismes et Monsanto effectuera les tests sur le terrain, l'homologation et la commercialisation des produits visant à combattre les maladies des plantes et stimuler leur fertilisation. 

Le lien : http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/biocontrole-monsanto-s-allie-a-novozymes-pour-developper-des-solutions-a-base-de-micro-organismes-81459.html 

Incroyable. Tentaculaire Monsanto. Pire que la gangrène. Le seul moyen pour éviter la contamination est de faire comme Hercule pour éviter que les têtes repoussent. C'est un devoir de salubrité publique. 

Comme me disait très justement un faucheur volontaire OGM de ma connaissance, "Les délinquants ne sont pas les faucheurs OGM comme on veut bien nous le faire croire...Monsanto et l'ensemble de ses staffs sont des criminels. Ce sont eux les vrais délinquants. Ce sont eux qui devraient être fichés ADN..." 

Car pour ceux qui ne le savent pas, les faucheurs OGM sont fichés ADN comme les grands criminels et les pervers. C'est vrai que faucher quelques plants de maïs transgénique est un crime odieux. 

Monsanto a du sang sur les mains et ce n'est malheureusement pas terminé, sauf si nous décidons de dire non à ces criminels. Nous pouvons le faire. Déjà en refusant d'acheter leurs produits. En effet, refus d'acheter= refus de cautionner. Et puis des pétitions circulent, donc signez les.. 

Même Vladimir Poutine, Président de la Russie, s'est engagé contre Monsanto et pour la survie des abeilles. Pourquoi pas nous ?

 

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-destruction-des-abeilles-selon-150943

Commenter cet article

Archives

Articles récents