Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L'encours de la dette mondiale atteint les 100 000 milliards de dollars

Publié par wikistrike.com sur 11 Mars 2014, 07:00am

Catégories : #Economie

L'encours de la dette mondiale atteint les 100 000 milliards de dollars
Il a été multiplié par 2,5 en à peine douze ans. Un niveau explosif qui risque de peser sur la croissance et qui complique la tâche des banques centrales.
655705_0203361322762_web_tet.jpg
© AFP
Mi- 2007, avant la crise, la dette mondiale était de 70.000 milliards de dollars
Mi- 2007, avant la crise, la dette mondiale était de 70.000 milliards de dollars. - AFP 

100.000 milliards de dollars  : plus de quatre fois le PIB réuni de la Chine et des Etats-Unis. C'est le montant de la dette mondiale. Cela inclut les obligations des Etats et les dettes cotées des entreprises et des sociétés financières, mais pas celle des ménages. Une dette qui s'est envolée ces dernières années. Mi- 2007, avant la crise, elle était de 70.000 milliards de dollars. Elle n'était que de 40.000 milliards en l'an 2000, selon les chiffres qui seront dévoilés lundi par la Banque des règlements internationaux (BRI). 

L'explication  ? «  C'est une conséquence du ralentissement économique et de la façon dont il a été compensé, explique l'économiste Jean-Paul Betbèze. Il y a d'abord eu les aides à la finance aux Etats-Unis pour éviter l'effondrement du système après la crise des « subprimes ». Ensuite, c'est lié à la montée de la dette publique. Il y a eu moins de croissance, moins de rentrées fiscales et, à l'inverse, beaucoup plus de mesures d'aide et de soutien à l'économie et plus de déficit. La montée de la dette mondiale, c'est le prix de la crise.  » Ce que confirme le rapport de la BRI. L'encours des titres de dette souveraine a bondi de 80 % en six ans, à 43.000 milliards de dollars en juin 2013. Autrement dit, la dette publique de chaque humain se monte à 6.142 dollars. Un exemple parmi d'autres, l'endettement publicespagnol est passé de 36 % du PIB à 84,1 % entre 2006 et 2012. 

Un pilotage délicat
Mais le montant des dettes des entreprises non financières a progressé à un rythme comparable, pour dépasser les 10.000 milliards de dollars, constate la BRI, même si «  elles étaient parties d'un niveau plus bas  ». Dans un contexte de crise financière, les banques mondiales ont en effet réduit le crédit aux grandes entreprises, qui se sont tournées vers lesmarchés financiers pour trouver du financement. 

A 43.000 milliards de dollars, le montant de la dette d'Etat dépasse 72 % du PIB estimé pour cette année. C'est une moyenne. Certains franchissent allégrement le cap jugé fatidique de 90 %. «  Des études du FMI et de la BCE montrent que l'on peut vivre avec 90 % de dettes, tempère Jean-Paul Betbèze. Mais il y a une condition  : accepter une croissance et une inflation modestes pour que les taux d'intérêt ne remontent pas trop, pour ne pas asphyxier la reprise.C'est la stratégie de la Fed. Quant à la BCE, elle a réussi à faire baisser les taux des pays les plus fragiles, comme l'Espagne ou l'Italie. Pour eux, c'est un phénomène beaucoup plus important que la hausse de l'euro.  » Mais, pour cela, il faudra faire en sorte que le loyer de cette dette soit le plus bas possible sur longue période. Un pilotage délicat pour lesbanques centrales

Dans le même temps, les Etats, notamment en Europe, sont incités à être plus efficaces, à diminuer les dépenses publiques pour réduire petit à petit la dette dans la durée. «  L'important, c'est que ce niveau se stabilise. On le voit aux Etats-Unis, mais aussi en Europe, estime Jean-Paul Betbèze. Nous n'avons pas fini de payer cette crise, mais c'est préférable à une solution d'effacement de la dette, qui serait synonyme de crises, de tensions sociales, etc.  »
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203361322650-l-encours-de-dette-mondiale-franchit-le-cap-des-100-000-milliards-de-dollars-655705.php?xtor=EPR-100-[NL_8h]-20140310-[s=461370_n=3_c=306_]-1277962@2
Commenter cet article

Antoine 14/03/2014 12:31


Pour ceux qui croient que "le complot ça n'existe pas..."... !!!


http://www.zerohedge.com/news/2014-03-13/complete-breakdown-financial-controls-us-government-says-austin-fitts


Complete Breakdown Of Financial Controls In US Government, Says Austin Fitts




Submitted by Tyler Durden on 03/13/2014 21:33 -0400



Debt Ceiling

 


Obamacare








 



Submitted by Casey Research's Sound Money blog,


Complete Breakdown of Financial Controls in US Government, Says Austin Fitts


Former HUD Assistant Housing Secretary and investment advisor Catherine Austin Fitts reveals her thoughts on the ever-rising debt ceiling… what Obamacare is really about (and that’s not
socialized healthcare)… why over $4 trillion missing from federal programs may not be incompetence, but a covert strategy… how to protect yourself from the constant devaluation of the US
dollar… and what exactly the Popsicle Index measures and why it matters.


Here are a few excerpts:







“I don’t see Obamacare as something designed to offer healthcare. … I think the question comes down to a bigger one, which is, are we going to create a society where one hundred
percent of everything is digitized and under central control?”


 


“Who is the governance system, and why are they behaving the way they are behaving? What we see is literally a psychopathic effort and intensity—whether it is in the energy area, whether it
is in the currency area, whether it is in the food area, whether it is in the healthcare area—to get 100% central control and to use digital means to do it, and the question is why?”


 


“Well, you have a complete breakdown of internal financial controls in the US government. … You had over $4 trillion of what is called undocumentable adjustments and to this day,
[these agencies] have never, as required by law, produced audited financial statements.”


 


“In my experience, government is not incompetent at all. … Gridlock is a cover story, incompetence is a cover story. There is a plan, you just can’t see what it is.”



The article Complete Breakdown of Financial Controls in US
Government, Says Austin Fitts was originally published atcaseyresearch.com.


Full podcast audio below:


Rensk 13/03/2014 20:31


Je veux m'acheter une imprimente 3D...


Ils auraient réussi a refaire un visage malformé avec une  (a cause de l') imprimente 3D...


Je doute que je vais imprimer des billets verts, je vais directement passer à l'or (qu'ils n'ont plus dans leurs coffre-forts) !

gege 13/03/2014 17:33


Nan mais on s'en tape de ses conneries, qu'ils crevent avec leur fric.

Antoine 13/03/2014 14:44


Vidéo du mois Alain Soral :


http://www.egaliteetreconciliation.fr/Alain-Soral-entretien-de-fevrier-2014-23894.html

BIG PICTURE 11/03/2014 21:49


Il suffit de saisir le BIG PICTURE de l'ÉLITE GLOBALISTE pour comprendre !!! 


http://nibitruth2013.wix.com/nibitruth


 

CLASH 11/03/2014 19:01


FAUX FAUX ET ENCORE TOUT FAUX...


La dette cumulee de tous les pays n'est pas la somme de la dette de chaque pays, mais plus subtilement, chaque pays reduit sa dette vis a vis des autres pays en deduisant les dettes croisees
entre pays.


Et on s'apercevra de la chose suivante: de 100 000 milliards, on tombera a 8000 ou 10000 milliards reels...


GLOBALISATION DE LA DETTE NE VEUT PAS DIRE ADDITION DIRECTE!!!!

Max 11/03/2014 14:24


@poloq; +1 !



Laurent Franssen 11/03/2014 13:15


Une pyramide un tant soit peu plus intelligente :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins_de_Maslow 

poLoq 11/03/2014 12:05


Il faut arrêter de confondre des choses totalement différentes avec le même vocabulaire.
Un lions et les gazelles, sont des animaux, mais les uns bouffent les autres. Il faut arrêter de faire croire à la planète qu'ils sont pareil.
Il faut expliquer à la planète que l'individu, ou l'entrerise qui fait une dette emprunte de l'argent qu'il devra rembourser. C'est une vraie dette dans le sens connu et commun.
Mais c'est aussi là le sens animal que les escrocs utilisent frauduleusement pour se faire rembouser des dettes qui n'en sont pas.
La dette financière, n'est pas une dette. C'est de l'organisation monnétaire, de la production de photocopies sans aucun support économique ; une escroquerie planétaire.
Toute la "dette" empruntée depuis la loi 1973 et suivantes, c'est le vol continuel du bien souverain français, un système crapuleux de transfert du résultat de l'activité économique collective du
peuple vers des comptes privés de salopards.
Et quand bientôt ce système exponenteil aura besoin d'une nouvelle remise à zéro, ils auront déjà mis leurs noms sur les actes de propriétés ; notre argent s'écroulera, mais pas leurs propriétés
qu'ils ont pillées avec des faux billets.
Il ne faut pas seulement arrêter ce système de Ponzi, mais aussi consfisquer et normaliser tous les biens souverains pillés avec ce système.
Un système monétaire est par déffinition la propriété collective uniformément répartie d'un groupe, certainement pas d'une poignée de malfaiteurs externe à ce groupe.
C'est à dire que la totalité de la dette, n'est pas pour leur profit, mais pour le crédit du peuple qui a parfaitement le droit et même le devoir de gérer ses comptes comme il le veut.
C'est pas une dette, c'est un équilibre comptable.

Laurent Franssen 11/03/2014 09:23


Si le monde entier est endetté,
ce serait intelligent de se oser la question : envers qui ?

Il n'est nulle entité sur Terre qui peut prétendre posséder ressources n'étant point sur Terre.

J'entends exprimer par là qu'un banquier , pdg ou autres , ne peut être créancier du monde;
d'ou lui viendraient les biens qu'ils/elles avançent avoir ? 

Archives

Articles récents